CRIMINOLOGIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La criminalité générale et ses facteurs

Le fait social d'ensemble qu'est la criminalité présente des caractères différents selon les pays, non seulement à cause des différences réelles relatives au volume et aux composantes de la délinquance, mais encore par suite de dissemblances juridiques dans la manière d'établir les incriminations et de les punir. On examinera ici les caractères généraux de la criminalité française et les facteurs de celle-ci.

Les caractères généraux de la criminalité

Les facteurs généraux de la délinquance peuvent être analysés sous deux aspects : l'action permanente de certaines causes, et l'effet aigu de certaines autres.

La criminalité légale

De 1832 aux années soixante, en France, le taux de la criminalité légale est resté relativement constant, en dépit de l'accroissement démographique et du développement des facteurs généraux de l'évolution des sociétés qui paraissent favoriser l'augmentation de la criminalité. C'est que la constance en question concerne la criminalité légale, mais non la criminalité apparente et moins encore la criminalité réelle.

Précisons ces termes. On appelle criminalité légale tantôt l'ensemble des jugements, tantôt celui des condamnations prononcées par les juridictions répressives d'un pays. La criminalité légale est distinguée de la criminalité apparente, parce que celle-ci est elle-même définie comme formée de la totalité des infractions portées à la connaissance des autorités de police par voie de plaintes, dénonciations ou procès-verbaux. Cette criminalité apparente, à son tour, est inférieure à la criminalité réelle, constituée de toutes les infractions effectivement commises au sein de la société considérée à un moment donné. Le chiffre séparant la criminalité apparente de la criminalité réelle est appelé « chiffre obscur ». Les spécialistes de la criminologie criminelle s'efforcent d'évaluer le volume de la criminalité réelle à partir de la criminalité légale. Dans leurs estimations de la criminalité réelle, les hypothèses sur l'ordre de grandeur du chiffre obscur et sur [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages


Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de droit, de sciences économiques et sociales de Paris, directeur honoraire de l'Institut de criminologie de Paris

Classification


Autres références

«  CRIMINOLOGIE  » est également traité dans :

L'INDUSTRIE DE LA PUNITION (N. Christie)

  • Écrit par 
  • Gilles CHANTRAINE
  •  • 1 029 mots

Ouvrage de référence en criminologie, Crime Control as Industry. Towards Gulags, Western Style ? (1993, réédité en 2001), consacré aux mutations des politiques pénales en Occident, a été enfin traduit en français en 2003 (L'Industrie de la punition. Prison et politique pénale en O […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-industrie-de-la-punition/#i_13016

SUSPECTS APPARENCE DES, psychologie

  • Écrit par 
  • Fanny VERKAMPT
  •  • 1 564 mots

Les jugements que nous portons à l’égard de celles et ceux avec qui nous interagissons au quotidien ne reposent parfois que sur de simples associations entre des traits physiques et des traits de caractère. L’utilisation de ces heuristiques (raccourcis mentaux) par les acteurs judiciaires pour sceller le sort de suspects dans des affaires criminelles a naturellement fait l’objet de débats controv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apparence-des-suspects-psychologie/#i_13016

CRIMINALITÉ

  • Écrit par 
  • Frédéric OCQUETEAU
  •  • 3 365 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les statistiques, un enjeu technique et politique »  : […] « Comme dans le cas du suicide, l'analyse des phénomènes criminels ne peut, contrairement à ce que paraissait croire Durkheim, être considérée comme relevant de la seule sociologie », concluaient Raymond Boudon et François Bourricaud en 1982, dans la première édition de leur Dictionnaire critique de la sociologie . Depuis le début des années 1980, la sociologie du crime en F […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/criminalite/#i_13016

DÉLINQUANCE

  • Écrit par 
  • Philippe ROBERT
  •  • 4 584 mots

Dans le chapitre « L'étude du phénomène et ses interprétations »  : […] Entre la grande crise économique des années 1880 et la Première Guerre mondiale, les politiques criminelles classiques nées un siècle auparavant dans la filiation du traité Des délits et des peines , du juriste Cesare Beccaria, paru en 1764, subissent contestations et recompositions. Du coup, la délinquance devient objet d'étude et non plus seulement matière à dissertation j […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/delinquance/#i_13016

HISTOIRE DE LA CARTE NATIONALE D'IDENTITÉ (P. Piazza)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude BUSSIÈRE
  •  • 1 042 mots

Histoire de la carte nationale d'identité (Odile Jacob, 2004) entraîne le lecteur dans le dédale des décisions et des retournements dont elle a été l'objet en France pendant plus d'un siècle. Même si la carte nationale d'identité est intimement liée à l'État, son avènement n'est pas l'expression d'une toute-puissance de celui-ci, qui se déploierait san […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-carte-nationale-d-identite-p-piazza/#i_13016

L'HOMME CRIMINEL, Cesare Lombroso - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Annick OPINEL
  •  • 777 mots

Cesare Lombroso reste le criminologiste le plus connu du dernier quart du xix e  siècle et le plus contesté après sa mort. Sa théorie repose moins sur la notion de déterminisme biologique du crime et de caractère inné de la déviance criminelle que sur les caractéristiques physiologiques et anatomiques des criminels qui permettent de les distingue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-homme-criminel/#i_13016

LACENAIRE PIERRE FRANÇOIS (1800-1836)

  • Écrit par 
  • Marcel LE CLÈRE
  •  • 356 mots

Bien éclipsée pendant un siècle par tant d'autres criminels aussi effrayants et plus récents, la figure de Lacenaire est sortie de l'ombre grâce aux Enfants du paradis de Prévert et Carné. Fils d'honorables commerçants établis près de Lyon, élève au lycée de cette ville puis au petit séminaire d'Alès dont il est chassé, Lacenaire entame sa licence en droit à Chambéry. Ses in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-francois-lacenaire/#i_13016

LOMBROSO CESARE (1836-1909)

  • Écrit par 
  • Annick OPINEL
  •  • 465 mots

Cesare Lombroso est né à Vérone en 1835. Sa famille, d'origine juive, a toujours vécu dans le nord de l'Italie. Lombroso a fait des études de médecine à Pavie puis à Padoue et Vienne, pour finalement revenir à Pavie où il a passé son doctorat en 1858. De 1863 à 1872, il a effectué une carrière hospitalière à Pavie, Pesaro et Reggio d'Emilia. Il a enseigné la médecine légale et l'hygiène publique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cesare-lombroso/#i_13016

PARADE D'IDENTIFICATION

  • Écrit par 
  • Céline LAUNAY, 
  • Jacques PY
  •  • 356 mots

Après l’arrestation d’un suspect par la police, une phase primordiale de l’enquête est alors organisée : la procédure d’identification. Celle-ci pourra avoir un impact important sur la conviction des juges et des jurés à propos de la culpabilité de ce suspect. La communauté scientifique a défini les principales règles pour réduire au maximum les erreurs de reconnaissance (et donc potentiellement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parade-d-identification/#i_13016

PSYCHIATRIE

  • Écrit par 
  • Jean AYME, 
  • François CAROLI, 
  • Georges LANTERI-LAURA, 
  • Jean-Michel THURIN
  •  • 17 779 mots

Dans le chapitre « La psychiatrie moderne »  : […] La période de la psychiatrie moderne commence de façon conventionnelle avec le congrès de Genève-Lausanne, en 1926, où Eugen Bleuler expose en français sa conception de la schizophrénie, pour s'achever à la mort d'Henri Ey (1900-1977). Elle est marquée par certaines influences importantes qui vont réorienter la psychiatrie, par un développement de son champ, par des innovations institutionnelles e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychiatrie/#i_13016

PSYCHOLOGIE DU MENSONGE

  • Écrit par 
  • Claudine BILAND, 
  • Jacques PY
  •  • 2 011 mots

Dans le chapitre « Mensonge et fonctions exécutives »  : […] Un courant de recherche récent a porté sur la surcharge cognitive qui accompagne le fait d’avoir à mentir. En effet, si le mensonge active des émotions, il contraint également l’émetteur à un effort cognitif intense. Celui qui ment doit rester concentré sur le mensonge qu’il profère, ne pas se trahir non verbalement, surveiller les réactions de son interlocuteur… Des techniques d’interrogatoire p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-du-mensonge/#i_13016

PSYCHOLOGIE ET JUSTICE

  • Écrit par 
  • Fanny VERKAMPT
  •  • 4 415 mots

Les liens entre la psychologie et la justice ont commencé à s’établir à la fin du xix e  siècle et ont pour origine des affaires criminelles, par exemple le procès Van Puyenbroeck en 1910, parallèlement aux travaux menés dans divers champs de la psychologie. Des psychologues influents tels que Binet, Claparède, Stern ou encore Freud furent parmi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-et-justice/#i_13016

TARDE GABRIEL (1843-1904)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 3 511 mots

Dans le chapitre « Psychologie et statistique »  : […] Lorsqu'en 1886 Tarde publie son premier ouvrage, Criminalité comparée , les fondements de ce qu'il devait appeler l'interpsychologie sont déjà mis en place. Les thèmes majeurs auxquels s'est appliquée sa pensée ont mûri tout au long de la décennie précédente dans ce Périgord noir où s'est déroulée, partagée entre Sarlat, sa ville natale, et le manoir familial de la Roque-Gag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-tarde/#i_13016

TOLÉRANCE ZÉRO

  • Écrit par 
  • Laurent MUCCHIELLI
  •  • 2 672 mots

Dans le chapitre « À l'origine de la « tolérance zéro » : une réorganisation de la police new-yorkaise »  : […] L'histoire commence avec l'expérience de sécurisation du métro de New York par deux policiers aux méthodes innovantes (William Bratton et Jack Maple), durant la première moitié des années 1990. Il s'agit pour la police de ne plus se contenter de rechercher les délinquants signalés mais d'être beaucoup plus présente sur le terrain afin d'arrêter plus systématiquement les fraudeurs, les drogués, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tolerance-zero/#i_13016

TRUCHE PIERRE (1929- )

  • Écrit par 
  • Antoine GARAPON
  •  • 1 521 mots

L'image de Pierre Truche est spontanément associée au procès Barbie. L'y réduire constituerait non seulement une injustice mais surtout un contresens. Il aime à rappeler, en effet, que les procès extraordinaires doivent se traiter « à l'ordinaire », c'est-à-dire comme les autres. Il a abordé le crime contre l'humanité comme n'importe quel procès : voilà peut-être la raison de sa réussite. Pour lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-truche/#i_13016

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques LÉAUTÉ, « CRIMINOLOGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/criminologie/