CHLOROPLASTES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans les cellules chlorophylliennes des végétaux supérieurs, il existe deux modes de fixation du gaz carbonique (CO2 ou dioxyde de carbone)  : le type de fixation en C3 et le type en C4 ainsi désignés en fonction du nombre d'atomes de carbone de la molécule photosynthétisée (voir plus loin). À chaque type métabolique correspondent des organites chlorophylliens (chloroplastes) structuralement différents, bien que l'on puisse relever un certain nombre d'exceptions et des types intermédiaires.

Plantes en C3 : la très grande majorité des végétaux des pays tempérés, notamment tous les arbres. Chez ces plantes, l'enzyme de fixation du gaz carbonique est la ribulose-diphosphate-carboxylase, protéine complexe présente dans le stroma des chloroplastes : le premier produit de la carboxylation est l'acide 3-phosphoglycérique (corps en C3). Le cycle de régénération de l'accepteur de gaz carbonique (ribulose-diphosphate) est un cycle métabolique impliquant des transaldolisations et des transcétolisations (cycle de Calvin) se déroulant entièrement dans le chloroplaste. Le produit final de la fixation du gaz carbonique est souvent l'amidon, qui peut s'accumuler transitoirement dans les chloroplastes du parenchyme foliaire (mésophylle).

De forme lenticulaire (leur plus grande dimension est de l'ordre de 3 à 6 μm), ces organites montrent au microscope électronique :

– une double membrane qui forme l'enveloppe du chloroplaste ; elle contient les systèmes de translocation (du phosphate, des nucléotides réduits, de l'ATP, des anions, des trioses-phosphate, etc.) qui permettent le déversement dans le cytoplasme des produits formés à l'intérieur du chloroplaste ;

– des lamelles interstromatiques contenant les constituants du photosystème I : pigments (chlorophylles, carotènes, quinones) et protéines transporteurs d'électrons ;

– des empilements de [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur honoraire de biologie cellulaire à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie

Classification


Autres références

«  CHLOROPLASTES  » est également traité dans :

ANGIOSPERMES

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 6 118 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Classification et phylogénie »  : […] De très nombreux systèmes de classification des Angiospermes ont été proposés depuis la naissance de la botanique et plus particulièrement depuis le système de Linné ( Species P lantarum , 1753). Celui qui est adopté aujourd’hui par la plupart des botanistes est le système APG (Angiosperm Phylogeny Group). Ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angiospermes/#i_27085

BIOÉNERGÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN, 
  • Paul MAZLIAK, 
  • Alexis MOYSE, 
  • Jacques TONNELAT
  • , Universalis
  •  • 5 211 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Enzymes des conversions d'énergie : les ATPases (adénosine-tri-phosphatases) ou ATP-synthétases »  : […] Ces enzymes hydrolysent l'ATP par la réaction réversible : P i étant le phosphate inorganique. Leur fonctionnement est intimement lié aux problèmes cruciaux de la bioénergétique. La molécule d'ATP est en effet « riche en énergie » que libère l'hydrolyse de cette molécule par les ATPases. L' énergie libre est utilisable notamment pour le transport ac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bioenergetique/#i_27085

CELLULE - L'organisation

  • Écrit par 
  • Pierre FAVARD
  •  • 11 007 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Cellule végétale »  : […] Une cellule du tissu vert friable que renferme une feuille d'épinard (parenchyme palissadique) d'une feuille d'épinard est de forme prismatique et mesure 60 μm de haut et 20 μm de large. De forme prismatique (fig. 4), elle est délimitée par une paroi rigide de 0,1 μm d'épaisseur, riche en polysaccharides. C'est un cytosquelette extracellulaire dont les constituants sont synthétisés par la cellu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-l-organisation/#i_27085

CELLULE - Les mouvements

  • Écrit par 
  • Michel BORNENS, 
  • Matthieu PIEL
  •  • 6 558 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Signaux lumineux et signaux électriques »  : […] La phototaxie et la galvanotaxie sont des phénomènes dont les unicellulaires fournissent de très nombreux exemples. Ils sont beaucoup moins bien connus chez les pluricellulaires, mais il y a cependant de nombreux exemples de galvanotaxie des cellules animales, comme les neurones, qui sont capables de détecter des champs électriques très faibles (jusqu'à 0,1 V/cm), ou les cellules de la peau. Cert […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-les-mouvements/#i_27085

CHLOROPHYLLES

  • Écrit par 
  • Alexis MOYSE
  •  • 3 556 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « État des chlorophylles « in vivo » »  : […] Les chlorophylles sont localisées dans les membranes internes des chloroplastes des cellules végétales. Ces membranes forment des sortes de sacs (thylacoïdes) à la cohésion desquels les chlorophylles participent. Les bactériochlorophylles des Bactéries phototrophes sont incorporées dans les membranes des vésicules des cellules bactériennes. Alors que la dispersion des molécules de chlorophylles da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chlorophylles/#i_27085

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement végétal

  • Écrit par 
  • Georges DUCREUX, 
  • Hervé LE GUYADER, 
  • Jean-Claude ROLAND
  •  • 19 202 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Plastes »  : […] La même notion est concrétisée par la transformation des plastes qui révèle, en outre, l'importance particulière de l'environnement dans l'expression de la différenciation végétale. Ainsi, dans les points végétatifs éclairés, les proplastes se transforment dès la sortie de l'état méristématique. Ils augmentent fortement de taille, en élaborant un système étendu de membranes chlorophylliennes, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-vegetal/#i_27085

GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Axel KAHN, 
  • Philippe L'HÉRITIER, 
  • Marguerite PICARD
  •  • 25 812 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « Hérédité des organites à fonction bioénergétique »  : […] Les mitochondries sont des organites régulièrement rencontrés dans le cytoplasme des cellules des Eucaryotes. Leur forme extérieure est variable, mais leur structure fine révélée par le microscope électronique est très constante. Ces organites sont le siège des réactions du catabolisme respiratoire. Celui-ci, la plus répandue des voies utilisées par les systèmes vivants pour mobiliser à leur prof […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genetique/#i_27085

MITCHELL PETER DENNIS (1920-1992)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 738 mots

Il est rare qu'un chercheur du xx e  siècle crée son laboratoire sur ses propres fonds. C'est pourtant ce que fit Peter Mitchell qui révolutionna ensuite la bioénergétique. Il développa en effet une « théorie chimiosmotique » qui rencontra d'abord le scepticisme général mais qui, en moins de dix ans, réussit à convaincre toute la communauté scient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-dennis-mitchell/#i_27085

MITOCHONDRIES

  • Écrit par 
  • Roger DURAND
  •  • 10 941 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Mitochondrie et chloroplaste dans le cycle énergétique »  : […] Respiration et photosynthèse sont des phénomènes biologiques caractéristiques de la nutrition cellulaire mais thermodynamiquement tout à fait opposés. Dans la mitochondrie, le transit des H + et des électrons se fait, normalement, des couples les plus réducteurs vers le couple le plus oxydant, celui de l'oxygène. Ce transit correspond à ce que l'on appelle le sens thermo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mitochondries/#i_27085

OXYDORÉDUCTIONS, biologie

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 5 922 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Rôle des oxydoréductions »  : […] Les composés organiques dont sont constitués les êtres vivants sont en général des substances réduites par rapport aux composés oxydés du monde minéral. L'assimilation de ces derniers implique donc globalement une réduction, alors que le retour à l'état minéral traduit une oxydation. Mais l'un et l'autre processus ne peuvent se faire que par paliers. La synthèse d'une mole de glucose à partir de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oxydoreductions-biologie/#i_27085

PHOTOSYNTHÈSE

  • Écrit par 
  • Jean LAVOREL, 
  • Paul MAZLIAK, 
  • Alexis MOYSE
  •  • 10 334 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La théorie de Mitchell »  : […] Le schéma en « Z » exprime de manière compacte la connexion mécanistique des transporteurs de la chaîne photosynthétique les uns aux autres. Il est remarquable qu'il reflète assez fidèlement l'organisation macromoléculaire de la membrane du thylakoïde, principalement dans le sens transversal (fig. 7) . C'est ainsi que l'axe de la séparation de charges dans les deux photosystèmes est normal au plan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photosynthese/#i_27085

PHOTOSYNTHÈSE ET ÉNERGIE LUMINEUSE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Claude LANCE
  •  • 534 mots

1845 J. R. Mayer, ayant formulé la loi de conservation de l'énergie, suggère que les plantes transforment 1'énergie solaire en énergie chimique. 1905 F. F. Blackman, en étudiant l'étude des facteurs limitants de la photosynthèse, notamment la température, est le premier à suggérer que celle-ci comporterait deux phases : l'une (chimique), sens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photosynthese-et-energie-lumineuse-reperes-chronologiques/#i_27085

PLANTES

  • Écrit par 
  • Marie POTAGE, 
  • Arnaud VAN HOLT
  •  • 6 774 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Physiologie des plantes »  : […] Organismes fixés, les plantes vivent à l’interface entre deux milieux très différents – le sol et l’atmosphère – dans lesquels elles trouvent les éléments nécessaires à leur croissance . Ainsi, elles absorbent l’eau et certains ions minéraux du sol par leurs racines, et le dioxyde de carbone (CO 2 ) atmosphérique et l’énergie lumineuse par leurs organes chlorophylliens (feuilles et parfois tiges) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plantes/#i_27085

PLASTES

  • Écrit par 
  • Roger BUVAT, 
  • Gérard LEDOIGT
  •  • 5 702 mots
  •  • 4 médias

Les plastes sont des organites propres aux cellules des végétaux chlorophylliens, c'est-à-dire des Algues, des Bryophytes et des végétaux vasculaires ou végétaux supérieurs. Les chlorophylles, pigments de la photosynthèse, se trouvent exclusivement dans les plastes et sont généralement associées à des quantités variables de pigments caroténoïdes. D'après leur teneur en ces divers pigments, on di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plastes/#i_27085

RIBOSOMES

  • Écrit par 
  • Carlo COCITO
  •  • 4 715 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Ribosomes des chloroplastes »  : […] La ressemblance entre les ribosomes des bactéries et ceux des chloroplastes est particulièrement évidente : elle concerne aussi bien les composants de nature protéique que ceux de nature polynucléotidique, à une exception près, la présence d'un troisième type d'ARNr 4,5 S (en plus des types 23 S et 5 S) dans la grande sous-unité ribosomale chloroplastique des cellules végétales (le 4,5 S manque d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ribosomes/#i_27085

VARIATION, biologie

  • Écrit par 
  • Jean GÉNERMONT
  •  • 9 369 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Associations entre espèces différentes »  : […] L'anémone de mer Calliactis parasitica est assez fréquemment rencontrée fixée sur une coquille habitée par le bernard-l'hermite Eupagurus bernhardus , mais cette association n'est obligatoire ni pour l'un, ni pour l'autre des deux partenaires. L'alternative « associé vs non associé » dans chaque espèce est pour une bonne part fonc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/variation-biologie/#i_27085

VÉGÉTAL

  • Écrit par 
  • Marie POTAGE, 
  • Arnaud VAN HOLT
  •  • 2 013 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Quelles sont les caractéristiques d’une cellule végétale ? »  : […] Il est difficile de décrire une cellule végétale « type » puisque l’on retrouve des différences structurales entre les cellules des diverses lignées d’algues, ou entre des types cellulaires distincts existant au sein d’un même organisme végétal pluricellulaire. En plus des organites typiquement eucaryotes tels que le noyau et les mitochondries, une cellule végétale possède généralement trois struc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vegetal/#i_27085

Pour citer l’article

Paul MAZLIAK, « CHLOROPLASTES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chloroplastes/