COOPÉRATIVES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les vingt-huit ouvriers tisserands qui fondèrent, en 1844, dans une bourgade située aux portes de Manchester, la Société des équitables pionniers de Rochdale ignoraient sans doute qu'ils entraient du même coup dans l'histoire. Ce n'était pourtant pas la première des coopératives : dans le Jura, depuis le xive siècle au moins, les producteurs de lait transforment en commun ce dernier en gruyère de comté, car la fabrication d'une meule nécessite beaucoup plus de lait qu'un seul éleveur n'en dispose. Les « fruitières » sont nées de cette pratique de coopération, et le système a ensuite été étendu au raisin, pour la vinification. De même, l'Association chrétienne des bijoutiers en doré est née à Paris, en 1834, dans la lignée des théories de Philippe Buchez, un médecin disciple de Saint-Simon. Toutefois, les quatre principes de base des pionniers de Rochdale sont toujours, après plus d'un siècle et demi, les fondements du mouvement coopératif : règle d'égalité (un homme, une voix), règle de liberté (chacun peut adhérer ou s'en aller, ou principe de la porte ouverte), règle de justice (la répartition des bénéfices se fait au prorata des activités de chaque membre), règle d'équité (la rémunération des apports en argent est limitée).

Les pionniers s'étaient associés pour constituer une coopérative de consommation : il s'agissait de mettre fin à des pratiques de prix usuraires. Pour les bijoutiers en doré, il s'agissait d'une coopérative de production : les statuts précisaient d'ailleurs que « l'association dans le travail est le véritable moyen d'affranchir les classes salariées, en faisant disparaître l'hostilité qui existe aujourd'hui entre les chefs d'industrie et les ouvriers ». En 1864, Friedrich-Wilhelm Raiffeisen fonde à Heddensdorf, en Rhénanie, la première société coopérative de crédit mutuel. Il ne s'agissait même pas de collec [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages


Écrit par :

  • : conseiller de la rédaction du journal Alternatives économiques

Classification


Autres références

«  COOPÉRATIVES  » est également traité dans :

ALBANIE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie AUTISSIER, 
  • Odile DANIEL, 
  • Christian GUT
  •  • 22 079 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L'agriculture : d'une collectivisation lente à une étatisation totale »  : […] Il aura fallu vingt-deux ans à l'Albanie, de 1945 à 1967, pour parvenir à une collectivisation totale de l'agriculture. Face à la diversité du monde paysan, le régime albanais entreprit une réforme prudente qui eut dans un premier temps pour effet de renforcer la petite propriété. Le 30 août 1945, le gouvernement partagea les terres et, en 1947, le seuil de la propriété individuelle fut fixé à 6  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albanie/#i_16660

ALLEMAGNE (Géographie) - Géographie économique et régionale

  • Écrit par 
  • Guillaume LACQUEMENT
  •  • 12 047 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Des campagnes intégrées »  : […] L'agriculture, en revanche , occupe une place modeste dans l'économie avec 1,5 p. 100 des actifs et un peu moins de 1 p. 100 du PIB (2015). Mais par l'intégration de cette activité dans des filières agroindustrielles puissantes et surtout par les formes d'occupation du sol et de mise en valeur, l'agriculture continue de structurer des espaces ruraux auxquels la grande majorité des Allemands resten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-geographie-geographie-economique-et-regionale/#i_16660

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République démocratique allemande

  • Écrit par 
  • Georges CASTELLAN, 
  • Rita THALMANN
  •  • 19 312 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'échec du plan septennal »  : […] Ce problème allemand, les lois du développement historique telles que les comprenaient les marxistes seraient-elles capables de le résoudre ? Il fallait pour cela que fût gagné le pari de Khrouchtchev et d'Ulbricht. Or il fut perdu. En République démocratique, ce fut la crise de 1961-1962. Les ambitieuses perspectives du plan septennal ne purent être tenues. Dans l'industrie les investissements a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-politique-et-economie-depuis-1949-republique-democratique-allemande/#i_16660

ASSOCIATION

  • Écrit par 
  • Jean-Marie GARRIGOU-LAGRANGE, 
  • Pierre Patrick KALTENBACH
  •  • 7 053 mots

Dans le chapitre « Les régimes dérogatoires »  : […] Toutefois, par dérogation, les pouvoirs publics peuvent instituer unilatéralement des associations obligatoires soumises en principe à la loi de 1901 mais dont les modalités d'organisation et de fonctionnement, fixées impérativement par la loi, ne suivent guère les schémas traditionnels. Tel est le cas de l'association sportive, créée par la loi du 16 juillet 1984 dans tous les établissements du s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/association/#i_16660

BEN SALAH AHMED (1926- )

  • Écrit par 
  • Pierre SPITZ
  •  • 1 002 mots

Homme politique et syndicaliste tunisien. Originaire d'une famille de la petite bourgeoisie de Mouknine, dans le Sahel tunisien, Ahmed ben Salah se lance, ses études terminées, dans l'action syndicale. Il se révèle rapidement comme un animateur de l'Union générale des travailleurs tunisiens (U.G.T.T.), reconstituée en 1945 par Ferhat Hached : il représente, à Bruxelles, l'U.G.T.T. auprès de la pui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ahmed-ben-salah/#i_16660

BIRMANIE (MYANMAR)

  • Écrit par 
  • Denise BERNOT, 
  • Pierre-Arnaud CHOUVY, 
  • Renaud EGRETEAU, 
  • Bernard Philippe GROSLIER, 
  • Jean PERRIN
  •  • 29 119 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « L'évolution institutionnelle »  : […] Si l'orientation nationaliste du régime de Ne Win fut d'abord bien accueillie par la population, encore affectée par les humiliations de la colonisation et l'instabilité politique des années 1950, la brutale dégradation de la situation socio-économique provoqua un fort ressentiment dans l'ensemble des couches sociales du pays. La désorganisation complète des économies locales, avec l'exil des comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/birmanie-myanmar/#i_16660

COGESTION

  • Écrit par 
  • Lydie LAGRANGE
  •  • 3 928 mots

Dans le chapitre « Cogestion et structures économiques »  : […] L' autogestion a eu ses maîtres à penser. C'est avec les socialistes dits utopiques (Fourier, 1772-1837) qu'a pris naissance l'idée d'association des ouvriers comme moyen de se dégager de l'emprise des patrons. Mais beaucoup voient en Proudhon (1809-1865) le « père » de l'autogestion : les coopératives ouvrières de production devaient, en se fédérant, déboucher sur une organisation nouvelle derri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cogestion/#i_16660

COMMUNE DE PARIS

  • Écrit par 
  • Édith THOMAS
  •  • 6 467 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La question du travail »  : […] Mais c'est dans le domaine du travail que la Commune de Paris amorce son œuvre la plus profonde de précurseur. La Commission du travail, de l'industrie et des échanges est dirigée par un ami de Marx, Frankel, qui avait reconstitué, avec Varlin, le conseil fédéral de l'Internationale. « Nous ne devons pas oublier, déclare-t-il le 13 mai, que la révolution du 18 mars a été faite par la classe ouvriè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commune-de-paris-1871/#i_16660

COMMUNES POPULAIRES

  • Écrit par 
  • Michel HOANG
  •  • 780 mots

Unités de base mises en place par la République populaire de Chine pour préparer la collectivisation économique. En 1953, après la distribution aux paysans pauvres des terres des grands propriétaires fonciers dépossédés, les autorités de Pékin transforment les équipes d'entraide saisonnières en équipes d'entraide permanentes, au sein desquelles la propriété privée reste encore acquise. Qualifiées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communes-populaires/#i_16660

COMMUNISME - Histoire économique des pays communistes

  • Écrit par 
  • Marie LAVIGNE
  •  • 10 451 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La propriété collective des moyens de production »  : […] Les pays socialistes ont institué la propriété collective des moyens de production, en pratique par nationalisation du capital privé et transfert à l'État des biens confisqués à leurs propriétaires (la Yougoslavie constituant un cas unique, où la propriété socialiste a pris la forme de propriété « sociale » de tout le peuple, et non de l'État). Une différence formelle a distingué des autres le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-histoire-economique-des-pays-communistes/#i_16660

ÉCONOMIE SOCIALE

  • Écrit par 
  • Éric BIDET
  •  • 6 004 mots

Dans le chapitre « Principes d'organisation et règles de fonctionnement »  : […] La notion d'économie sociale qui s'est imposée en France au début des années 1980, et dans la plupart des pays d'Europe ensuite, trouve sa traduction théorique la plus solide dans les travaux de Georges Fauquet, puis dans ceux de Claude Vienney. Le secteur de l'économie sociale ainsi appréhendé regroupe les coopératives, les mutuelles et les associations ayant une activité de production, toutes o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-sociale/#i_16660

GIDE CHARLES (1847-1932)

  • Écrit par 
  • Marc PÉNIN
  •  • 765 mots

Charles Gide est né le 29 juin 1847 à Uzès (Gard). Selon la tradition familiale – mais contre ses goûts – il fait des études de droit à Paris où son frère Paul – le père d'André Gide – était professeur, et soutient en 1872 une thèse sur La liberté d'association en matière religieuse . En 1874, il réussit l'agrégation mais, peu attiré par le droit, choisit d'enseigner l'économie politique que l'on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-gide/#i_16660

GUYANA

  • Écrit par 
  • Françoise BARTHELEMY, 
  • Michel DEVÈZE, 
  • Universalis
  •  • 3 907 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Faillite de l'économie étatisée »  : […] La « petite » Guyana dispose de bons atouts pour son développement : importantes réserves minières ( bauxite mais aussi or, diamants, manganèse et uranium), énormes ressources hydroélectriques, terres aptes à l'agriculture sur la bande du littoral. Voulant briser l'emprise des sociétés multinationales qui contrôlent la quasi-totalité des richesses, le gouvernement de Forbes Burnham pense tracer la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guyana/#i_16660

MALON BENOÎT (1841-1893)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 599 mots

Né dans une famille de journaliers, Benoît Malon, dès l'âge de sept ans, travaille aux champs. Autodidacte, il monte à Paris en 1863 et se fait embaucher dans une teinturerie de Puteaux ; il y anime en 1866 la grande grève des ouvriers teinturiers. Adhérent à l'Internationale dès la création de la section parisienne, il est aussi un partisan de la coopération : la coopérative ouvrière de productio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benoit-malon/#i_16660

MEYER HANNES (1889-1954)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 1 049 mots

Le travail et le nom de Hannes Meyer ont été longtemps proscrits des histoires de l'architecture moderne. Même Walter Gropius, qui l'avait pourtant désigné comme son successeur au Bauhaus, le traite d'opportuniste et d'épigone. Tant d'aversion et de dépit ne sont pas sans raisons. En Hannes Meyer « quelque chose », qui le singularise, gêne, a gêné, gênera : il est, en effet, pendant les années 193 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hannes-meyer/#i_16660

MICROCRÉDIT

  • Écrit par 
  • Marie GODQUIN, 
  • Solène MORVANT-ROUX
  •  • 6 223 mots

Dans le chapitre « Les premières coopératives de crédit »  : […] Comme de nombreuses institutions de microcrédit, les coopératives de crédit ainsi que les tontines offrent des prêts par l'intermédiaire de groupes. Le fait que les participants ne puissent choisir le moment où ils bénéficieront du « pot » (excepté dans le cas des tontines à enchère) ou la taille de celui-ci font des tontines plus un moyen d'épargner que d'obtenir des crédits. Alors que les tonti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microcredit/#i_16660

MONGOLIE, République mongole

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Marie-Dominique EVEN
  •  • 7 770 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Structure économique »  : […] La forme politique de la R.P.M. a été, durant quelque soixante-cinq ans, celle d'une république populaire adhérant au marxisme-léninisme. Première république démocratique fondée après l'U.R.S.S., la R.P.M. est restée, jusqu'à la fin des années 1980, fidèlement associée à son modèle par des liens politiques, économiques et culturels très étroits, qui en ont fait le seul pays asiatique rattaché au c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mongolie-republique-mongole/#i_16660

PÉROU

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD, 
  • Albert GARCIA, 
  • Alain LABROUSSE, 
  • Évelyne MESCLIER, 
  • Valérie ROBIN AZEVEDO
  •  • 22 243 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le gouvernement des militaires nationalistes (1968-1975) »  : […] La facilité avec laquelle les militaires dirigés par le général Juan Velasco Alvarado s'emparèrent du pouvoir, en octobre 1968, sanctionnait l'échec du gouvernement de Fernando Belaúnde Terry, incapable de mener à bien les réformes essentielles contenues dans son programme électoral. Un scandale retentissant, concernant la signature d'un contrat extrêmement favorable aux intérêts de l'Internation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perou/#i_16660

PHOTOGRAPHIE DE PRESSE

  • Écrit par 
  • Alain LE BACQUER, 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 4 790 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le temps des collectifs »  : […] Après l'affaiblissement de ces majors, les photographes ont privilégié la création de structures plus légères qui travaillent en gestion collective ou coopérative. Les photojournalistes reprennent en main leur diffusion. Suivant l'exemple des trois collectifs précurseurs – Tendance floue, Le Bar Floréal et L'Œil public –, une quarantaine de structures du même type voient le jour au début des anné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-de-presse/#i_16660

PROPRIÉTÉ

  • Écrit par 
  • Georges ROUHETTE
  •  • 11 271 mots

Dans le chapitre « Propriété coopérative »  : […] Dans les sociétés socialistes, la propriété coopérative était tenue pour un stade du processus de collectivisation, un degré de socialisation des moyens de production, une forme de propriété socialiste. Elle se présentait cependant différemment selon qu'on y voyait une étape vers la propriété étatique ou un moment du processus de dépassement de la propriété d'État. La propriété coopérative que c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/propriete/#i_16660

PROUDHON PIERRE JOSEPH (1809-1865)

  • Écrit par 
  • Jean BANCAL
  •  • 5 649 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le fédéralisme autogestionnaire »  : […] Le fédéralisme autogestionnaire de Proudhon découle du travaillisme et du justicialisme idéo-réaliste. Il comporte deux constructions distinctes mais complémentaires : la démocratie économique mutuelliste et la démocratie politique fédéraliste, qui se conjuguent sur le plan national et international en fédérations et confédérations dualistes. La clé de voûte de ces structures est l'organisation di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-joseph-proudhon/#i_16660

RAIFFEISEN FRIEDRICH WILHELM (1818-1888)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul ROCQUET
  •  • 490 mots

Petit-fils de pasteur, issu d'une famille très modeste, profondément croyant, inspiré par le christianisme social de la seconde moitié du xix e  siècle, Friedrich Wilhelm Raiffeisen est le fondateur de la mutualité de crédit. Fonctionnaire civil du gouvernement royal prussien à Coblence, il est nommé, à vingt-sept ans, en 1845, bourgmestre du district de Weyerbusch, puis, en 1848, du district de F […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-wilhelm-raiffeisen/#i_16660

SOCIÉTÉS DROIT DES

  • Écrit par 
  • Bernard FAU
  •  • 4 654 mots

Dans le chapitre « Société civile et société commerciale »  : […] Le droit des sociétés envisage deux types essentiels de personnes morales qui, par définition, poursuivent un but lucratif à l'instar des individus, soit dans le domaine civil, soit dans le domaine commercial. Ces deux catégories, répondant à un critère tranché, se complètent aujourd'hui de sociétés à forme commerciale mais à objet civil, tandis que la réglementation des sociétés civiles s'est con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-des-societes/#i_16660

SUÈDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Michel CABOURET, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Georges CHABOT, 
  • Jean-Claude MAITROT, 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN, 
  • Jean PARENT
  • , Universalis
  •  • 35 810 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Le « modèle » suédois »  : […] Un des traits les plus frappants de l'industrie suédoise, à l'époque, est sa très forte concentration. Le pays étant petit, il ne peut y avoir, dans chaque branche, un grand nombre de firmes. Exportant beaucoup, plusieurs d'entre elles ont atteint une dimension qui leur permet de se situer favorablement sur le marché mondial. Leur taille est liée aux nécessités de la concurrence internationale plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suede/#i_16660

SYNDICATS AGRICOLES

  • Écrit par 
  • Jean VERCHERAND
  •  • 8 788 mots

Dans le chapitre « L'unité maintenue à la Libération »  : […] À la Libération, le gouvernement provisoire de la République dissout la Corporation et la remplace par une nouvelle structure, la Confédération générale de l'agriculture (C.G.A.), composée de plusieurs branches : les exploitants regroupés dans la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (F.N.S.E.A.), la mutualité, le crédit et la coopération agricoles, les salariés d'exploitatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndicats-agricoles/#i_16660

TUNISIE

  • Écrit par 
  • Michel CAMAU, 
  • Roger COQUE, 
  • Jean GANIAGE, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Khadija MOHSEN-FINAN
  •  • 19 909 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Les limites des politiques économiques de Bourguiba »  : […] Dans cette course à la modernisation, la politique de Bourguiba se préoccupe peu d’économie. Pour extraire la Tunisie au sous-développement et à la pauvreté, Bourguiba se laisse séduire par le projet que lui a proposé Ahmed ben Salah, lorsqu’il était secrétaire général de l’U.G.T.T. en 1956. Ben Salah a foi dans les théories des économistes du développement, qui pensent que la socialisation de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tunisie/#i_16660

YOUGOSLAVIE

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET, 
  • Catherine LUTARD, 
  • Robert PHILIPPOT
  • , Universalis
  •  • 15 194 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « La question agricole »  : […] Conscients des spécificités paysannes de leur pays, les communistes yougoslaves avaient su montrer une certaine fermeté et des réticences face aux collectivisations forcées désastreuses de la politique stalinienne. La paysannerie locale était un appui primordial (plus de 75 p. 100 de la population), et il était indispensable de ménager ses susceptibilités. Les communistes avaient promis qu'il n'y […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yougoslavie/#i_16660

Voir aussi

Pour citer l’article

Denis CLERC, « COOPÉRATIVES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cooperatives/