ÉCOLOGIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Ernst Haeckel

Ernst Haeckel
Crédits : Hulton-Deutsch Collection/ Corbis/ Getty Images

photographie

Flux d'énergie chez les animaux et les végétaux

Flux d'énergie chez les animaux et les végétaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Métabolisme d'animaux homéothermes

Métabolisme d'animaux homéothermes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Loi de tolérance biologique

Loi de tolérance biologique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Tous les médias


Organisation fonctionnelle des biocénoses

Organisation trophique

Un des problèmes majeurs de l'écologie est la description et la compréhension de la structure trophique des principaux écosystèmes.

Cette structure trophique est constituée par les relations qui lient les organismes consommés à ceux qui les consomment, relations dont l'ensemble forme le réseau trophique du système. Ce terme traduit bien mieux que celui de chaînes alimentaires les relations innombrables qui existent entre les différentes espèces de la biocénose.

Selon la source d'où ils tirent leur énergie, les êtres vivants se répartissent entre deux grandes catégories. Les autotrophes édifient leur matière organique à partir de constituants minéraux où dominent l'eau, le dioxyde de carbone, des nitrates et des phosphates ; le mécanisme de loin le plus répandu de cette élaboration est la photosynthèse, réalisée grâce à l'apport énergétique du rayonnement lumineux capté à l'aide de la chlorophylle présente chez les végétaux supérieurs. Diverses bactéries également autotrophes utilisent d'autres sources d'énergie, diverses substances minérales notamment. Les hétérotrophes utilisent la matière organique ainsi formée et se bornent à la transformer. Ils sont représentés par l'ensemble des animaux, mais aussi par beaucoup de bactéries et de champignons.

L'établissement du réseau trophique d'un écosystème est une tâche difficile par suite du grand nombre d'espèces en présence et de la complexité du régime alimentaire de chacune. Non seulement, en effet, un individu se nourrit généralement, à un moment donné de son existence, aux dépens de nombreuses autres espèces, mais son spectre de nourritures varie avec son stade de développement, son âge, sa taille, et aussi avec la période de l'année et les disponibilités qu'elle offre.

Si simple que soit une biocénose, le réseau trophique complet est ainsi d'une complexité telle qu'il importe, pour en comprendre l'essentiel, de le présenter sous une forme plus simple et de le schématiser. Pour cela, on conserve seulement les espè [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 31 pages




Écrit par :

  • : professeur d'écologie à l'université de Paris-VI, directeur de l'Institut d'écologie et d'éthologie de Pavie
  • : professeur au Muséum national d'histoire naturelle, directeur de la Grande Galerie de l'évolution
  • : professeur au Muséum national d'histoire naturelle, Paris
  • : professeur honoraire à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie (faculté des sciences), ancien directeur du laboratoire de zoologie de l'École normale supérieure

Classification


Autres références

«  ÉCOLOGIE  » est également traité dans :

ÉCOLOGIE ET SOCIÉTÉ

  • Écrit par 
  • Robert BARBAULT
  •  • 7 804 mots
  •  • 5 médias

L'écologie, comme science et vision du monde, a un destin singulier. Fondée dans la seconde moitié du xixe siècle, dans les remous d'une révolution industrielle qui va peu à peu mais inexorablement façonner notre monde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecologie-et-societe/#i_7588

AGENCE FRANÇAISE POUR LA BIODIVERSITÉ

  • Écrit par 
  • Denis COUVET
  •  • 1 548 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un appui aux politiques publiques »  : […] L’Agence française pour la biodiversité devra s’occuper des différentes politiques publiques existant déjà dans ce domaine. Elle devra contribuer aux comptes rendus prévus, coopérer avec les instances européennes et internationales, appuyer la mise en œuvre des directives européennes et des conventions internationales concernant l’eau et la biodiversité. Ces conventions sont principalement la C.D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agence-francaise-pour-la-biodiversite/#i_7588

AMMONIFICATION ou AMMONISATION

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 1 916 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Conditions écologiques de l'ammonification »  : […] On considère qu'en culture, les conditions favorables aux ammonificateurs des sols sont une température de 30  0 C, et une hydratation à 60 p. 100 de la capacité de rétention de la terre, ce qui garantit une bonne aération. Ces conditions idéales sont loin d'être réunies dans les milieux naturels très divers où se déroule l'ammonification et il est même vraisemblable qu'en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ammonification-ammonisation/#i_7588

ANTHROPOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élisabeth COPET-ROUGIER, 
  • Christian GHASARIAN
  •  • 16 099 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De l'écologie culturelle à l'anthropologie française »  : […] Un autre courant américain se situe dans le cadre de cette anthropologie sociale et culturelle, qui, née d'une orientation matérialiste et néo-évolutionniste, rejeta l'intellectualisme et le psychologisme de l'anthropologie culturelle, provoquant aux États-Unis une véritable révolution et posant les principes d'une nouvelle recherche. Anthropologues et archéologues s'inspirèrent des travaux de J.  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie/#i_7588

BACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 11 039 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Écologie bactérienne »  : […] L'étude des relations des bactéries avec leur environnement est un domaine complexe, longtemps limité à l'analyse du produit final du métabolisme bactérien, tel que la fixation d'azote ou la production de méthane, par un mélange de bactéries dans un milieu non défini chimiquement. Les méthodes de séparation des bactéries et d'étude de leur métabolisme en présence de substrats purs, dans des condit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteries/#i_7588

BAÏKAL LAC

  • Écrit par 
  • Laure ARJAKOVSKY, 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 4 056 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les organismes vivants »  : […] Les organismes végétaux et animaux qui peuplent le lac se classent en espèces dites paléarctiques, réparties traditionnellement dans les réserves d'eau douce de l'hémisphère Nord, et les autres, dites endémiques, qui n'existent pratiquement que dans le Baïkal et représentent l'essentiel de la faune et de la flore (de 80 à 90 p. 100 des populations). Plus de deux cent cinquante espèces de mousses, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lac-baikal/#i_7588

BARBAULT ROBERT (1943-2013)

  • Écrit par 
  • Gilles BOEUF
  •  • 1 058 mots
  •  • 1 média

Infatigable défenseur de l’écologie et militant engagé pour la préservation de la nature, le Français Robert Barbault a été l’un des grands spécialistes de la biodiversité et de sa conservation. Ses travaux ont permis à l’écologie scientifique de devenir un champ important de la recherche française. Sa plus belle réussite est précisément d’avoir sensibilisé le public et les décideurs politiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-barbault/#i_7588

BERNE CONVENTION DE (1979)

  • Écrit par 
  • Sandrine MALJEAN-DUBOIS
  •  • 788 mots
  •  • 1 média

Sous la pression des mouvements associatifs naturalistes, l’Europe se dote – après l’Afrique (1933) et l’Amérique (1940) – d’une convention régionale de protection de la nature : la Convention relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l’Europe. Signée à Berne, en Suisse, le 19 septembre 1979, sous la conduite du Conseil de l’Europe, et couramment appelée Convention de B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/convention-de-berne/#i_7588

BIOCÉNOSES

  • Écrit par 
  • Paul DUVIGNEAUD, 
  • Maxime LAMOTTE, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 9 782 mots
  •  • 8 médias

Le terme de « biocénose » a été introduit dans le langage scientifique en 1877 par le biologiste allemand Möbius, à propos de l'étude des bancs d'huîtres, auxquels de nombreux organismes se trouvent associés. Selon cet auteur, une biocénose est « un groupement d'êtres vivants dont la composition, le nombre des espèces et celui des individus reflète certaines conditions moyennes du milieu ; ces êt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biocenoses/#i_7588

BIODIVERSITÉ

  • Écrit par 
  • Robert BARBAULT
  •  • 4 698 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  De la diversité du vivant au concept de biodiversité »  : […] Que la vie se manifeste sous des formes très diverses est un fait bien connu, et de longue date. Quand ils peignaient des bisons, des lions, des sangliers ou des antilopes, les hommes des cavernes témoignaient déjà, entre autres, de leur connaissance d'un monde vivant diversifié. Depuis lors, les naturalistes, paléontologues, systématiciens, puis écologues et généticiens n'ont cessé de faire état […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biodiversite/#i_7588

BIODIVERSITÉ URBAINE

  • Écrit par 
  • Philippe CLERGEAU
  •  • 2 368 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Comment définir une biodiversité urbaine ? »  : […] La diversité du vivant intègre la richesse en espèces, la variabilité génétique et la diversité des fonctions écologiques et des écosystèmes. Elle tient compte à la fois des relations entre ces divers niveaux d'organisation et des enjeux pour la population humaine. Elle ne peut, en aucun cas, être restreinte à une liste d'espèces. D'ailleurs, pour obtenir beaucoup d'espèces, il suffit d'en introd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biodiversite-urbaine/#i_7588

BIOGÉOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Pierre DANSEREAU, 
  • Daniel GOUJET
  •  • 11 054 mots
  •  • 15 médias

La biogéographie s'intéresse à la distribution des organismes vivant sur la Terre et cherche à expliquer les raisons de leur répartition géographique. C'est une discipline à multiples facettes. Pour les écologues, la biogéographie est une sous-discipline de l'écologie dans la mesure où elle étudie la répartition des espèces en fonction de leurs interactions, leurs conditions de vie, leurs niches […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biogeographie/#i_7588

BIOSPHÈRE

  • Écrit par 
  • Paul DUVIGNEAUD, 
  • Maxime LAMOTTE, 
  • François RAMADE
  •  • 3 426 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Le fonctionnement de la biosphère »  : […] Le fonctionnement de la biosphère est la résultante du fonctionnement de tous les êtres vivants qui la composent, et il se manifeste par des transferts continuels de matière et d'énergie entre le milieu physico-chimique ambiant et les organismes d'une part, entre les organismes d'autre part. Ces transferts correspondent à quelques grands mécanismes qui caractérisent divers groupes fonctionnels en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biosphere/#i_7588

BIOTOPE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 244 mots

Littéralement, le mot biotope signifie « lieu de vie ». Cette acception reste utilisée — à bon droit — par les systématiciens ou les microbiologistes qui cherchent à désigner le ou les sites que se sont appropriées les différentes espèces (certains à la surface ou à l'intérieur d'autres organismes constituent, pour les espèces ainsi fixées à un hôte, des entobiotopes). Le terme biotope est compri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biotope/#i_7588

BOTANIQUE

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 5 627 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Une recherche diversifiée »  : […] La recherche en botanique s'est diversifiée dans les approches utilisées et les questions posées depuis le milieu du xx e  siècle. Elle est étroitement interconnectée avec de nombreux domaines de la biologie, plus particulièrement avec la systématique, la biologie de l'évolution, la biologie du développement et l'écologie (fig. 2 ). Ces branches n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/botanique/#i_7588

CAULERPA TAXIFOLIA

  • Écrit par 
  • Alexandre MEINESZ
  •  • 747 mots

L' algue verte tropicale Caulerpa taxifolia est apparue en Méditerranée en 1984, au pied du Musée océanographique de Monaco où elle était cultivée dans ses aquariums. Observée sur un mètre carré cette année-là, elle s'est développée sur un hectare en 1989. Elle s'est ensuite répandue très rapidement le long des côtes françaises, italiennes, croates, espagnoles (Baléares) et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caulerpa-taxifolia/#i_7588

CHASSE À LA BALEINE

  • Écrit par 
  • Jean-Benoît CHARRASSIN, 
  • Vincent RIDOUX
  •  • 8 018 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Principes de gestion »  : […] L'objectif de gestion de la C.B.I. (applicable hors période de moratoire) est d'établir des quotas de prises qui permettent pour chaque espèce le plus haut niveau d'exploitation durable. L'approche utilisée depuis 1994 pour établir ces quotas, appelée procédure révisée de gestion ou R.M.P. ( Revised Management Procedure ), est très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chasse-a-la-baleine/#i_7588

COMMONER BARRY (1917-2012)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DELÉAGE
  •  • 884 mots
  •  • 1 média

Biologiste américain, précurseur de l'écologie politique. Né à Brooklyn (New York) le 28 mai 1917, Barry Commoner fait des études à l'université Columbia puis à celle de Harvard où il obtient en 1941 son doctorat (PhD) de biologie cellulaire. Après la Seconde Guerre mondiale, il devient en 1947 professeur de physiologie végétale à l'université Washington de Saint-Louis (Missouri), poste qu'il occ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barry-commoner/#i_7588

CYCLES BIOGÉOCHIMIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUPLESSY
  •  • 7 878 mots
  •  • 7 médias

L'activité de la Terre est incessante : toutes ses couches – du noyau à la plus haute atmosphère – sont animées de continuels mouvements et, surtout, ses enveloppes superficielles – l'atmosphère, les océans et la surface des continents – abritent la vie. Les atomes et les molécules qui constituent ce système dynamique ne restent pas figés, mais circulent au travers des différents réservoirs que s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycles-biogeochimiques/#i_7588

ÉCOSYSTÈME, en bref

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre RAFFIN
  •  • 246 mots

C'est après une critique des conceptions de l'école de Frederick E. Clements (botaniste et écologue américain) que le Britannique Arthur George Tansley (1871-1955) définit, en 1935, la notion d'écosystème comme étant l'ensemble des populations existant dans un même milieu et présentant entre elles des interactions multiples (« The Use and abuse of vegetational concepts and terms », in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecosysteme-en-bref/#i_7588

ÉCOSYSTÈMES

  • Écrit par 
  • Luc ABBADIE
  •  • 5 448 mots
  •  • 9 médias

Le terme écosystème désigne un ensemble d'êtres vivants (animaux et végétaux) et de composantes physiques et chimiques qui agissent plus ou moins étroitement les uns sur les autres. L'écosystème est avant tout un moyen d'analyser la nature, même s'il correspond fréquemment à des environnements concrets comme une mare ou une forêt. La Terre elle-même peut être considérée comme un écosystème. Les éc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecosystemes/#i_7588

ÉCOSYSTÈMES ET FLUX ÉNERGÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre RAFFIN
  •  • 209 mots

Discipline scientifique née à la fin du xix e  siècle, l'écologie a franchi différentes étapes. Après la formalisation par le Britannique Arthur George Tansley du concept d'écosystème (1935), l'écologue américain Eugene Odum publie, en 1953, Fundamentals of Ecology , avec la participation de son frère Howard. Issu de leurs re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecosystemes-et-flux-energetique/#i_7588

ÉCOTOXICOLOGIE

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 316 mots

L' écotoxicologie peut se définir, de la façon la plus simple, comme l'étude des polluants toxiques dans les écosystèmes. Cette discipline scientifique est donc à l'interface entre l'écologie et la toxicologie. Son objectif est d'évaluer les modalités par lesquelles les polluants sont introduits et circulent dans les écosystèmes, depuis les milieux contaminés (air, eaux et sols) jusqu'aux communau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecotoxicologie/#i_7588

EISNER THOMAS (1929-2011)

  • Écrit par 
  • Kara ROGERS
  •  • 452 mots

Entomologiste et écologue américain d'origine allemande, Thomas Eisner est réputé pour avoir étudié les substances chimiques produites par les insectes. Ses travaux lui valurent d'être considéré comme le « père de l'écologie chimique » en raison de son champ d'études interdisciplinaire voué au décodage des moyens chimiques utilisés par le monde vivant pour communiquer, et à l'analyse de la struct […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-eisner/#i_7588

EMPREINTE ÉCOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Robert BARBAULT
  •  • 310 mots

Proposé par Mathis Wackernagel et William Rees en 1996, et vulgarisé par le W.W.F. (World Wide Fund for Nature), le concept d'empreinte écologique ( ecological footprint ) vise à traduire, par un indicateur chiffré, le poids des actions de l'homme sur la planète, que ce soit pour l'individu, une population, un pays ou l'humanité tout entière. Plus précisément, c'est une mesur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empreinte-ecologique/#i_7588

ENDÉMISME

  • Écrit par 
  • Fabienne PETIT
  •  • 546 mots

On désigne par ce terme le caractère propre à une unité systématique de se confiner dans une région plus ou moins étendue mais toujours bien déterminée du globe, autrement dit d'avoir une aire de distribution bien délimitée et réduite dans le monde. La dimension des aires des unités systématiques endémiques est souvent fonction de leur importance dans la hiérarchie systématique : une famille aur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/endemisme/#i_7588

ENVIRONNEMENT - Un enjeu planétaire

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DELÉAGE
  •  • 2 011 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Le mot et son histoire »  : […] Parce que la notion d'environnement se charge de significations multiples, il est nécessaire de revenir sur l'histoire du mot environnement et sur ses glissements sémantiques. Avant de disparaître du français au xvi e  siècle, « environnement » avait, dans la langue médiévale, le sens précis de trajectoire circulaire, évoquant aussi ce qui entoure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/environnement-un-enjeu-planetaire/#i_7588

ENVIRONNEMENT - Catastrophisme environnemental

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD
  •  • 7 391 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « De la politique de conservation à l'écologie politique »  : […] À l'exception du réchauffement climatique, les thèmes abordés dans les différents ouvrages sur l'environnement parus de 1948 à 1968 sont donc identiques aux préoccupations actuelles ; seul le vocabulaire a évolué. De nouvelles expressions comme « biodiversité », « développement durable », « utilisation soutenable », « décroissance », etc., connaissent une immense popularité, mais les idées qu'elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/environnement-catastrophisme-environnemental/#i_7588

ESPÈCE, biologie

  • Écrit par 
  • Jean GAYON
  •  • 4 762 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Pluralité des définitions contemporaines de l'espèce »  : […] Étant donné l'impact des travaux de Darwin sur la théorie de l'évolution moderne, on pouvait s'attendre à ce que la question de la définition de l'espèce disparaisse avec lui. Or c'est tout le contraire qui s'est produit. Le xx e  siècle a vu fleurir une multitude de définitions, surtout lors de l'émergence et du développement de la théorie synth […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espece-biologie/#i_7588

FRANCE - L'année politique 2018

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 5 493 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Train de réformes et premières difficultés du gouvernement »  : […] Dans le prolongement de son action de 2017, le gouvernement d’Édouard Philippe se consacre dès le début de l’année aux réformes annoncées dans le programme présidentiel d’Emmanuel Macron. Au-delà des crises sociales et politiques qui l’ont secouée, l’année 2018 est en effet marquée par un important travail de réformes, dont certaines sont encore en cours de discussion en fin d’année. C’est le cas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2018/#i_7588

ÉDITION DES GÉNOMES

  • Écrit par 
  • Gilles SAUCLIÈRES
  •  • 3 922 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Des applications à peine imaginables »  : […] Avec des systèmes aussi malléables, les organismes sur lesquels on applique ces techniques d’édition du génome sont très divers. La recherche dans ce domaine n’est pas dominée par la possibilité de modification transmissible du génome humain, actuellement au cœur d’un débat éthique fondamental. En revanche, la quasi-totalité des articles publiés porte sur la modification d’animaux modèles bien co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edition-des-genomes/#i_7588

HABITATS-FAUNE-FLORE DIRECTIVE

  • Écrit par 
  • Denis COUVET
  •  • 504 mots

En affichant l'objectif de préserver la faune et la flore terrestres rares et/ou menacées, ainsi que leurs habitats, la directive européenne, adoptée le 21 mai 1992, vient compléter la directive oiseaux du 2 avril 1979. Ces deux dispositifs constituent le fondement de la création d'un vaste réseau écologique appelé Natura 2000. La mesure principale prévue par la directive habitats-faune-flore est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/directive-habitats-faune-flore/#i_7588

HARDIN GARRETT (1915-2003)

  • Écrit par 
  • Fabien LOCHER
  •  • 851 mots

Le biologiste Garrett James Hardin est l’une des figures marquantes du mouvement écologiste américain des années 1960. Il est devenu célèbre grâce à la parution, en 1968, dans la revue Science , de son article « The Tragedy of the Commons » (« La tragédie des communs »), dans lequel il entend démontrer l’incompatibilité entre la propriété commune d’une ressource et son explo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/garrett-hardin/#i_7588

HOFFMANN LUC (1923-2016)

  • Écrit par 
  • Jean JALBERT, 
  • Jean Claude LEFEUVRE
  •  • 909 mots
  •  • 1 média

Ornithologue de formation, le Suisse Luc Hoffmann a consacré sa vie et sa fortune à la défense de l’environnement . Figure incontournable de la Camargue, sa terre d’adoption à la préservation de laquelle il a contribué, il y a créé un centre de recherches sur les zones humides de réputation internationale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luc-hoffmann/#i_7588

HULOT NICOLAS (1955- )

  • Écrit par 
  • Robert BARBAULT, 
  • Dominique BOURG
  •  • 1 640 mots
  •  • 2 médias

Personnalité médiatique d’abord connue pour ses émissions télévisées présentant les richesses et les beautés de la Terre, Nicolas Hulot se consacre, à partir de 1990, à la protection de l'environnement. Engagé tout d’abord à titre associatif, à la tête notamment de la Fondation Nicolas-Hulot pour la nature et l’homme, il s’est peu à peu approché de la scène politique. Après avoir refusé à trois p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-hulot/#i_7588

INTERACTIONS, écologie

  • Écrit par 
  • Pierre JOUVENTIN
  •  • 1 403 mots

La science écologique a reçu un tel accueil auprès du public qu'on la confond souvent avec la mouvance politique, le même mot écologie désignant en français la science et l'idéologie. Cette science, dont Darwin par ses recherches sur les vers de terre (1881) est l'un des pionniers, est à la fois vieille de plus d'un siècle et pleine d'avenir par ses implications sociales, l'homme étant en train de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interactions-ecologie/#i_7588

INVASIONS BIOLOGIQUES

  • Écrit par 
  • Alain ZECCHINI
  •  • 6 275 mots
  •  • 2 médias

Affectant îles et continents, les invasions biologiques représenteraient la deuxième cause d'altération de la biodiversité, après la dégradation et la réduction de l'habitat. Provoquées par des micro-organismes, des animaux ou des végétaux, elles sont largement facilitées par les interventions humaines. Leurs effets s'exercent en cascade sur les espèces autochtones, les chaînes trophiques et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/invasions-biologiques/#i_7588

LES COMBATS POUR LA NATURE (V. Chansigaud) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 233 mots

Dans un ouvrage précédent ( La Nature à l’épreuve de l’homme , 2015), Valérie Chansigaud dressait le catalogue des attitudes humaines qui contribuent au désordre envahissant la nature, aux premiers rangs desquelles il faudrait compter l’indifférence à l’erreur, sa répétition aveugle et la cupidité. Cette analyse fortement étayée débouchait sur le constat que l’homme n’est dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-combats-pour-la-nature/#i_7588

LITTORAL MARITIME

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 2 225 mots
  •  • 2 médias

En écologie marine, on appelle littoral, ou encore système littoral, l'ensemble des fonds marins (domaine benthique) du plateau continental, depuis les niveaux les plus élevés, où peuvent vivre les espèces marines qui se contentent d'une humectation par les embruns ou d'immersions exceptionnelles, jusqu'à la profondeur limite correspondant aux possibilités de vie des algues multicellulaires les p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/littoral-maritime/#i_7588

LUTTE BIOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Guy RIBA, 
  • René SFORZA, 
  • Christine SILVY
  •  • 7 197 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une approche pluridisciplinaire et intégrative »  : […] Par essence même, la lutte biologique est fondée sur une approche pluridisciplinaire incluant les disciplines classiques de la phytiatrie – c'est-à-dire de l'étude des pathologies végétales et de leurs traitements – que sont l'entomologie, la phytopathologie, la malherbologie, l'acarologie et la nématologie, mais également des disciplines plus conceptuelles telles que l'écologie des communautés, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lutte-biologique/#i_7588

MANGROVES

  • Écrit par 
  • Frédéric BALTZER, 
  • Georges MANGENOT, 
  • Geneviève TERMIER, 
  • Henri TERMIER
  •  • 3 133 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Écologie et paléoécologie »  : […] Il paraît difficile de parler de mangroves anciennes avant l'apparition des plantes qui les composent aujourd'hui et qui les caractérisent, à savoir des Myrtales, les Rhizophoracées qui semblent être apparues dans le Crétacé supérieur d'Égypte, et les Sonneratiacées connues dans le Tertiaire de l'Inde ; on peut y ajouter une Verbénacée, Avicennia . Ces végétaux constituent un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mangroves/#i_7588

MATIÈRES PREMIÈRES

  • Écrit par 
  • Emmanuel HACHE
  •  • 5 065 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une nouvelle somme de contraintes »  : […] Depuis 2000, il n'est pas rare de voir citer Paul Valéry – « le temps du monde fini commence » ( Regards sur le monde actuel , 1931) – pour évoquer le caractère non renouvelable des ressources naturelles. La hausse des cours a ravivé les peurs liées au caractère fini des ressources naturelles à laquelle se sont rajoutées des problématiques liées à leur rareté, à leur prix et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matieres-premieres/#i_7588

MICROBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Corinne DOREL, 
  • Philippe LEJEUNE, 
  • Jean-Michel PANOFF
  •  • 3 880 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Micro-organismes des milieux naturels »  : […] Les micro-organismes occupent sur notre planète l'ensemble d'une sphère irrégulière qui comprend une fraction de la croûte terrestre, la totalité de la masse aqueuse et l'atmosphère. Cette colonisation de tous les sites de la biosphère, sans exception, est due à une extraordinaire adaptabilité à la fois génotypique et phénotypique des micro-organismes aux stress physico-chimiques. Ainsi, des mili […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microbiologie/#i_7588

MIGRATIONS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD, 
  • Jean DORST
  •  • 11 679 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Importance écologique des migrations »  : […] Les migrations ont de nombreuses implications écologiques et permettent l'utilisation optimale des ressources de certains habitats, qui sans l'existence de populations fluctuantes demeureraient inexploitées. Leur cycle est étroitement adapté à celui des écosystèmes présentant d'amples fluctuations de la productivité. Les populations migratrices mettent à profit les « pics », puis évacuent l'habit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/migrations-animales/#i_7588

MILIEU, écologie

  • Écrit par 
  • Cesare F. SACCHI
  •  • 7 840 mots
  •  • 1 média

L' organisme et son milieu constituent le binôme fondamental de l' écologie. Dans cette discipline, on entend par « milieu » la partie du monde avec laquelle un organisme vivant est en contact : c'est donc celle qui en détermine les réactions, les adaptations physiologiques et parfois même morphologiques, celle qui est, en retour, modifiée, transformée, façonnée par ce contact avec le vivant. Selo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-ecologie/#i_7588

MILIEU NATUREL

  • Écrit par 
  • Gabriel WACKERMANN
  •  • 930 mots

Le milieu naturel est façonné d'abord par l'écosystème, puis par l'intervention humaine. La notion d'écosystème s'appuie sur une partie minérale, le biotope, et une partie vivante, organique, la biocénose ; le biotope constitue à la fois le support et la source d'énergie de la biocénose. Le biotope comporte trois composantes : la lithosphère, l'hydrosphère et l'atmosphère. La lithosphère correspon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-naturel/#i_7588

NATURA 2000

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 492 mots

« Natura 2000 » est un réseau européen de sites écologiques dont les objectifs sont, d'une part, la préservation de la biodiversité, et, d'autre part, la valorisation des territoires. Ces sites sont désignés au titre de deux directives européennes : la directive « oiseaux » de 1979, et la directive « habitats faune flore » de 1992. Celles-ci définissent des listes d'espèces, et « d'habitats d'esp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/natura-2000/#i_7588

NATURE WRITING, littérature

  • Écrit par 
  • Yves-Charles GRANDJEAT
  •  • 3 697 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Écologie de surface et écologie profonde »  : […] Ce faisant, les écrivains de la nature souscrivent implicitement à la distinction établie par Arne Naess, l’un des fondateurs du courant philosophique contemporain de l’éthique environnementale, entre « écologie de surface » et « écologie profonde ». Alors que l’écologie « de surface » propose des solutions techniques à la crise environnementale, l’écologie profonde préconise un changement de par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nature-writing-litterature/#i_7588

OURS BRUN EN EUROPE

  • Écrit par 
  • Farid BENHAMMOU, 
  • Jean-Pierre RAFFIN
  •  • 4 567 mots
  •  • 4 médias

En Europe, l'ours brun ( Ursus arctos ) est une espèce particulièrement forestière et historiquement présente sur tout le territoire . Son aire de répartition s'est réduite et fragmentée au fur et à mesure de l'accroissement des populations humaines. Celles-ci le chassèrent pour sa viande, sa graisse, sa fourrure et le trophée qu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ours-brun-en-europe/#i_7588

PAULY DANIEL (1946- )

  • Écrit par 
  • Philippe CURY
  •  • 980 mots

Le nom de Daniel Pauly est associé à une discipline tout entière : l'halieutique, ou science de l'exploitation des ressources vivantes aquatiques. Ce biologiste marin français a non seulement fait prendre conscience au monde entier de l'ampleur de la crise halieutique devenue globale, mais il a aussi changé la façon de mener les recherches en écologie. Ses concepts innovants – bases de données, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-pauly/#i_7588

PELT JEAN-MARIE (1933-2015)

  • Écrit par 
  • Gilles BOEUF
  •  • 639 mots
  •  • 1 média

Pharmacien, botaniste et écologiste de la première heure, le Français Jean-Marie Pelt a surtout été un grand vulgarisateur, transmettant avec passion son savoir lors de nombreuses conférences ou dans ses multiples ouvrages, consacrés pour la plupart aux plantes et à l’écologie. Né le 24 octobre 1933 à Rodemack (Moselle), Jean-Marie Pelt obtient son doctorat de pharmacie en 1959 à l’université de N […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-marie-pelt/#i_7588

POPULATIONS ANIMALES (DYNAMIQUE DES)

  • Écrit par 
  • Robert BARBAULT, 
  • Jean-Dominique LEBRETON
  •  • 12 014 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre «  Les systèmes population-environnement »  : […] Les populations, considérées comme des unités biologiques fondamentales, sont caractérisées par une série de variables d'état telles que l'effectif (ou la densité), la structure spatiale (modalités de distribution des individus dans le milieu), la structure démographique (âge et sexe), la structure génétique (fréquences alléliques) et l'organisation sociale. Cependant, les populations naturelles n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/animal-dynamique-des-populations/#i_7588

PROTECTION DE LA NATURE - Aires protégées

  • Écrit par 
  • Alain JEUDY-DE-GRISSAC, 
  • Estienne RODARY
  •  • 8 117 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les fondements écologiques des aires protégées »  : […] Ces variations terminologiques sont en parties déterminées par la progression des pratiques de la conservation et des sciences qui leur sont rattachées. Même à considérer comme acquises les raisons écologiques qui justifient la protection de la nature (cf.  protection de la nature  - Histoire), les fondements écologiques des formes que doivent prendre les aires protégées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protection-de-la-nature-aires-protegees/#i_7588

PROTECTION DE LA NATURE - Restauration écologique

  • Écrit par 
  • James ARONSON
  •  • 2 863 mots

Dans le chapitre « Définition et concepts »  : […] Au sens strict, la restauration écologique a été définie par la Society for Ecological Restoration International (S.E.R., 2002) comme « le processus d'assister l'auto-régénération des écosystèmes qui ont été dégradés, endommagés ou détruits ». Il s'agit donc d'une activité intentionnelle qui initie ou accélère le rétablissement d'un écosystème antérieur (ancien ou récent) par rapport à sa composi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protection-de-la-nature-restauration-ecologique/#i_7588

RAMSAR CONVENTION DE (1971)

  • Écrit par 
  • Geneviève BARNAUD
  •  • 391 mots
  •  • 1 média

Le 2 février 1971, la ville iranienne de Ramsar a servi de cadre à la signature, par dix-huit pays, de la « Convention relative aux zones humides d'importance internationale, particulièrement comme habitats des oiseaux d'eau » qui est entrée en vigueur le 21 décembre 1975. La nécessité de pallier la destruction des marécages, affirmée à la conférence des Saintes-Maries-de-la-Mer (Camargue) en 196 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/convention-de-ramsar/#i_7588

SITES NATURELS, France

  • Écrit par 
  • Robert BARBAULT
  •  • 901 mots

Les aires protégées sont, selon la définition de l'U.I.C.N. (Union internationale pour la conservation de la nature, aujourd'hui Union mondiale pour la nature), des « zones de terre ou de mer particulièrement consacrées à la protection de la biodiversité et des ressources naturelles et culturelles qui lui sont associées, et gérées selon des lois ou d'autres moyens efficaces ». En France, ces site […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sites-naturels-france/#i_7588

SOLS - Microbiologie

  • Écrit par 
  • Yvon DOMMERGUES
  •  • 7 159 mots
  •  • 5 médias

Tous les types de micro-organismes existent dans les sols. Ce sont soit des eucaryotes (champignons, algues et protozoaires), soit des procaryotes (bactéries et cyanobactéries). Leur biodiversité est considérable. Leur distribution est fonction non seulement de la présence de substrats énergétiques (essentiellement des résidus végétaux) et d'éléments minéraux, mais aussi de nombreux facteurs phys […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-microbiologie/#i_7588

STOC (Suivi temporel des oiseaux communs)

  • Écrit par 
  • Anne DOZIÈRES, 
  • Benoit FONTAINE
  •  • 1 959 mots
  •  • 3 médias

Depuis 1989, le Suivi temporel des oiseaux communs (STOC) permet d’évaluer l’état de santé des populations d’oiseaux de France métropolitaine. Ce programme de sciences participatives repose sur l’implication d’ornithologues amateurs qui collaborent avec des scientifiques du Muséum national d’histoire naturelle. L'étude des impacts des activités humaines sur la biodiversité est aujourd'hui un enje […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stoc-suivi-temporel-des-oiseaux-communs/#i_7588

THE TRAGEDY OF THE COMMONS (G. Hardin)

  • Écrit par 
  • Fabien LOCHER
  •  • 961 mots

« The Tragedy of the commons », en français « La tragédie des communs » (et non « des biens communs »), est un article écrit par le biologiste et militant écologiste américain Garrett Hardin. Depuis sa publication en décembre 1968 dans la revue Science , ce texte a eu une grande influence dans la pensée environnementale, mais aussi en économie, en sciences politiques et dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/the-tragedy-of-the-commons/#i_7588

VÉGÉTAL - Phytosociologie

  • Écrit par 
  • Marcel GUINOCHET
  •  • 5 736 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Conséquences théoriques et pratiques »  : […] Les développements précédents inspirent quelques conclusions importantes. Ils soulignent, tout d'abord, la relativité de la notion de milieu en biologie : un milieu ne peut être défini que par rapport à quelque chose, ici les végétaux. Les éboulis calcaires vierges ne constituent pas, à proprement parler, un milieu : ce n'est qu'à partir du moment où ils commencent à être colonisés qu'ils prennen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vegetal-phytosociologie/#i_7588

ZOO ou PARC ZOOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Luc BERTHIER
  •  • 5 121 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La « planète zoos » »  : […] Sur le plan international, l'organisation des zoos découle de la coordination nécessaire à l'élevage des diverses espèces en captivité. Son histoire, relativement récente, remonte aux années 1960. À cette époque, l'alerte écologique est lancée : la nature que l'on pensait inépuisable se paupérise à grande vitesse. La déforestation, la fragmentation des milieux, la destruction ou la simplificati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoo/#i_7588

Voir aussi

Pour citer l’article

Cesare F. SACCHI, Patrick BLANDIN, Denis COUVET, Maxime LAMOTTE, « ÉCOLOGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecologie/