ÉGYPTE DES PHARAONS (notions de base)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'Égypte antique nous a laissé l’image d’un roi divinisé responsable de l’ordre universel ainsi que de la crue du fleuve sacré, le Nil. Cet ordre correspondait à toute une cosmologie fondée sur des mythes et selon laquelle une multitude de dieux animaient l’Univers. La conception du monde des anciens Égyptiens s’est exprimée dans une forme architecturale – la pyramide – et une écriture, les hiéroglyphes. Cette grande civilisation a été tirée de l’oubli au xixe siècle grâce aux travaux d’une nouvelle discipline : l’égyptologie.

La civilisation du Nil au temps des pharaons

La civilisation du Nil s’organise autour de la figure du roi, garant de l’ordre immuable des choses, incarnation du lien entre le monde des vivants et celui des dieux et des morts. Les Égyptiens étaient hantés par le souci d’assurer leur survie dans l’au-delà. Le rôle pris par l’écriture hiéroglyphique dans les rites funéraires en donne une preuve frappante.

Pharaon, homme-dieu

Roi d’Égypte, le pharaon est de nature humaine et divine. Au cours des cérémonies d’intronisation, ce « dieu parfait » reçoit une « titulature royale » composée de cinq noms : « Horus » (réincarnation du premier roi mythique unificateur de l’Égypte), « Deux déesses » (protectrices des royaumes du Nord et du Sud), « Horus d’Or » (il commémore la victoire d’Horus sur son oncle Seth l’usurpateur), « Roi de la Haute et de la Basse-Égypte » (le territoire égyptien) et « Fils de Rê » (le dieu solaire suprême).

Pharaon, « roi de Haute et Basse-Égypte »

Pharaon, « roi de Haute et Basse-Égypte »

Vidéo

La figuration du pharaon obéit à des canons, qui ont connu une évolution au fil du temps. Au Nouvel Empire, la statue de Thoutmosis III (env.1479-1425 av. J.-C.) se conforme à la représentation traditionnelle : géométrisation du visage compris dans un triangle, frontalité du buste et... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Figuré sur les monuments érigés à sa gloire dans des proportions colossales, il est coiffé du pschent, qui combine la mitre blanche de Haute-Égypte et le mortier rouge de Basse-Égypte, ou du némès, étoffe à rayures de couleur bleu et or évoquant les rayons du soleil à son levé, et son front est orné de l’uraeus, cobra femelle dressée, prête à cracher son f [...]


Médias de l’article

Pharaon, « roi de Haute et Basse-Égypte »

Pharaon, « roi de Haute et Basse-Égypte »
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Le monde des morts

Le monde des morts
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

La magie des hiéroglyphes

La magie des hiéroglyphes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Principales divinités de la cosmologie égyptienne

Principales divinités de la cosmologie égyptienne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

« ÉGYPTE DES PHARAONS (notions de base) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-des-pharaons/