EMBRYOPHYTES ou CORMOPHYTES ou ARCHÉGONIATES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Diversité taxonomique des Embryophytes

Diversité taxonomique des Embryophytes
Crédits : Jean-Yves Dubuisson

photographie

Embryon d’une plante

Embryon d’une plante
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cycle de vie de base des Embryophytes

Cycle de vie de base des Embryophytes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Archégone (gamétange femelle) des Embryophytes

Archégone (gamétange femelle) des Embryophytes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Diversité écologique des Embryophytes

En tant qu’organismes terrestres, les Embryophytes sont normalement adaptées à la vie hors de l’eau. Ce sont des organismes fixés au sol par des rhizoïdes (chez les Hépatiques, Anthocérotes et Bryophytes) ou des racines (chez les Trachéophytes). Les rhizoïdes sont des émergences épidermiques sans tissus conducteurs tandis que les racines sont des organes vascularisés. Racines et rhizoïdes ont la double fonction d’ancrage et d’absorption de l’eau et des minéraux. Au niveau de l’appareil aérien, les échanges gazeux (absorption de l’oxygène et rejet du dioxyde de carbone pour la respiration ; absorption du dioxyde de carbone et rejet de l’oxygène pour la photosynthèse) sont effectués via des pores aérifères (chez les grandes Hépatiques thalloïdes) ou des stomates (chez les Trachéophytes, et au niveau des sporophytes des Anthocérotes et de quelques mousses). Chez les formes ayant perdu la cuticule (plantes aquatiques notamment), les stomates peuvent disparaître et les échanges gazeux se font alors directement par l’épiderme. Via les pores et les stomates, les plantes terrestres perdent également de l’eau par évapotranspiration. Pour éviter la dessiccation, l’eau perdue doit être compensée par son absorption au niveau du sol.

Dans des conditions hydriques dites normales, il y a suffisamment d’eau dans le sol pour compenser les pertes dues à l’évapotranspiration. Or les plantes terrestres ont colonisé tous les milieux continentaux et les habitats les plus variés, des plus humides aux plus secs, hormis les déserts hyperarides ou polaires. De nombreux groupes sont même aquatiques, majoritairement dulçaquicoles, parfois adaptés aux milieux saumâtres. Certaines Angiospermes sont pleinement marines, comme les posidonies. Des adaptations ont donc été sélectionnées pour survivre à l’excès ou au manque d’eau, et elles illustrent et expliquent autant la diversité écologique que celle morphologique liée aux adaptations. Ainsi, on observe de nombreuses régressions chez les Embryophytes aquatiques ou des milieux très humides : perte de la cuticul [...]

Diversité écologique des Angiospermes

Diversité écologique des Angiospermes

Photographie

Pour s'adapter à leur milieu, les plantes ont dû modifier leur morphologie. Les exemples présentés ici concernent les Angiospermes (plantes à fleurs), le groupe le plus important des Embryophytes. En a, un cératophylle, plante aquatique présentant une perte des racines et de la cuticule, une... 

Crédits : Ton Bangkeaw/ Shutterstock (en haut à droite) ; Jean-Yves Dubuisson

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Écrit par :

  • : professeur des Universités à l'université Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie
  • : maître de conférences à l'université Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie

Classification


Autres références

«  EMBRYOPHYTES ou CORMOPHYTES ou ARCHÉGONIATES  » est également traité dans :

ALGUES

  • Écrit par 
  • Bruno DE REVIERS
  •  • 4 856 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Conséquence de cette nature chimérique sur la définition des algues »  : […] Si les algues ne constituent pas un taxon, elles ont malgré tout une caractéristique commune : ce sont soit des cyanobactéries, soit des organismes contenant des cyanobactéries endosymbiotiques. En effet, dans le second cas, leur plaste est soit dérivé d'une cyanobactérie, soit dérivé d'une algue eucaryotique unicellulaire dont le plaste est lui-même d'origine cyanobactérienne. La photosynthèse pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/algues/#i_46226

ANTHÉRIDIES & ARCHÉGONES

  • Écrit par 
  • Michel FAVRE-DUCHARTRE
  •  • 955 mots
  •  • 1 média

Chez les plantes, on appelle anthéridies et archégones les appareils reproducteurs, respectivement mâles et femelles, qui comportent une enveloppe faite d'au moins une cellule. Les anthéridies contiennent les spermatozoïdes ou gamètes mâles, les archégones renferment chacun une oosphère ou gamète femelle. Ces organes minuscules, appelés encore gamétanges , se situent toujours […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antheridies-et-archegones/#i_46226

BOTANIQUE

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 5 627 mots
  •  • 7 médias

Le terme botanique a longtemps été synonyme de science des plantes. Ce n'est plus le cas aujourd'hui où seules les disciplines qui concernent la systématique, le développement, l'évolution et l'écologie des végétaux continuent de définir la botanique. Les autres branches que sont la physiologie et la génétique des plantes sont regroupées sous le terme général de biologie végétale ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/botanique/#i_46226

CORMUS

  • Écrit par 
  • Delphine CARTIER
  •  • 395 mots

Du grec kormos (tige), le cormus caractérise les cormophytes (bryophytes, ptéridophytes et spermaphytes) dont l'appareil végétatif n'est plus un thalle, comme celui des algues et des champignons, car il est constitué de rameaux feuillés plus ou moins typiques. À ce cormus s'ajoutent souvent des racines, sauf chez tous les bryophytes, quelques ptéridophytes et spermaphytes. O […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cormus/#i_46226

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement végétal

  • Écrit par 
  • Georges DUCREUX, 
  • Hervé LE GUYADER, 
  • Jean-Claude ROLAND
  •  • 19 202 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Lignification »  : […] Les cellules en voie de lignification constituent le modèle expérimental le plus étudié, tant pour l'analyse des étapes biochimiques et structurales que pour l'examen des modalités de régulation du processus de différenciation in vitro. Du point de vue évolutif, la lignification apparaît avec les Cormophytes, c'est-à-dire les plantes vasculaires. Elle a permis le renforcement des systèmes de sout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-vegetal/#i_46226

DIASPORES, botanique

  • Écrit par 
  • Robert GORENFLOT
  •  • 936 mots

Dans tout le règne végétal, on appelle diaspores les parties des plantes qui sont disséminées, permettant ainsi la propagation des espèces ( diaspora , dispersion). Les diaspores sont d'origine végétative quand elles sont constituées d'une fraction de l'appareil végétatif ( thalle ou cormus). Chez les Algues, les Champignons et les Lichens, des fragments non spécialisés d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diaspores-botanique/#i_46226

EMBRYOLOGIE VÉGÉTALE

  • Écrit par 
  • Michel FAVRE-DUCHARTRE
  •  • 2 124 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La notion d'embryon dans le règne végétal »  : […] D'une façon générale, un embryon est un très jeune être vivant issu de la prolifération d'un zygote , cellule diploïde ( à 2 n chromosomes) originale provenant de l'union d'une cellule sexuelle femelle et d'un spermatozoïde. Chez les Plantes, il va de soi qu'un embryon se définit par le fait que son développement se réalise au sein de l'organisme mater […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/embryologie-vegetale/#i_46226

FEUILLE, botanique

  • Écrit par 
  • Robert GORENFLOT
  •  • 2 786 mots
  •  • 7 médias

La feuille apparaît, à première vue, comme un organe généralement aplati et chlorophyllien porté latéralement par la tige des Cormophytes, végétaux dont l'appareil végétatif est un cormus , ensemble de rameaux feuillés. Les Cormophytes comprenant des groupes aussi différents et divers que les Bryophytes, les Ptéridophytes et les Spermaphytes, la notion de feuille demande à êt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/feuille-botanique/#i_46226

GAMÈTES

  • Écrit par 
  • Michel FAVRE-DUCHARTRE, 
  • Jacques TESTART
  •  • 4 165 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Gamètes isochontés »  : […] Les gamètes isochontés ont deux, quatre ou de très nombreux flagelles égaux. Ils caractérisent les Chlorophytes primitives, c'est-à-dire toutes les « plantes vertes » que sont les Algues vertes, les Bryophytes (Mousses...), les Ptéridophytes (Fougères...) et les Préspermaphytes (Cycadacées et Ginkgo ), à l'exclusion des plantes à graines (Spermaphytes). Au niveau évolutif tha […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gametes/#i_46226

RAMIFICATION VÉGÉTALE

  • Écrit par 
  • Christian BOCK
  •  • 796 mots

La ramification des tiges et des thalles a des conséquences à la fois morphologiques et biologiques. Certaines plantes gardent une tige simple toute leur vie, comme le palmier-dattier et les céréales. D'autres, les plus nombreuses, ont une tige plus ou moins abondamment ramifiée. La ramification est toujours en rapport avec l'existence de cellules à caractères embryonnaires capables de croître et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ramification-vegetale/#i_46226

REPRODUCTION, biologie

  • Écrit par 
  • Henri CAMEFORT, 
  • Jean GÉNERMONT, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Philippe L'HÉRITIER
  •  • 7 210 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La vie végétative se passe en diploïdie (2n chromosomes) »  : […] Ce type de situation caractérise quelques algues, dont le varech de nos côtes, ou fucus, est le modèle bien étudié par G. Thuret en 1854, puisque la phase haploïde du cycle vital se réduit à la gamétogenèse comme pour la plupart des animaux. Dans le cas des végétaux cormophytes, la vie végétative en phase diploïde est la règle. Elle est considérée sur un plan macroévolutif comme corrélée à l'aband […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reproduction-biologie/#i_46226

EUCARYOTES (CHROMOSOME DES)

  • Écrit par 
  • Denise ZICKLER
  •  • 7 716 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Modifications quantitatives et structurales des chromosomes »  : […] Le fonctionnement normal d'un individu se maintient grâce à la constance du matériel génétique transporté par les chromosomes. Des changements chromosomiques peuvent se produire soit spontanément, soit expérimentalement (agents mutagènes, rayonnement) ; génétiquement, ces altérations ont des répercussions sur la ségrégation et la localisation des caractères impliqués dans l' anomalie ; elles sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eucaryotes-chromosome-des/#i_46226

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Yves DUBUISSON, Sabine HENNEQUIN, « EMBRYOPHYTES ou CORMOPHYTES ou ARCHÉGONIATES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cormophytes-embryophytes-archegoniates/