CATABOLISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Processus biochimiques de dégradation exoénergétiques subis par des molécules organiques dans les cellules vivantes pour aboutir au transfert d'une partie de leur énergie potentielle sur des molécules telles que l'acide d'adénosine triphosphorique (ATP). Celles-ci fourniront, le cas échéant, l'énergie nécessaire. Elle peut être source d'énergie mécanique, électrochimique, thermique, etc. Mais nécessairement, pour des raisons thermodynamiques, la formation des macromolécules mises en réserve (glycogène, lipides) ou celle des molécules qui sont essentielles pour la vie de la cellule et de l'organisme (hémoglobine, hormones, nucléotides) fait intervenir des réactions endoénergétiques : c'est l'anabolisme. Anabolisme et catabolisme constituent les deux aspects complémentaires du métabolisme : destruction et construction de la matière organique apparaissent interdépendantes et étroitement liées, interférant l'une sur l'autre par l'intermédiaire de systèmes de régulation extrêmement complexes. Eux-mêmes dépendent d'une organisation biochimique globale dont la biologie moléculaire a démontré l'existence au sein des ultrastructures des cellules.

—  Geneviève DI COSTANZO

Écrit par :

Classification

Autres références

«  CATABOLISME  » est également traité dans :

ADRÉNALINE

  • Écrit par 
  • Jacques HANOUNE
  •  • 3 562 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Catabolisme »  : […] Le catabolisme des catécholamines est très important : la demi-vie de l'adrénaline exogène administrée à l'animal est de 10 à 20 secondes. Voies générales de dégradation . Elles impliquent essentiellement deux enzymes, la catéchol-O-méthyl-transférase, qui catalyse la méthylation de l'hydroxyle en position 3, et la monoamine oxydase, qui catalyse la désamination oxydative de la chaîne aliphatique […] Lire la suite

AÉROBIOSE & ANAÉROBIOSE

  • Écrit par 
  • Claude LIORET
  •  • 2 741 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Modalités de l'aérobiose et de l'anaérobiose »  : […] Un organisme aérobie strict ne peut utiliser, du fait de son équipement enzymatique, que l'oxygène atmosphérique comme accepteur terminal. En absence d'oxygène, les chaînes d'oxydoréduction sont bloquées, la synthèse d'ATP ne peut avoir lieu et l'organisme ne disposant plus d'énergie utilisable, meurt. Pour les aérobies stricts hétérotrophes, le donneur initial est l'aliment organique ou un métabo […] Lire la suite

BACTÉRIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Michel DESMAZEAUD, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Daniel MAZIGH
  •  • 18 332 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Régulation du métabolisme bactérien »  : […] À toutes les étapes de leur métabolisme, les bactéries utilisent des enzymes . Les enzymes cataboliques servent à dégrader des substrats complexes et à les transformer en molécules plus simples et assimilables. Les enzymes anaboliques, ou biosynthétiques, catalysent les réactions qui retransforment étape par étape les molécules simples en substances nécessaires au métabolisme et à la croissance […] Lire la suite

CHOLESTÉROL

  • Écrit par 
  • Marc PASCAUD, 
  • Jacques ROUFFY
  •  • 5 925 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Stéroïdes dérivés du cholestérol »  : […] Au cours du catabolisme du cholestérol le noyau de la molécule n'est généralement pas dégradé. Le cholestérol est transformé en stéroïdes qui sont finalement excrétés par voie intestinale : acides biliaires, hormones stéroïdes corticales et sexuelles, cholécalciférol (encore appelé, improprement, vitamine D 3 et chez lequel le noyau stérane est coupé). […] Lire la suite

EXCRÉTION

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 5 257 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les produits terminaux du catabolisme azoté »  : […] Les réactions du catabolisme cellulaire conduisent, d'une part, à la formation d'eau, de gaz carbonique et, d'autre part, à celle de divers composés azotés (fig. 1) . Ceux-ci sont les seuls que l'on doive envisager dans le cadre de l'excrétion au sens strict. La dégradation des acides aminés et des bases pyrimidiques produit de l' ammoniac par des réactions de désamination (fig. 2) . Ces réaction […] Lire la suite

FERMENTATIONS

  • Écrit par 
  • Claude LIORET
  •  • 3 943 mots
  •  • 3 médias

Il est actuellement difficile de donner une signification précise, du point de vue scientifique, au terme « fermentation », son sens ayant constamment évolué au cours du temps. Il provient du verbe latin fermentare , qui signifie transformer certaines denrées alimentaires sous l'action d'un agent responsable, le ferment ( fermentum ). L'usage du levain pour la fabrication du pain, la consommation […] Lire la suite

GLUCIDES

  • Écrit par 
  • Jean ASSELINEAU, 
  • Charles PRÉVOST, 
  • Fraidoun SHAFIZADEH, 
  • Melville Lawrence WOLFROM
  •  • 13 043 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Catabolisme avec interconversion »  : […] La figure montre comment le catabolisme du D- mannose, du D- galactose et du D-fructose se ramène à celui du D-glucose. Pour être transformé en glucose, le galactose doit être incorporé dans un nucléotide dérivant de l'uridine. C'est sous la forme d'uridine-diphosphate de galactose (UDP-galactose) qu'une épimérase inverse la disposition des substituants sur le carbone 4 du sucre, conduisant à la […] Lire la suite

GLYCÉMIE

  • Écrit par 
  • Jack BAILLET, 
  • Universalis
  •  • 3 642 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les lieux du métabolisme glucidique »  : […] Les lieux du métabolisme glucidique comprennent deux plaques tournantes essentielles (la cellule hépatique et la cellule graisseuse) et un lieu privilégié d'utilisation (la cellule musculaire). Les études biochimiques fondamentales, réalisées in vitro, consistent à analyser les modifications, en fonction du temps, que subissent différentes substances au contact de broyats tissulaires. Le foie peu […] Lire la suite

KREBS CYCLE DE ou CYCLE CITRIQUE ou CYCLE TRICARBOXYLIQUE

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 260 mots

Le nom du biochimiste britannique d'origine allemande Hans Adolf Krebs (1900-1981), prix Nobel de physiologie ou médecine en 1953, est, pour les biologistes, indissociablement lié au cycle des acides tricarboxyliques. Ce dernier constitue la voie finale du catabolisme oxydatif de toutes les molécules combustibles, issues aussi bien des protéines que des glucides et des lipides dans les cellules a […] Lire la suite

KREBS HANS ADOLF (1900-1981)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 962 mots

Hans Adolf Krebs est né le 25 août 1900 à Hildesheim (Basse-Saxe, Allemagne), dans une famille israélite et d’un père chirurgien. Après des études de médecine commencées à Göttingen, il choisit à dix-neuf ans de se diriger vers la recherche. Sa première publication est une étude cytochimique. Elle lui donne l'occasion de rencontrer Frantz Knoop (1875-1946) qui venait de découvrir la β-oxydation de […] Lire la suite

Pour citer l’article

Geneviève DI COSTANZO, « CATABOLISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/catabolisme/