ÉLEVAGE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Élevage et organisation économique et sociale des filières de production-transformation

La progression des phénomènes d’intégration pèse de plus en plus sur l’organisation économique et sociale des activités d’élevage. Aux États-Unis, il est de plus en plus fréquent qu’une même entreprise agro-industrielle contrôle à la fois l’amont (la production d’aliments destinés aux animaux), les activités d’élevage et l’aval (l’abattage, la découpe et la commercialisation des animaux). Ce modèle d’organisation intégré est également de plus en plus représenté en Europe. L’éleveur hors-sol se trouve ainsi placé dans une situation de dépendance vis-à-vis d’entreprises privées ou de coopératives (il peut s’agir parfois de la même en amont et en aval) avec lesquelles il a passé des contrats et pour lesquelles il est devenu une sorte de travailleur à façon. Une telle organisation de la production va dans le sens d’une sélection effectuée par les entreprises d’amont et encore plus d’aval en faveur des ateliers d’élevage de grande – voire de très grande – dimension et présentant les productions – en viandes ou en lait – les plus élevées par unité de main-d’œuvre. Comme dans d’autres domaines de la production agricole, la production par unité de main-d’œuvre est devenue une donnée décisive dans la compétition qui oppose les éleveurs sur des marchés de plus en plus élargis. De ce point de vue, les éleveurs français apparaissent moins bien placés que leurs concurrents danois, néerlandais ou allemands.

Par ailleurs, sur le plan économique, éleveurs et entreprises de l’agroalimentaire se trouvent dominés par la grande distribution et ses centrales d’achat qui, du fait de leur concentration et de leur puissance, sont bien placées pour récupérer la plus grande partie de la plus-value produite par ces filières de production. En Amérique du Nord, comme en Europe (en particulier en Allemagne et en Espagne), on commence même à observer une remise en cause de l’exploitation à responsabilité individuelle et une intégration toujours plus importante vis-à-vis des firmes en aval. Les relations entre les différents acteurs sont d’autant plus tendues qu’elles portent sur des productions standardisées. Seules des productions de qualité, reliées à des territoires particuliers et à des savoir-faire spécifiques – telles la production de fromages d’appellation d’origine contrôlée (AOC) ou d’appellation d’origine protégée (AOP) dans le cadre de la production laitière ou celle de viandes produites sous label (label rouge en France) – permettent d’échapper à cette situation particulièrement défavorable aux éleveurs.

L’accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne (connu sous le sigle CETA pour Comprehensive Economic and Trade Agreement), ratifié par le Parlement européen en février 2017, n’est pas sans risques pour les producteurs européens de viande. Celui-ci prévoit des importations libres de droits en provenance du Canada qui s’élèveraient à 50 000 tonnes de viande bovine et à 75 000 tonnes de viande de porc. Ces chiffres sont relativement importants dans la mesure où la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (Brexit) n’a pas été prise en compte dans ces négociations. Toutefois, pour qu’il soit réellement effectif, cet accord doit être ratifié par les Parlements des différents États membres (et par certains parlements régionaux). En attendant ces ratifications, qui peuvent prendre quelques années, il est entré en viguer de manière partielle et provisoire le 21 septembre 2017. De leur côté, les élevages canadiens devront se réorganiser pour répondre aux normes européennes telles que le non-recours à des hormones de croissance pour la production de viande bovine.

Vers une nouvelle géographie des activités d’élevage ?

Sur le plan géographique, même si la production de lait et de viandes demeure très largement le fait de pays du Nord, les activités d’élevage se développent dans de grands pays du Sud tels que le Brésil, la Chine ou l’Inde. Selon Jean-Paul Diry, spécialiste de cette question, « tout se passe comme si le centre de gravité de l’élevage mondial se déplaçait du Nord vers le Sud ». Cette nouvelle géographie des activités d’élevage ne manque pas d’accroître la compétition sur les marchés.

Élevage de porcs en Chine

Photographie : Élevage de porcs en Chine

La plus grande production de porcs de la planète, et de loin, se situe en Chine. Dans ce pays, elle est en pleine modernisation : les élevages familiaux et artisanaux disparaissent rapidement au profit de structures industrielles spécialisées dans lesquelles les animaux consomment de grandes... 

Crédits : Qilai Shen/ Bloomberg/ Getty Images

Afficher

Les marchés internationaux de l’ensemble des viandes ont connu depuis les années 2000 d’importants mouvements de concent [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Médias de l’article

Élevage de bovins en Inde

Élevage de bovins en Inde
Crédits : Shrikant Singh/ Pacific Press/ LightRocket/ Getty Images

photographie

Élevage industriel de poulets de chair

Élevage industriel de poulets de chair
Crédits : Branislavpudar/ Shutterstock

photographie

Production de viande de poulet (2016)

Production de viande de poulet (2016)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Production de viande porcine (2016)

Production de viande porcine (2016)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 11 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense, membre de l'Académie d'agriculture de France

Classification

Autres références

«  ÉLEVAGE  » est également traité dans :

AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Daniel BALLAND, 
  • Gilles DORRONSORO, 
  • Mir Mohammad Sediq FARHANG, 
  • Pierre GENTELLE, 
  • Sayed Qassem RESHTIA, 
  • Olivier ROY, 
  • Francine TISSOT
  • , Universalis
  •  • 34 335 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Un système ancestral »  : […] Malgré quelques variantes locales, la plupart des villages illustrent encore le schéma de la vieille civilisation agro-pastorale pan-iranienne qui associe, d'une part, un terroir central irrigué ( âbi ), souvent enterrassé, parfois exigu, voué à une rotation entre des cultures vivrières d'hiver, blé surtout (production estimée entre moins de 2 et plus de 5 millions de tonnes selon les années, mo […] Lire la suite

AFRIQUE (Histoire) - Préhistoire

  • Écrit par 
  • Augustin HOLL
  •  • 6 307 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Des économies mixtes »  : […] Une quatrième option se matérialise avec des « économies mixtes » articulées sur des villages plus ou moins sédentaires combinant agriculture et élevage, comme le montrent les données de la dépression du Fayoum en Égypte du Nord, datés de 5000 avant J.-C. Le mode de vie en village, avec des communautés d'agriculteurs et éleveurs, se répand le long de la vallée du Nil. Le seul cas comparable d'Af […] Lire la suite

AGRICOLE RÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Abel POITRINEAU, 
  • Gabriel WACKERMANN
  •  • 10 248 mots

Dans le chapitre « Innovations techniques »  : […] Libérés des sujétions diverses auxquelles ils avaient été pliés au cours des siècles, en considération du caractère vital de leur activité, les paysans de l'Europe occidentale et – avec un certain décalage – ceux de l'Europe centrale vont pouvoir mettre en œuvre les techniques préconisées par les théoriciens, ou les plus avancés des expérimentateurs. Ceux-ci s'étaient montrés particulièrement habi […] Lire la suite

AGRICULTURE - Histoire des agricultures jusqu'au XIXe siècle

  • Écrit par 
  • Marcel MAZOYER, 
  • Laurence ROUDART
  •  • 6 078 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La mise en culture des jachères et la mécanisation de la traction animale »  : […] Des signes de crise alimentaire se sont de nouveau manifestés en Europe à partir de la fin du xvi e  siècle, mais ils n'ont pas débouché sur un nouvel effondrement de la population et de la production. En effet, au xvi e  siècle en Flandre, au xvii e  siècle en Angleterre puis aux xviii e et xix e  siècles dans d'autres pays d'Europe, une nouvelle révolution agricole, la première des Temps modern […] Lire la suite

AGRICULTURE - Histoire des agricultures depuis le XXe siècle

  • Écrit par 
  • Marcel MAZOYER, 
  • Laurence ROUDART
  •  • 9 956 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Les agricultures du monde au xxie siècle : crise et perspectives »  : […] Au début du xxi e  siècle, les cultures et les élevages occupent une part relativement importante des terres émergées et sont un facteur important de transformation de l'écosphère. Elles sont plus que jamais vitales pour l'humanité, en lui fournissant la quasi-totalité de ses aliments (ceux provenant de la chasse, de la pêche et de la cueillette sont devenus marginaux), mais aussi en lui procuran […] Lire la suite

AGRICULTURE - Agriculture et industrialisation

  • Écrit par 
  • François PAPY
  •  • 7 394 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Des pratiques culturales toujours plus intensives »  : […] Au cours de cette période, sur les meilleures terres, l'intensification des surfaces est la règle . La politique de soutien des prix, adoptée par l'Europe, incite les agriculteurs à viser le maximum de produit récoltable à l'hectare. Toutes les sélections variétales et tous les conseils de culture vont dans ce sens. Des progrès considérables sont faits sur la productivité des variétés (notammen […] Lire la suite

AGRICULTURE BIOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Céline CRESSON, 
  • Claire LAMINE, 
  • Servane PENVERN
  •  • 7 860 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Lien au sol et bouclage des cycles pour nourrir les plantes et les animaux »  : […] La gestion de la fertilité des sols s’appuie sur l’usage de la fumure organique, celle des animaux (fumier) mais aussi celle des déchets organiques compostés. Elle repose en premier lieu sur la diversification des pratiques culturales : des rotations pluriannuelles avec l’introduction de cultures de légumineuses fixatrices d’azote et d’autres cultures d’engrais verts (plantes cultivées puis enfou […] Lire la suite

AGRICULTURE DURABLE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 5 427 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Agriculture durable et projet agro-écologique »  : […] La loi d’avenir pour l’agriculture française de juillet 2013 a mis en avant le concept d’agro-écologie : l’objectif est de concilier compétitivité économique et préservation de l’environnement. Afin de progresser sur la voie de cette double performance, deux principes sont mis en avant à l’échelle des exploitations agricoles : diversification des productions et autonomie. Concrètement, cela engag […] Lire la suite

ALASKA

  • Écrit par 
  • Claire ALIX, 
  • Yvon CSONKA
  •  • 6 022 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Secteurs économiques »  : […] La pêche commerciale s'est développée à la fin du xix e  siècle, lorsque les premières conserveries ont été construites. Malgré des périodes difficiles (raréfaction des poissons ou engorgement des marchés mondiaux), la pêche a fourni une source de revenu constante qui, à la fin des années 1990, entrait pour 4 p. 100 dans le P.I.B. Les forêts humides du Sud-Est, particulièrement les immenses forêt […] Lire la suite

ALIMENTATION (Aliments) - Risques alimentaires

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre RUASSE
  •  • 4 747 mots

Dans le chapitre « Contaminations accidentelles »  : […] La présence de produits chimiques nocifs à une concentration élevée dans l'eau de boisson ou les aliments est toujours accidentelle. Citons pour mémoire les contaminations par l'arsenic, le fluor, le sélénium et autres composés minéraux. Un cas particulier, remis en lumière par des intoxications graves, est celui de la contamination mercurielle liée à des déversements en mer de déchets industrie […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

18-30 septembre 2020 Pologne. Nomination de Jaroslaw Kaczyński au poste de vice-Premier ministre.

Le 18, la Diète approuve un texte porté par le président du parti Droit et Justice (PiS) Jaroslaw Kaczyński, qui prévoit diverses mesures d’amélioration du bien-être animal en interdisant l’élevage des animaux à fourrure et en limitant les abattages rituels aux besoins des communautés religieuses nationales. Celui-ci suscite des réserves, notamment dans les campagnes, le pays étant un grand producteur de fourrure de vison et un grand exportateur de viande casher et halal. […] Lire la suite

27 février 2016 France. Colère des éleveurs au Salon de l’agriculture.

La crise de l’élevage causée notamment par la politique des prix imposée par les industriels et les distributeurs a été aggravée par l’embargo russe sur les produits alimentaires occidentaux décrété en août 2014, la surproduction entraînée par la fin des quotas laitiers dans l’Union européenne en mars 2015 et la diminution des importations chinoises. […] Lire la suite

3 septembre 2015 France. Manifestation des agriculteurs.

Le Premier ministre Manuel Valls annonce l’investissement de 3 milliards d’euros en trois ans dans l’agriculture et l’élevage, dont 380 millions d’euros seront à la charge de l’État. Ce plan inclut un renforcement du plan d’investissement pour la modernisation des exploitations agricoles, une augmentation du montant des crédits d’urgence alloués à l’allégement des charges, ainsi que l’alignement du régime des cotisations sociales versées par les agriculteurs des petites et moyennes exploitations sur celui des indépendants. […] Lire la suite

14 février 2013 Union européenne. Annonce de la levée de l'interdiction des farines animales dans l'alimentation des animaux de consommation

Le 14, la Commission européenne rend publique sa décision de lever l'interdiction d'utiliser des farines animales dans l'alimentation des poissons d'élevage, prise en 1997 pour les ruminants en raison du risque de contamination par l'encéphalopathie spongiforme bovine ou maladie de la « vache folle », puis étendue en 2001 à l'ensemble des animaux de consommation. […] Lire la suite

3-15 août 2007 Royaume-Uni. Découverte de foyers de fièvre aphteuse dans le Surrey

Le 3, les autorités rendent publique la découverte d'un foyer de fièvre aphteuse dans un élevage bovin situé près de Guildford, dans le Surrey, au sud de Londres. Le troupeau est aussitôt abattu et l'exploitation mise en quarantaine, tandis que le Premier ministre Gordon Brown interrompt ses vacances pour présider une cellule de crise. En 2001, l'épizootie de fièvre aphteuse avait conduit à l'abattage de millions d'animaux dans le pays, pour un coût de 12 milliards d'euros. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Paul CHARVET, « ÉLEVAGE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/elevage/