DE LA DÉMOCRATIE EN AMÉRIQUE, Alexis de TocquevilleFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De la démocratie en Amérique est le fruit d'un voyage que le tout jeune magistrat à Versailles, mis en position délicate par la révolution de 1830, en vertu de son appartenance à une famille légitimiste, entreprit, accompagné de son ami Gustave de Beaumont, en Amérique entre avril 1831 et mars 1832, avec pour projet initial d'enquêter sur l'administration des prisons. Mais, bien plus que le rapport intitulé Du système pénitentiaire aux États-Unis et son application en France (1833), c'est, une fois revenu d'Angleterre dont les institutions lui semblaient, pour comprendre la genèse du système américain, indispensable à connaître, une véritable monographie du pays qu'il dresse entre avril 1833 et août 1834. À l'aide d'un recueil systématique des informations dans des carnets et d'une méthode d'observation éclectique qui le conduira à s'entretenir avec les diverses autorités du pays (dont le président Jackson), Tocqueville, s'appuyant sur la consultation de documents officiels (le Federalist) et la lecture de collections anciennes (les Magnalia de Mather) et d'œuvres tant classiques (Jefferson) qu'historiques (Hutchinson, Belknap) et juridiques (Story, Kent), donne en 1835 le premier volume qui remporta un succès immédiat. Accueilli avec plus de réserve, le second, dont devait à l'origine se charger Beaumont qui préféra finalement la forme romanesque de Marie, ou De l'esclavage aux États-Unis, tableau des mœurs américaines, parut en 1840 alors que son auteur devenait député.

Alexis de Tocqueville (1805-1859)

Photographie : Alexis de Tocqueville (1805-1859)

Photographie

Théodore Chassériau, Alexis Charles Henri Clérel de Tocqueville. 1850. Huile sur toile. 163 cm X 130 cm. Musée national du Château et des Trianons, Versailles. 

Crédits : A. Dagli Orti/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : docteur en sociologie, D.E.A. de philosophie, maître de conférences à l'université de Paris V-Sorbonne

Classification

Autres références

«  DE LA DÉMOCRATIE EN AMÉRIQUE, Alexis de Tocqueville  » est également traité dans :

ÉGALITÉ

  • Écrit par 
  • Laurence HANSEN-LÖVE
  •  • 1 458 mots

Dans le chapitre « Égalité formelle, égalité fictive »  : […] Apparemment rigoureuse, cette approche est cependant assez ambiguë pour autoriser des lectures inconciliables. Suivant une interprétation libérale, l'égalité a trait essentiellement à la liberté, et celle-ci ne peut être garantie par l'État que formellement. Les hommes seront tous égaux en tant qu'ils sont libres, mais les pouvoirs publics ne peuvent promettre une égalité matérielle impliquant de […] Lire la suite

FÉDÉRALISME

  • Écrit par 
  • Carl Joachim FRIEDRICH
  • , Universalis
  •  • 5 358 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Controverses au XIXe siècle »  : […] Cependant, une telle conception dualiste a donné lieu à de sérieuses controverses ; le problème fut bien mis en lumière dans l'extraordinaire doctrine des majorités concurrentes de John Calhoun ( Disquisition on Government , 1851) : on ne peut connaître la volonté d'une communauté qu'en tenant compte des majorités de chacun des groupes principaux qui la constituent. Calhoun voyait encore les États […] Lire la suite

RELIGION - Sociologie religieuse

  • Écrit par 
  • Olivier BOBINEAU
  •  • 6 053 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Religion et démocratie chez Tocqueville »  : […] Dans une tout autre optique, Alexis de Tocqueville met en valeur dans De la démocratie en Amérique (1835-1840) le rôle important joué par la religion dans le développement et la formation de la démocratie américaine. Alors que la perspective marxiste souligne la domination des masses opérée par la religion, Tocqueville considère que « en Amérique, c'est la religion qui mène aux Lumières ; c'e […] Lire la suite

SOCIÉTÉ DE MASSE

  • Écrit par 
  • Pierre BIRNBAUM
  •  • 3 716 mots

Dans le chapitre « La crainte de la désintégration sociale »  : […] Au xix e siècle, la sociologie s'est développée, essentiellement, pour rendre compte des désorganisations sociales produites par la Révolution française. À une époque de profondes mutations et où de nouvelles catégories sociales bouleversaient le système politique, les premiers sociologues se sont en effet donné pour tâche de souligner la nécessité d'une organisation sociale permanente et concrè […] Lire la suite

TOCQUEVILLE ALEXIS DE (1805-1859)

  • Écrit par 
  • Georges BURDEAU
  •  • 3 593 mots
  •  • 1 média

Dans une Europe livrée depuis quarante ans aux orages politiques soulevés par la Révolution française, Tocqueville apparaît comme la conscience du milieu du siècle. Avec une lucidité qui, aujourd'hui encore, nous étonne, il fait le point pour comprendre, et non pour juger, une force dont chacun pressentait, pour s'en réjouir ou s'en alarmer, qu'elle allait changer la face du monde. Cette force, c' […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

France. Visite du président Jacques Chirac en Amérique latine. 25-26 mai 2006

la pauvreté et la défense de l'environnement. Il salue le processus « irréversible » de démocratisation en Amérique latine, prenant le contre-pied des déclarations du président américain George W. Bush qui dénonce une « érosion » de la démocratie dans des pays tels que le Venezuela ou la Bolivie. Le 26 […] Lire la suite

États-Unis – Europe. Tournée européenne du président George W. Bush. 21-24 février 2005

Le 21, le président américain George W. Bush commence sa tournée européenne par Bruxelles. « Alors que les débats du passé s'estompent, déclare-t-il, [...] commençons une nouvelle ère d'unité transatlantique. [...] L'Amérique soutient une Europe forte car nous avons besoin d'un partenariat solide […] Lire la suite

États-Unis. Début de mandat sous le signe des scandales. 7-21 janvier 1997

» partisane. Il dénonce également « la division raciale, qui a toujours été le fléau de l'Amérique », et réaffirme son souhait de parvenir avec la majorité républicaine au Congrès à un compromis sur les dossiers de la réforme de l'État-providence, de l'équilibre budgétaire et de la réduction […] Lire la suite

Haïti. Accord sur le départ de la junte et opération militaire américaine. 15-30 septembre 1994

en juillet. Il justifie une éventuelle opération armée aux yeux de son opinion publique et du Congrès, qui la désapprouvent, en affirmant que « préserver la démocratie dans [son] hémisphère renforce la prospérité et la sécurité de l'Amérique ». Dans le même temps, les États-Unis achèvent leur forte […] Lire la suite

États-Unis – Nicaragua. Nouvelle escalade verbale entre Washington et Managua. 21-27 février 1985

en démocratie ». Cette escalade verbale survient alors que la Maison-Blanche tente d'inciter le Congrès à voter les 14 millions de dollars d'aide à la guérilla antisandiniste, qu'il a gelés en octobre 1984. Le 27, Daniel Ortega, président du Nicaragua, annonce que son pays renverra, à partir de mai, cent […] Lire la suite

Pour citer l’article

Éric LETONTURIER, « DE LA DÉMOCRATIE EN AMÉRIQUE, Alexis de Tocqueville - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/de-la-democratie-en-amerique/