ÉPIZOOTIES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les fluctuations des épizooties

Toute maladie de type épizootique peut, à tout moment, connaître un nouveau développement et un regain d'actualité. Différents exemples permettent d'illustrer ce danger permanent, qu'il ne faut jamais oublier ou négliger, même, bien sûr, pour celles qui ont été qualifiées « en voie de régression ».

La péripneumonie contagieuse bovine avait disparu depuis des décennies des statistiques européennes. Elle est réapparue sporadiquement, en France en 1967, en 1982 et en 1984, et, de façon plus importante, au Portugal où, après 1983, on en a identifié plusieurs centaines de cas chaque année. L'Espagne a fini par reconnaître officiellement son existence en 1989, et l'Italie a été touchée (1990), sans que l'on puisse préciser l'origine des premiers foyers. Cette maladie se trouve donc à nouveau implantée dans le sud de l'Europe pendant plusieurs années, car le dépistage de certains réservoirs de l'agent pathogène est difficile.

La fièvre catarrhale du mouton poursuit depuis quelques années une offensive dans les pays méditerranéens, à partir de ses zones d'enzootie constituées par les pays chauds. En 2000, elle a évolué en Tunisie, en Algérie, en Sardaigne, en Sicile, en Corse, aux Baléares... Depuis lors, elle est réapparue chaque été et le risque de la voir s'établir pour longtemps dans ces régions est important, notamment en raison du réchauffement climatique en cours, propice à l'extension des Culicoides vecteurs. En août 2006, elle a atteint le nord de l'Europe.

Depuis le début des années 1980, plusieurs maladies de type épizootique sont apparues. Il est certes difficile d'affirmer qu'il s'agit d'une « naissance » au sens strict et non pas simplement de la reconnaissance d'une maladie qui sévissait déjà mais dont on ignorait l'existence. Ainsi, la parvovirose canine a déferlé sur les populations canines de tous les continents dans les années 1980 en semant la panique dans les chenils et chez les propriétaires de chiens. Le tableau 4 présente, à ce sujet, les principales maladies virales de deux animaux de compagnie, le chien et le chat. De [...]

Maladies virales du chien et du chat en France: situation épidémiologique

Tableau : Maladies virales du chien et du chat en France: situation épidémiologique

Tableau

Situation épidémiologique des principale maladies virales du chien et du chat en France. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Médias de l’article

Maladies transmissibles : vocabulaire épidémiologique

Maladies transmissibles : vocabulaire épidémiologique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Maladies animales transmissibles

Maladies animales transmissibles
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Maladies animales contagieuses

Maladies animales contagieuses
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Maladies animales contagieuses

Maladies animales contagieuses
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 6 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur émérite, École nationale vétérinaire d'Alfort

Classification

Autres références

«  ÉPIZOOTIES  » est également traité dans :

ANTHROPOLOGIE DES ZOONOSES

  • Écrit par 
  • Frédéric KECK, 
  • Christos LYNTERIS
  •  • 3 954 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les définitions changeantes des zoonoses »  : […] Le terme « zoonose » est créé en 1855 par le médecin allemand Rudolf Virchow à partir des racines grecques zoon (animal) et nosos (maladie). Il définit la transmission de pathogènes des animaux vertébrés non humains aux humains, ce qui exclut les maladies à vecteurs (moustiques, poux) comme le paludisme ou le typhus. Il suppose en effet un réservoir animal dont les symptômes sont perçus comme […] Lire la suite

AUJESKY MALADIE D'

  • Écrit par 
  • Jacqueline VIRAT
  •  • 404 mots

Maladie contagieuse, inoculable, la maladie d'Aujesky est due à un virus spécifique qui affecte la plupart des animaux domestiques et quelques animaux sauvages. Sa transmission à l'homme est exceptionnelle. Elle a été décrite par Aujesky en 1902. On la trouve en Europe et en Amérique, avec des territoires préférentiels comme l'Europe de l'Est ; de rares cas ont été signalés en Afrique et en Asie. […] Lire la suite

BARRIÈRE D'ESPÈCE, épidémiologie

  • Écrit par 
  • Jeanne BRUGÈRE-PICOUX
  •  • 688 mots

Toute maladie infectieuse résulte d'une contamination microbienne de l'organisme affecté par cette maladie. Ce dogme épidémiologique n'a jamais été mis en défaut depuis les recherches dont Robert Koch et Louis Pasteur ont été les protagonistes. La méthodologie scientifique qu'ils ont utilisée comportait obligatoirement une étude de pathologie expérimentale : comment régissaient les « cobayes » ? S […] Lire la suite

CATASTROPHES

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 7 340 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'analyse des catastrophes »  : […] Si les failles dans les systèmes évoquées plus haut se retrouvent systématiquement à la lecture des faits, il s'agit le plus généralement d'une succession de ces erreurs. C'est ce que les spécialistes du risque (risk managers, cindyniciens...) appellent l'arbre des événements ou arbre des défaillances. Le retour d'expérience consiste à recenser l'ensemble des erreurs possibles, à étudier leurs en […] Lire la suite

CLAVELÉE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 337 mots

Maladie infectieuse, virulente, inoculable, contagieuse, la clavelée ou sheep-pox (poxvirose ou variole du mouton) est spéciale aux ovins et non transmissible à l'homme. Elle est due à un poxvirus spécifique (sous-genre C), ectodermotrope et de contagion directe (croûtes cutanées ou claveau), du groupe des virus vaccino-varioliques, mais différent du virus de la variole de la chèvre ( goat-pox ). […] Lire la suite

DOURINE

  • Écrit par 
  • Louis JOUBERT
  •  • 324 mots

Maladie infectieuse, inoculable, de contagion vénérienne, la dourine est spéciale aux équidés reproducteurs et non transmissible à l'homme. Elle est due à la multiplication d'un trypanosome spécifique (Schneider et Buffard, 1899), Trypanosoma equiperdum , non transmissible par vecteurs. Elle se caractérise par une évolution chronique en trois phases, semblables à celles de la syphilis humaine, d'a […] Lire la suite

ENCÉPHALOPATHIES SPONGIFORMES

  • Écrit par 
  • Dominique DORMONT
  •  • 6 589 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'encéphalopathie spongiforme bovine »  : […] L'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) est une maladie d'allure épidémique qui a été identifiée au Royaume-Uni en 1986, touchant depuis lors quelque 185 000 bovins sur le territoire britannique (1 000 cas par jour en 1992-1993, au maximum de l'épidémie) et 5 000 dans le monde, essentiellement en Europe. L'âge moyen d'apparition de la maladie est de trois à six ans. Sa traduction clinique asso […] Lire la suite

FARINES ANIMALES

  • Écrit par 
  • Alain BLOGOWSKI
  •  • 4 442 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Maladie de la « vache folle » et farines animales »  : […] La maladie de la « vache folle » (ou E.S.B.) est incurable chez les bovins. Les premiers cas ont été officiellement rapportés en 1986 au Royaume-Uni. Cette maladie s'est ensuite déclarée en France (premier cas détecté en février 1991) et dans plusieurs pays de l'Union européenne, allant même jusqu'au Japon. Cette épizootie (épidémie pour les animaux) bovine est aussi associée à une maladie humai […] Lire la suite

FIÈVRE APHTEUSE

  • Écrit par 
  • Jacques LAPORTE, 
  • Bernard TOMA
  •  • 2 165 mots

La fièvre aphteuse tire son nom du mot grec aphthê (aphte) qui signifie brûlure et rappelle ainsi la vésicule caractéristique de la maladie. Elle est contagieuse, inoculable, due à un virus. Elle affecte les ongulés artiodactyles ou animaux à doigts pairs, qu'ils soient domestiques (bovins, porcins, ovins, caprins) ou sauvages (antilope, buffle...). Sa transmission à l'homme est tout à fait excep […] Lire la suite

GRIPPE AVIAIRE

  • Écrit par 
  • Jean-François SALUZZO
  •  • 1 793 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Mode de transmission »  : […] L'infection des volailles domestiques s'effectue par les fientes des oiseaux sauvages porteurs du virus de la grippe. Le risque est augmenté lorsque les volailles sont élevées en plein air et s'alimentent en eau dans des réserves partagées avec les oiseaux sauvages. La maladie peut se propager d'un pays à l'autre par le commerce des volailles vivantes et par les oiseaux migrateurs. Quand un pays […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Bernard TOMA, « ÉPIZOOTIES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 août 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/epizooties/