ÉGYPTE DES PHARAONS (notions de base)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Pharaon, « roi de Haute et Basse-Égypte »

Pharaon, « roi de Haute et Basse-Égypte »
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Le monde des morts

Le monde des morts
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

La magie des hiéroglyphes

La magie des hiéroglyphes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Principales divinités de la cosmologie égyptienne

Principales divinités de la cosmologie égyptienne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Les pyramides d'Égypte

La pyramide constitue l’élément majeur du complexe funéraire consacré aux pharaons jusqu’au Nouvel Empire. Cette forme architecturale a une symbolique solaire. Les procédés techniques de sa construction sont encore discutés. Son évolution externe et interne n’a pas assuré la protection des sépultures royales.

Un monument funéraire

Contrairement aux ziggourats de Mésopotamie (IIe-Ier millénaire av. J.-C.) et aux pyramides d’Amérique centrale (à partir du ve siècle apr. J.-C.) qui étaient des temples ou des plates-formes de sacrifice surélevées et accessibles par des escaliers, la pyramide d’Égypte, apparue au IIIe millénaire avant J.-C., est un monument funéraire, réservé pendant longtemps aux seuls pharaons et à leurs épouses. Les plus anciennes tombes égyptiennes étaient des mastabas (« banquette » en arabe), élévations massives de briques crues recouvrant un caveau sous-terrain, avec chapelle et dépendance pour le culte du défunt. Ils étaient utilisés indifféremment pour les rois et les hauts dignitaires jusqu’au milieu du xxviie siècle avant J.-C.

Mastaba de pierre étagée symboliquement jusqu’au ciel, la pyramide du pharaon Djéser inaugure alors, vers 2650 avant J.-C., un modèle distinctif pour les ensembles funéraires royaux. Entourés par une enceinte, ceux-ci comprennent deux temples reliés par une chaussée ornée de bas-reliefs. Le temple haut, consacré au culte funéraire du pharaon, est situé sur la face est de l’édifice. Le temple bas réceptionne les cortèges et comporte un bassin d’accostage pour les bateaux. La forme pyramidale pure, sans degrés, naît un demi-siècle plus tard sous le règne de Snéfrou, fondateur de la IVe dynastie, vers 2600. Cette forme parfaite matérialisait le faisceau des rayons solaires divins qui protégeait la tombe royale.

Le monument funéraire

Le monument funéraire

Vidéo

Le complexe funéraire du roi Djéser, conçu au début de la IIIe dynastie par Imhotep, constitue, avec sa pyramide à degrés entourée d'une enceinte, le prototype de ces dispositifs architecturaux.Quatre cent cinquante ans plus tard, toujours sur le site de Saqqarah, Pépi II, dernier roi de la... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La construction des pyramides

Selon l’hypothèse la pl [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

« ÉGYPTE DES PHARAONS (notions de base) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-des-pharaons/