GRIPPE AVIAIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Grippe aviaire

Grippe aviaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Réservoirs de virus H5N1

Réservoirs de virus H5N1
Crédits : H. Dinh Nam/ AFP/ Getty

photographie


La grippe aviaire est une maladie très contagieuse susceptible de toucher toutes les espèces d'oiseaux, et notamment les volailles domestiques, provoquant d'importantes épizooties pouvant être particulièrement dévastatrices. Elle est due au virus Influenza A (famille des Orthomyxoviridae). Pendant longtemps, cette maladie n'a concerné que les élevages de volailles mais, en 1997, le virus de la grippe aviaire, répondant à la formule H5N1, allait être directement transmis à l'homme et occasionner une épidémie à Hong Kong, laquelle toucha dix-huit personnes et provoqua six décès. Cette étape allait ouvrir une nouvelle page dans l'histoire de l'épidémiologie de la grippe et dans le risque de survenue d'une pandémie.

Épidémiologie

Il existe deux formes de la maladie. La première, bénigne, se traduit chez l'oiseau atteint par un aspect ébouriffé des plumes associé à une baisse significative de la ponte. La seconde, hautement pathogène et très contagieuse, a été décrite dès 1878, en Italie, sous le terme de peste aviaire. Elle peut en une journée entraîner la mort de la totalité des volailles d'une région donnée.

Grippe aviaire

Grippe aviaire

Dessin

Épidémiologie de la grippe aviaire. Celle-ci est une zoonose dont le réservoir du virus est constitué par les oiseaux aquatiques. En 1997, à Hong Kong, le virus de la grippe aviaire a pour la première fois été transmis directement à l'homme, comme le font apparaître les parcours fléchés... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Pourquoi deux formes de la maladie ?

Les deux formes cliniques de la maladie sont dues à un même virus de la grippe qui a évolué lors de sa multiplication en se propageant dans les élevages. Le virus Influenza A possède, en surface, des spicules, dénommés hémagglutinine (HA) et neuraminidase (NA), dotés de propriétés multiples et qui permettent d'identifier et de classer les virus de la grippe. Pour être active, l'HA doit être clivée en deux fragments. Cette étape essentielle détermine le type de cellules que le virus pourra infecter. Dans la forme bénigne de la grippe aviaire, ce clivage est réalisé par des enzymes présentes dans les voies respiratoires et digestives, induisant une infection localisée. Dans la forme hautement [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  GRIPPE AVIAIRE  » est également traité dans :

ÉCONOMIE MONDIALE - 2005 : un rebond confirmé malgé tout

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 3 256 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un monde émergent dynamique  »  : […] Bénéficiant de conditions monétaires très favorables et d'une demande mondiale dynamique, les pays émergents (qui représentent aujourd'hui 44,5 p. 100 du P.I.B. mondial ) ont globalement connu une croissance très vive de 6,4 p. 100. L'activité asiatique a été tirée par les demandes américaine, chinoise et, dans une moindre mesure, indienne. La plupart des pays ont vu cependant leur activité ralent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2005-un-rebond-confirme-malge-tout/#i_37299

ÉPIDÉMIES

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Georges DUBY, 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 16 519 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La vigilance permanente à l'échelle mondiale »  : […] L'optimisme général, dans le mouvement duquel les disciplines pasteuriennes sont venues étayer l'hygiénisme, a connu des difficultés notables au xx e  siècle : circonstancielles, avec par exemple le typhus et la typhoïde pendant la Première Guerre mondiale puis à nouveau pendant la Seconde, mais aussi générales, avec la mise en échec par la grippe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epidemies/#i_37299

GRIPPE

  • Écrit par 
  • Jean-François SALUZZO
  •  • 1 906 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Évolution du concept épidémiologique de la grippe »  : […] Dès 1918, on associa les animaux, en l'occurrence les porcs, à l'épidémiologie de la grippe espagnole. Dans les années 1970, la connaissance de la structure du virus de la grippe, et notamment son génome segmenté, révéla ses possibilités évolutives. Lorsqu'il devint possible de typer la diversité des virus de la grippe par l'étude des protéines de surface (HA et NA), il fut établi que les oiseaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grippe/#i_37299

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-François SALUZZO, « GRIPPE AVIAIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/grippe-aviaire/