GAULLE CHARLES DE (1890-1970)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Charles de Gaulle et son épouse à Londres, 1941

Charles de Gaulle et son épouse à Londres, 1941
Crédits : Hulton Getty

photographie

Maurice Gamelin, 1939

Maurice Gamelin, 1939
Crédits : Hulton Getty

photographie

1939 à 1945. La Seconde Guerre mondiale

1939 à 1945. La Seconde Guerre mondiale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Défaite de la France en 1940

Défaite de la France en 1940
Crédits : National Archives

vidéo

Tous les médias


Les années de formation

C'est dans le milieu le plus traditionaliste et même le plus conservateur que Charles André Marie Joseph, troisième des cinq enfants d'Henri et de Jeanne de Gaulle, est né à Lille le 22 novembre 1890.

Du côté paternel, la famille issue de la petite noblesse normande (d'épée) et bourguignonne (de robe) était parisienne depuis plus d'un siècle. Du côté maternel, les Maillot étaient d'assez importants industriels (dentelles et tabac) du Nord, alliés à des familles irlandaise et badoise. De part et d'autre, on vénère le trône, l'autel et la patrie. De part et d'autre aussi, on a beaucoup écrit et publié – surtout la grand-mère de Charles, Joséphine.

Henri de Gaulle, père du futur général, professeur d'école libre, enseignant de vaste culture et de grande distinction, dévot et patriote (mais qui a refusé de se laisser entraîner dans la campagne contre Dreyfus), joue un rôle capital dans la formation de son fils – qu'il confie aux jésuites – et probablement dans sa vocation militaire, déclarée dès la quatorzième année. Admis en octobre 1908 à Saint-Cyr d'où il sort avec le numéro 13, affecté au 33e R.I. d'Arras où il a pour chef le colonel Philippe Pétain. Charles de Gaulle est lieutenant quand éclate la guerre. Il affronte très vite l'épreuve du feu : le 15 août 1914, il est blessé sur la Meuse, à Dinant (Belgique).

De nouveau atteint dix mois plus tard en Champagne, promu capitaine, il est envoyé à Verdun en février 1916 : c'est là qu'il sera le plus grièvement blessé, devant le fort de Douaumont, le 2 mars. Fait prisonnier, il est dirigé tour à tour sur les camps de représailles de Szuchzyn, Ingoldstadt, Rosenberg et Wülzbourg, tentant cinq fois de s'évader et toujours repris, vouant à l'étude ses longs mois de captivité et prononçant de nombreuses conférences devant ses camarades.

Il émerge de la guerre humilié de cette longue inaction et impatient de se « racheter ». Il en trouve l'occasion en Pologne ; menacé par l'A [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  GAULLE CHARLES DE (1890-1970)  » est également traité dans :

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - La période gaullienne (1958-1969)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 8 834 mots
  •  • 19 médias

Le retour du général de Gaulle au pouvoir s'explique par deux raisons principales. D'une part, le fonctionnement des institutions de la IVe République s'était révélé défaillant et l'Assemblée nationale n'arrivait pas à dégager des majorités de gouverne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-republique-la-periode-gaullienne-1958-1969/#i_9314

AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations

  • Écrit par 
  • Marc MICHEL
  •  • 12 312 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « L'Afrique noire francophone »  : […] La décolonisation de l'Afrique noire française apparaît, elle, largement comme un problème « mûri de l'extérieur » : à l'issue de la guerre, l'opinion, les partis et les gouvernants français n'étaient absolument pas prêts à envisager une perspective d'indépendance des colonies, tant la « reprise du rang » par la France dans le concert des grandes puissances s'identifiait à la grandeur de l'empire, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-histoire-les-decolonisations/#i_9314

ALGÉRIE

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON, 
  • Jean LECA, 
  • Sid-Ahmed SOUIAH, 
  • Benjamin STORA
  • , Universalis
  •  • 42 026 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Le 13 mai 1958, naissance de la Ve République »  : […] Le F.L.N. ayant établi ses bases arrière en Tunisie, l'aviation française décide d'y pourchasser les « rebelles » algériens et, le 8 février 1958, bombarde le village tunisien de Sakiet Sidi Youcef. Il y aura de nombreuses victimes civiles. La France se retrouve isolée sur le plan international, souvent condamnée par l'Assemblée générale de l'O.N.U. Le gouvernement français, affaibli, ne peut fair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/algerie/#i_9314

ARMÉE - Doctrines et tactiques

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 7 992 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Moteur et guerre totale »  : […] Le fait que la guerre ait échappé à ceux qui prétendaient la maîtriser n'implique-t-il pas une faille dans la conception volontariste de Clausewitz ? Ayant écrit avant la révolution industrielle, ce dernier n'a-t-il pas sous-estimé le poids du facteur technique ? Celui-ci dicterait-il, de manière autonome et indépendamment des choix politiques rationnels prévus par Clausewitz, les conditions concr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armee-doctrines-et-tactiques/#i_9314

ARMISTICE DE 1940

  • Écrit par 
  • Guy ROSSI-LANDI
  •  • 928 mots
  •  • 1 média

L'armistice franco-allemand signé à Rethondes le 22 juin 1940 par le général Huntziger et le général Keitel reste l'un des sujets les plus controversés de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale. La « drôle de guerre » a pris fin le 10 mai 1940 avec l'invasion de la Belgique et de la Hollande par l'armée allemande . Le 13 mai, le front français est rompu dans la région de Sedan. La capitulation d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armistice-de-1940/#i_9314

ASTIER DE LA VIGERIE EMMANUEL D' (1900-1969)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 874 mots

Journaliste, fondateur d’un des trois grands mouvements de résistance en zone sud, ministre de l'Intérieur comme deux de ses aïeux maternels au xix e  siècle, Emmanuel d'Astier de la Vigerie, dernier fils du baron Raoul Olivier d'Astier de la Vigerie, partage avec ses deux frères aînés l'honneur d'être compagnon de la Libération et de former la p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emmanuel-d-astier-de-la-vigerie/#i_9314

AUPHAN GABRIEL (1894-1982)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 990 mots

Né à Alès (Gard), le 4 novembre 1894, élève à l'École navale, Gabriel Auphan est capitaine de vaisseau en 1936 et commande la Jeanne d'Arc , croiseur-école de la Marine nationale. Sous-chef d'état-major en 1939, après avoir appartenu aux cabinets des ministres de la Marine Georges Leygues et François Pietri en 1928 et 1934, il est nommé directeur du cabinet de l'amiral Darlan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-auphan/#i_9314

BÉNOUVILLE PIERRE DE (1914-2001)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 760 mots

Journaliste, directeur de Jours de France dès 1954 puis de bien des publications de Marcel Dassault, député pendant trente et un ans, Pierre de Bénouville, général à trente ans, est resté jusqu'à sa mort, survenue à Paris le 5 décembre 2001, une des incarnations les plus célèbres de l'ordre des Compagnons de la Libération. Né à Amsterdam le 8 août 1914, fils d'un agent comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-de-benouville/#i_9314

BICAMÉRISME ou BICAMÉRALISME

  • Écrit par 
  • Raymond FERRETTI
  •  • 5 321 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Représenter la société »  : […] Si « la vie locale » des entités infra-étatique peut s'exprimer par le canal de la seconde Chambre, la vie économique et sociale doit également pouvoir le faire. Bref la « société civile » devrait pouvoir être représentée au sein du Parlement. Cette idée a d'abord été développée dans le cadre du corporatisme, exalté dans les années 1930 par les régimes fascistes, ce qui a contribué à la discrédit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bicamerisme-bicameralisme/#i_9314

BIDAULT GEORGES (1899-1983)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  •  • 914 mots
  •  • 2 médias

Homme politique français de la iv e République. Formé chez les jésuites. Georges Bidault fait des études à la faculté des lettres de Paris, qui déboucheront sur l'agrégation d'histoire. Il s'engage dans l'Association catholique de la jeunesse française. Proche du « Sillon » de Marc Sangnier, ce jeune enseignant goûte à la politique au Parti d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-bidault/#i_9314

BOISSIEU ALAIN DE (1914-2006)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 750 mots

« Ce sont ceux qui n'ont jamais voulu désespérer de la France qui l'incarnent ». Ces mots d'Alain de Boissieu saluant les cadets de Saumur à la BBC en 1942 devaient guider, soixante ans plus tard, le chancelier de l'ordre de la Libération pour les dix-sept allocutions qu'il eut à prononcer entre sa nomination le 26 septembre 2002 et sa mort, à Clamart, le 5 avril 2006. Son « Merci pour la France  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-de-boissieu/#i_9314

BOUCHINET-SERREULLES CLAUDE (1912-2000)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 673 mots

Claude Bouchinet-Serreulles, fils d'industriel, né le 26 janvier 1912 à Paris, licencié en droit et diplômé de l'École libre des sciences politiques, avait observé les méfaits du nazisme en 1937-1938 lorsqu'il avait été attaché du conseiller commercial à Berlin. Officier d'ordonnance du général de Gaulle à partir du 26 juillet 1940, son « ami et compagnon de toutes les heures » et un de ses truch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-bouchinet-serreulles/#i_9314

BRAZZAVILLE DISCOURS DE (1958)

  • Écrit par 
  • Jean-Marcel CHAMPION
  •  • 288 mots

Prononcé par le général de Gaulle, alors président du Conseil, au cours du voyage qu'il avait entrepris dans les territoires français d'Afrique, le discours de Brazzaville (24 août 1958) avait essentiellement pour but de présenter aux populations locales la Communauté destinée à remplacer l'Union française dans le cadre de la future Constitution de la V e  République et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/discours-de-brazzaville/#i_9314

BROUILLET RENÉ (1909-1992)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 929 mots

Né à Cleppé (Loire), le 9 mai 1909, René Brouillet, fils d'instituteur, est élève de l'École normale supérieure et de l'École libre des sciences politiques avant de devenir, à vingt-sept ans, secrétaire général du Centre polytechnicien d'études économiques (« X-crise »). Auditeur à la Cour des comptes en 1937, il est nommé chef adjoint du cabinet du président du Sénat en 1939-1940. Pendant la Seco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-brouillet/#i_9314

CHALLE MAURICE (1905-1979)

  • Écrit par 
  • Jean PLANCHAIS
  •  • 1 054 mots

Maurice Challe est né le 5 septembre 1905 au Pontet (Vaucluse). À sa sortie de Saint-Cyr, il choisit l'aéronautique. En 1927, il est lieutenant pilote. Il fait une carrière rapide dans les états-majors d'escadre, à la tête de la 2 e  escadrille de la 35 e  escadre, de 1934 à 1936, puis, après son passage à l'École supérieure de guerre aérienne, à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-challe/#i_9314

C.N.R. (Conseil national de la Résistance)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 472 mots

Organisme chargé d'assurer en France et dans la clandestinité la coordination des mouvements de résistance, des maquis, de la presse, des syndicats et des représentants de partis politiques opposés à Vichy. La première réunion du C.N.R. eut lieu à Paris, rue du Four, le 27 mai 1943 sous la présidence de Jean Moulin. Celui-ci était le représentant du général de Gaulle depuis le 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conseil-national-de-la-resistance/#i_9314

COMITÉ FRANÇAIS DE LIBÉRATION NATIONALE (C.F.L.N.)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 694 mots
  •  • 5 médias

La première séance du Comité français de Libération nationale (C.F.L.N.), créé le 3 juin 1943, eut lieu le 4 juin à Alger, sous la coprésidence du général de Gaulle , représentant les Français de Londres, et du général Giraud , représentant ceux d'Alger. Il comportait cinq membres : général Catroux, général Georges, Massigli, Monnet, Philip. Le 7, il sera complété avec Abadie, Couve de Murville et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comite-francais-de-liberation-nationale/#i_9314

COMMUNAUTÉ FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Jean-Marcel CHAMPION
  •  • 971 mots
  •  • 3 médias

Instituée par la France et par la plupart des territoires de son ancien empire colonial dans le cadre de la Constitution de la V e  République du 4 octobre 1958, la Communauté française est destinée à remplacer l'Union française. Dès son retour au pouvoir, le 1 er  juin 1958, le général de Gaulle est conscient de la nécessité de modifier profondéme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communaute-francaise/#i_9314

CONSTITUTION DE LA Ve RÉPUBLIQUE (France)

  • Écrit par 
  • Arnaud LE PILLOUER
  •  • 3 427 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une présidence de la République marquée par de Gaulle »  : […] Dès sa prise de fonction, le général de Gaulle a imprimé sa marque aux nouvelles institutions : contrairement à la lettre de la Constitution, c'est au président qu'il est revenu de nommer mais aussi de congédier le Premier ministre, de fixer les grandes orientations de la politique nationale, et d'intervenir directement dans les domaines de son choix (et pas seulement les affaires militaires et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constitution-de-la-ve-republique-france/#i_9314

COUVE DE MURVILLE MAURICE (1907-1999)

  • Écrit par 
  • Bruno DIVE
  •  • 713 mots

Maurice Couve de Murville fut le troisième et dernier Premier ministre du général de Gaulle, quelques mois seulement, de juillet 1968 à juin 1969. Mais il aurait pu aspirer à de plus hautes fonctions. Georges Pompidou, qui ne l'aimait pas, écrit dans ses Mémoires posthumes ( Pour rétablir une vérité , Flammarion) : « Il voulait être Premier ministre jusqu'en 1972, date normal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-couve-de-murville/#i_9314

CRÉMIEUX-BRILHAC JEAN-LOUIS (1917-2015)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 1 050 mots
  •  • 1 média

Homme de devoir, homme de savoir, homme de mémoire : cette triple qualification fut énoncée par le président de la République François Hollande, dans la cour d'honneur des Invalides, le 15 avril 2015, pour dire les mérites éminents de Jean-Louis Crémieux-Brilhac , ancien conseiller d'État en service extraordinaire. Le jeune officier évadé d'Allemagne, secrétaire du comité de propagande de la Franc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-louis-cremieux-brilhac/#i_9314

CRISE DE MAI 1968 EN FRANCE

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 218 mots
  •  • 1 média

Plongeant ses racines dans le mouvement de contestation parti de l'université de Nanterre le 22 mars, la crise de mai 1968 est, dans un premier temps, une révolte de la jeunesse protestant pêle-mêle contre la guerre du Vietnam, les dysfonctionnements de l'enseignement supérieur et la société de consommation. Après les émeutes étudiantes du 10 mai réprimées dans la violence, la crise s'étend, dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crise-de-mai-1968-en-france/#i_9314

DEBRÉ MICHEL (1912-1996)

  • Écrit par 
  • Gérard PONTHIEU
  •  • 643 mots
  •  • 1 média

Fils du professeur de médecine Robert Debré, Michel Debré est né à Paris. Docteur en droit et diplômé de l'École libre des sciences politiques, il entre au Conseil d'État en 1934. Lieutenant en 1940, il est fait prisonnier et parvient à s'évader. En 1943, il est adjoint au délégué en France du gouvernement de Londres puis d'Alger. Après la Libération, le général de Gaulle lui confie la responsabil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-debre/#i_9314

DELOUVRIER PAUL (1914-1995)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 083 mots

Haut fonctionnaire réputé pour sa rigueur et son intégrité, modèle accompli du “grand commis”, Paul Delouvrier n'aura tout au long de sa carrière avoué qu'un seul maître : l'État. Son peu de goût pour l'affiliation partisane, le constant souci de préserver sa liberté, un profond attachement aux réalités comme aux “utopies concrètes” l'amenèrent à préférer aux offres qui lui furent successivement f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-delouvrier/#i_9314

EFFEL JEAN (1908-1982)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 436 mots

Qu'il s'agisse d'éditorial politique ou de considérations sur l'univers, le dessin d'humour de Jean Effel associe la force de ses idées à la poétique d'une expression saluée unanimement : « La poésie, la féerie, une sorte d'émerveillement tout ensemble moqueur et sincère sont les armes préférées de Jean Effel », a pu écrire Joseph Kessel. De son vrai nom François Lejeune (les initiales F.L. former […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-effel/#i_9314

ÉPURATION (1944-1945)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 1 141 mots

En France, répression des actes de collaboration avec l'ennemi, en particulier à partir de l'été 1944. Dès le début de 1943, la mise à l'index de tous ceux qui avaient occupé de hautes fonctions dans le gouvernement de Vichy était décidée par les résistants et les gaullistes. En novembre 1943, l'Assemblée consultative d'Alger se prononce pour la condamnation sans appel de Vichy et des vichystes (« […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epuration/#i_9314

EUROPE - Histoire de l'idée européenne

  • Écrit par 
  • Jean-Baptiste DUROSELLE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 10 490 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'Europe du Marché commun »  : […] L'échec de la C.E.D., suivi de la naissance de l'U.E.O. avec la Grande-Bretagne, avait pu apparaître comme la fin de l'Europe communautaire. Mais la relance européenne a lieu dès 1955 et aboutit, en mars 1957, à la signature du traité de Rome créant la Communauté économique européenne (C.E.E.). Le Préambule proclamait cependant que la finalité était politique. Il devait en être ainsi pour tous le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-histoire-de-l-idee-europeenne/#i_9314

F.F.L. (Forces françaises libres)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 583 mots
  •  • 4 médias

Reconnu par Churchill chef des Français libres le 28 juin 1940, le général de Gaulle signa un accord avec le gouvernement britannique par lequel il s'engageait à « assurer la restauration intégrale de l'indépendance et de la grandeur de la France » ; le gouvernement britannique autorisait la formation d'une force française armée composée de volontaires, sous l'autorité du général de Gaulle, qui a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forces-francaises-libres/#i_9314

FOCCART JACQUES (1913-1997)

  • Écrit par 
  • Bruno DIVE
  •  • 771 mots

« Homme de l'ombre », « éminence grise », « deus ex machina » : comme tous ces personnages mystérieux et transformés de leur vivant en légende, « Foccart l'Africain », mort le 19 mars 1997 à l'âge de quatre-vingt-trois ans, avait accumulé les surnoms au fil d'une longue carrière. Une vie surtout marquée par son influence en Afrique, d'abord au service du général de Gaulle, puis de Georges Pompidou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-foccart/#i_9314

FOUCHET CHRISTIAN (1911-1974)

  • Écrit par 
  • Michel SCHIFRES
  •  • 626 mots

Né le 17 novembre 1911 à Saint-Germain-en-Laye d'une famille d'officiers, Christian Fouchet, licencié en droit, diplômé de l'École des sciences politiques, termine son stage d'élève officier observateur à l'aérodrome de Mérignac, près de Bordeaux, lorsque, le 17 juin 1940, il entend le discours du maréchal Pétain sollicitant l'armistice. Deux heures après cet appel, il s'envole pour Londres. Et, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-fouchet/#i_9314

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Un siècle de politique économique

  • Écrit par 
  • Pascal GAUCHON, 
  • Philippe LÉGÉ
  •  • 21 044 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La modernisation par l'État »  : […] Les tendances au pouvoir après la Seconde Guerre mondiale – gaullistes, démocrates-chrétiens, socialistes, communistes – partagent la même volonté de changement, même si elles ne donnent pas tout à fait le même sens à ce terme. Ainsi, selon Pierre Rosanvallon, « la notion de malthusianisme joue après 1945 le même rôle que celle d'Ancien Régime après 1789 : elle permet le consensus, comme si la dén […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-le-territoire-et-les-hommes-un-siecle-de-politique-economique/#i_9314

FRANCE (Histoire et institutions) - La France d'aujourd'hui

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 6 682 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Échec de la République parlementaire »  : […] Le général de Gaulle s'était engagé auprès de la Résistance à « rendre la parole au peuple » après la Libération. De fait, le 21 octobre 1945 − les femmes votant pour la première fois dans une consultation nationale − ont lieu un référendum et des élections législatives. Le premier a pour objet de demander aux Français s'ils souhaitent que soit rédigée une nouvelle Constitution et, dans l'affirma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-histoire-et-institutions-la-france-d-aujourd-hui/#i_9314

FRENAY HENRI (1905-1988)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 1 597 mots

« Patriote ardent, au courage exceptionnel, a, dès la première heure, mis son activité totale au service de la Résistance française. Toujours à la pointe du combat, s'est attaché à forger les armes de la délivrance en créant, malgré les pires dangers, une organisation de propagande et de lutte contre l'ennemi, qui a acquis des titres impérissables à la reconnaissance de la Nation. » Cette citation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-frenay/#i_9314

GAULLISME

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 5 643 mots
  •  • 2 médias

Le gaullisme est malaisé à définir. Le mot revêt en effet des acceptions multiples. Il peut signifier tout à la fois fidélité à la personne du général de Gaulle, adhésion aux pratiques politiques qu'il a mises en œuvre, appartenance aux diverses formations partisanes organisées sous son inspiration de son vivant, ou encore après sa disparition. Or de Gaulle n'a jamais véritablement théorisé ses co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaullisme/#i_9314

GÉOPOLITIQUE

  • Écrit par 
  • Philippe MOREAU DEFARGES
  •  • 6 208 mots

Dans le chapitre « La géopolitique dans l'affrontement Est-Ouest »  : […] En 1945, la géopolitique comme « science » sombre avec l'Allemagne. Elle est alors étiquetée comme un savoir justificateur des entreprises nazies. En même temps, l'approche géopolitique, ce souci de ne pas séparer la politique des données spatiales, est trop nécessaire pour disparaître. En pleine Seconde Guerre mondiale, Nicholas John Spykman (1893-1943), Américain d'origine néerlandaise, professe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geopolitique/#i_9314

GIRAUD HENRI (1879-1949)

  • Écrit par 
  • Solange MARIN
  •  • 605 mots
  •  • 1 média

Brillant officier d'infanterie pendant la Première Guerre mondiale, Henri Giraud participe ensuite à la guerre du Rif, puis devient professeur à l'École de guerre (1927-1929). Général en 1930, il retourne au Maroc. En 1936, il est gouverneur militaire de Metz et, en 1939, il commande la VII e  armée. Le 15 mai 1940, il est nommé à la tête de la IX e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-giraud/#i_9314

GUÉNA YVES (1922-2016)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 884 mots
  •  • 1 média

Énarque de la promotion France combattante – la première de l’institution –, dernier haut-commissaire de la République française en Côte d'Ivoire, député, ministre, sénateur-maire, président du Conseil constitutionnel : la brillante trajectoire d'Yves Guéna le caractérise moins que les deux présidences qu'il assuma au soir de sa longue vie, celles de la fondation de la France libre et de la fonda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-guena/#i_9314

GUERRE D'ALGÉRIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 216 mots

1 er novembre 1954 Déclenchement de l'insurrection armée par le F.L.N. nouvellement créé. 12 mars 1956 L'Assemblée nationale vote la loi sur les « pouvoirs spéciaux » pour l'Algérie. 20 août 1956 Congrès de la Soummam où le F.L.N. définit sa stratégie. 7 janvier 1957 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/algerie-reperes-chronologiques/#i_9314

GUERRE D'ALGÉRIE, en bref

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 227 mots
  •  • 1 média

Le 1 er novembre 1954, les différentes tendances du nationalisme algérien, unifiées dans le nouveau Front de libération nationale (F.L.N.), déclenchent une insurrection armée contre la France, métropole de l'Algérie depuis 1830. La révolte prend vite de l'ampleur et, de janvier à septembre 1957, la « bataille d'Alger » sème la panique parmi les colons. Le 13 mai 1958, ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-d-algerie-en-bref/#i_9314

GUERRE FROIDE

  • Écrit par 
  • André FONTAINE
  •  • 10 892 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre « L'interdiction des essais nucléaires »  : […] Cet affrontement direct des États-Unis et de l'U.R.S.S., le seul qui se soit produit entre eux, a introduit dans la guerre froide une sorte d'armistice. Ayant frôlé la guerre nucléaire, les deux parties en ont tiré la conclusion qu'il leur fallait tout faire pour éviter de se trouver placées de nouveau au bord du gouffre. L'assassinat de Kennedy (nov. 1963) et la destitution de Khrouchtchev (oct.  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-froide/#i_9314

GUERRE MONDIALE (SECONDE)

  • Écrit par 
  • Henri MICHEL
  •  • 19 555 mots
  •  • 103 médias

Dans le chapitre « Le débarquement américain en Afrique du Nord »  : […] Les relations entre Anglo-Saxons et Soviétiques, sans être mauvaises, ne sont pas bonnes. Staline réclame à cor et à cri l'ouverture d'un second front, Churchill ne peut répondre que par l'offre d'une alliance conclue pour vingt ans. Pour soulager l'U.R.S.S., pour préparer aussi l'attaque en tenailles du continent européen, les Américains, qui ont commencé à envoyer des troupes en Grande-Bretagne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-seconde/#i_9314

GUINÉE

  • Écrit par 
  • Monique BERTRAND, 
  • Bernard CHARLES, 
  • Agnès LAINÉ
  • , Universalis
  •  • 19 483 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'indépendance »  : […] La scène politique déborde cependant largement le cadre de la Guinée. Le mois de mai 1958 voit également l'effondrement de la IV e  République française et provoque le retour au pouvoir du général de Gaulle. Une nouvelle Constitution est aussitôt mise en chantier. Pour les territoires d'outre-mer, déjà semi-autonomes, le débat se fait entre partisans de l'indépendance imm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guinee/#i_9314

INDÉPENDANCE DE L'AFRIQUE NOIRE FRANÇAISE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 496 mots

30 janvier-8 février 1944 Inaugurée par le général de Gaulle, la conférence de Brazzaville exclut la possibilité de toute autonomie ou indépendance des colonies françaises, mais prévoit de leur conférer le droit d'élire des représentants dans les assemblées nationales. 13 octobre 1946 Approuvée par référendum, la Constitution de la IV […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/independance-de-l-afrique-noire-francaise-reperes-chronologiques/#i_9314

JEANNENEY JEAN-MARCEL (1910-2010)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 825 mots

S'il fut, comme son père, ministre du général de Gaulle puis son premier ambassadeur dans l'Algérie indépendante, Jean-Marcel Jeanneney a été surtout un économiste. Agrégé de sciences économiques en 1936, professeur à la faculté de droit de Grenoble à vingt-sept ans, il en fut le doyen de 1947 à 1951 avant d'être professeur d'économie politique à Paris dès 1952. À la Fondation nationale des scien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-marcel-jeanneney/#i_9314

JOUHAUD EDMOND (1905-1995)

  • Écrit par 
  • Jean LACOUTURE
  •  • 868 mots
  •  • 1 média

Nul mieux qu'Edmond Jouhaud n'aura su incarner avec fougue et sincérité la cause de l'«  Algérie française » . Par ses origines, sa bravoure, son tempérament bouillant, son sens de la solidarité, son physique robuste et bien méditerranéen, il est en quelque sorte le « pied-noir » type, dont la carrière, la révolte et les malheurs ne cesseront de nourrir la légende de la communauté à laquelle il ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edmond-jouhaud/#i_9314

JOXE LOUIS (1901-1991)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 971 mots

Mort à Paris, le 6 avril 1991, Louis Joxe a pendant quarante-sept ans exercé les plus hautes fonctions et mandats de la République, tour à tour conseiller d'État, ambassadeur de France, ministre d'État, membre du Conseil constitutionnel. Issu de quatre générations de professeurs, Louis Joxe naît à Bourg-la-Reine, le 16 septembre 1901. Agrégé d'histoire et de géographie, il enseigne brièvement à M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-joxe/#i_9314

LECLERC PHILIPPE DE HAUTECLOCQUE dit (1902-1947) maréchal de France

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 694 mots
  •  • 2 médias

Général français élevé à la dignité de maréchal à titre posthume en 1952. Ancien élève de Saint-Cyr et de Saumur, Philippe de Hauteclocque est reçu premier à l'École de guerre. Lieutenant de cavalerie au Maroc avant 1940, il a déjà fait preuve des qualités qui en feront un des meilleurs chefs militaires de la Seconde Guerre mondiale : entraîneur d'hommes, capable d'imagination et de décision dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leclerc/#i_9314

LÉGITIMITÉ

  • Écrit par 
  • Paul BASTID
  •  • 4 455 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Légalité et légitimité du pouvoir »  : […] La ligne de démarcation entre légalité et légitimité du pouvoir est parfois incertaine. Il arrive qu'un gouvernement soit tenu pour illégitime simplement parce que sa constitution n'a pas obéi en tous points à une régularité formelle. Le gouvernement de Vichy a été considéré comme illégitime pour de multiples raisons. Mais il est significatif que l'ordonnance du 9 août 1944 ait fait remonter l'or […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/legitimite/#i_9314

LÉVY JEAN-PIERRE (1911-1996)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 724 mots

« Jean Moulin n'a nul besoin d'une gloire usurpée : ce n'est pas lui qui a fondé Combat , Libération , Franc-Tireur  : c'est Frenay, d'Astier, Jean-Pierre Lévy. » Ces mots d'André Malraux donnent à Jean-Pierre Lévy, mort à Paris le 15 décembre 1996, sa juste place dans l'histoire de la Résistance française. Il fut le créateur d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-levy/#i_9314

LIBÉRATION, France (1944-1946)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie GUILLON
  •  • 3 903 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Institutions »  : […] Reste la question des institutions. Le général de Gaulle a pris la tradition républicaine à contre-pied en imposant le référendum qui a lieu, lui aussi, le 21 octobre. Les deux questions posées (« Voulez-vous que l'Assemblée élue ce jour soit constituante » ? et « Si le corps électoral a répondu oui à la première question, approuvez-vous que les pouvoirs publics soient, jusqu'à la mise en vigueur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liberation-france/#i_9314

LIBÉRATION ORDRE DE LA

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 742 mots

Destiné à « récompenser les personnes ou les collectivités militaires et civiles qui se seront signalées d'une manière exceptionnelle dans l'œuvre de libération de la France et de son empire », l'ordre de la Libération est fondé par Charles de Gaulle dès le 16 novembre 1940. Si le chef des Français libres considère qu’il incarne la légitimité, il se refuse alors à décerner des croix de guerre sauf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordre-de-la-liberation/#i_9314

MACMILLAN HAROLD (1894-1986)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 571 mots
  •  • 1 média

Premier ministre conservateur de la Grande-Bretagne, de 1957 à 1963. D'origine bourgeoise, apparenté à la haute aristocratie par son mariage, Harold MacMillan a représenté, dans les années trente, un courant réformateur au sein de son parti : il s'est alors fait l'avocat d'interventions étatiques plus poussées dans la vie économique et s'est signalé par son opposition aux accords de Munich. Sa vér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harold-macmillan/#i_9314

MAI-68

  • Écrit par 
  • Danielle TARTAKOWSKY
  •  • 2 744 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une crise politique »  : […] Les contradictions n'épargnent pas la majorité gouvernementale, la question de l'après-gaullisme paraissant ouvertement posé en son sein. Le 24 mai, le général de Gaulle abandonne à son Premier ministre la carte de la négociation et se réserve d'annoncer au pays un référendum visant à instaurer la participation et la régionalisation. Sans résultats probants. Des stratégies concurrentes de relève p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mai-68/#i_9314

MAI-68 (photographies et affiches)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 1 317 mots

Limitée dans les autres pays aux milieux universitaires et militants en lutte, en France la contestation gagna le monde ouvrier et imposa un caractère politique particulier aux événements qui embrasèrent Paris et certaines grandes villes de province durant le mois de mai 1968. Alors que l'originalité historique des affiches a très vite été reconnue au point de donner lieu dès 1988 à des enchères […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mai-68-photographies-et-affiches/#i_9314

MAI-68 VU DE L'ÉTRANGER (dir. M. Vaïsse)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 985 mots

Si le quarantième anniversaire des « événements » de 1968 a donné lieu à de très nombreuses publications ou manifestations scientifiques en France, force est de constater que celles-ci n'ont guère considéré cet épisode de contestation politique et sociale au-delà des frontières hexagonales. Souvent soulignée, la quasi-simultanéité des mouvements français, allemand, britannique, nord-américain o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mai-68-vu-de-l-etranger/#i_9314

MALRAUX ANDRÉ

  • Écrit par 
  • Jacques LECARME
  •  • 9 029 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le dialogue avec de Gaulle »  : […] De la vie politique, Malraux se retire en même temps que le général de Gaulle. Il ne s'exprimera sur ce plan qu'à deux reprises, dans des circonstances bien différentes : en 1971, renouant avec son aventure indochinoise comme avec son épopée espagnole, il se déclare prêt à combattre pour le Bangladesh, engagement rendu inutile par la guerre entre l'Inde et le Pakistan. En 1974, il intervient à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-malraux/#i_9314

MASSU JACQUES (1908-2002)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 820 mots

« Massu, le grognard du gaullisme » : Le Figaro , en annonçant sous ce titre la disparition du général Massu survenue le 26 octobre 2002, donnait un reflet exact des rapports de ce compagnon de la Libération avec Charles de Gaulle, qu'il avait rallié dès 1940, qu'il avait contribué à ramener au pouvoir en mai 1958 avant de « déblatérer » contre lui à cause de l'autodéterminat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-massu/#i_9314

MAYER DANIEL (1909-1996)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 985 mots

Militant des droits de l'homme et du socialisme, mort à Orsay le 29 décembre 1996, Daniel Mayer était né à Paris le 29 avril 1909. Fils d'un représentant et d'une institutrice, il travailla dès quatorze ans, après avoir obtenu son certificat d'études primaires. Adhérent à la Ligue des droits de l'homme et au Parti socialiste S.F.I.O. dès 1927, par révolte contre l'exécution aux États-Unis des ana […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-mayer/#i_9314

MESSMER PIERRE (1916-2007)

  • Écrit par 
  • Jean JOANA
  •  • 783 mots

Pierre Messmer est né le 20 mars 1916 d'un père industriel. Son engagement dans les Forces françaises libres, sa carrière de haut fonctionnaire colonial, puis ses responsabilités ministérielles, dès les premières années de la V e  République, ont progressivement fait de lui une des figures historiques du gaullisme, jusqu'à sa mort, le 29 août 2007. Breveté de l'École natio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-messmer/#i_9314

MILITAIRE INDUSTRIE

  • Écrit par 
  • Pascal LE PAUTREMAT
  •  • 8 502 mots

Dans le chapitre « Le poids du complexe militaro-industriel »  : […] Le terme « complexe » a été proposé pour traduire, et parfois dénoncer, les multiples passerelles et correspondances établies entre certains postes de hauts responsables militaires et ceux occupés dans les grandes firmes de production d'armes. Mais le concept de complexe militaro-industriel repose aussi sur les véritables synergies qui existent entre acteurs publics et privés, laboratoires civils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/industrie-militaire/#i_9314

MITTERRAND FRANÇOIS (1916-1996)

  • Écrit par 
  • Gérard GRUNBERG
  •  • 1 862 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une longue carrière politique »  : […] Deux éléments donnent cependant une cohérence à ce parcours. D'abord, comme l'écrit Éric Duhamel, « son action publique, tendue vers la conquête du pouvoir, donne de l'unité à sa trajectoire politique ». François Mitterrand possède une exceptionnelle maîtrise des règles du jeu politique et institutionnel, quel que soit le régime dans lequel il opère. Dans sa quête ininterrompue du pouvoir, il renc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-mitterrand/#i_9314

MOISAN ROLAND (1907-1987)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 747 mots

Le dessinateur Roland Moisan est né le 25 novembre 1907 à Bourges. En 1927, il entre à l'École des arts décoratifs de Paris. À son retour du service militaire, en 1931, il commence son activité de dessinateur de presse dans une revue médicale, La Spidoléïne , puis, tout à la fois, au Rire , au Sourire , à L'Œuvre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roland-moisan/#i_9314

MONNERVILLE GASTON (1897-1991)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  •  • 766 mots

Un mot, un seul mot — « forfaiture » — peut-il résumer un homme ? Un homme sans doute non, mais à coup sûr un destin. Le jour où Gaston Monnerville monte à la tribune du congrès radical à Vichy pour s'opposer au projet de référendum du général de Gaulle qui instaurera l'élection du président de la République au suffrage universel, il fait plus que prononcer un discours. Ce refus intransigeant est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-monnerville/#i_9314

MONNET JEAN (1888-1979)

  • Écrit par 
  • Pierre GERBET
  •  • 2 041 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La construction européenne »  : […] C'est pourquoi Monnet se tourna vers un autre partenaire : la jeune république fédérale d'Allemagne avec laquelle la France devait se rapprocher, condition indispensable pour pouvoir construire une Europe solide. Robert Schuman, ministre français des Affaires étrangères, le souhaitait, de même que le chancelier Adenauer. Mais par où commencer l'édification d'une Europe à base franco-allemande ? J […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-monnet/#i_9314

MOORE FRED (1920-2017)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 783 mots

Toujours Français l ibre  : par le titre de ses mémoires publiés deux ans après la fin de ses fonctions de dernier chancelier de l'ordre de la Libération, Fred Moore réaffirmait sa fidélité à l'engagement de ses vingt ans. Lors de l'hommage national qui lui fut rendu le 22 septembre 2017, six jours après son décès survenu à Paris, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fred-moore/#i_9314

MOULIN JEAN (1899-1943)

  • Écrit par 
  • Daniel CORDIER, 
  • Bénédicte VERGEZ-CHAIGNON
  • , Universalis
  •  • 1 786 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Sous l'autorité du général de Gaulle »  : […] Dès les premiers mois de l'Occupation, Jean Moulin a utilisé sa fonction pour se renseigner sur la Résistance naissante et se forger une fausse identité lui permettant de quitter la France pour chercher à l'étranger une aide pour les réfractaires. Les mois suivant sa révocation, il intensifie ses activités clandestines, rencontrant nombre de pionniers, dont Henri Frenay et François de Menthon. Son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-moulin/#i_9314

NEUWIRTH LUCIEN (1924-2013)

  • Écrit par 
  • François AUDIGIER
  •  • 697 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le gaulliste »  : […] Né le 18 mai 1924 à Saint-Étienne, Lucien Neuwirth fréquente une école de commerce avant d’entrer dans la Résistance au sein du mouvement Franc-Tireur. Arrêté en 1942, il s’enfuit en Espagne et rejoint le Royaume-Uni où il s’engage dans les Forces françaises libres. Ce parachutiste, capitaine de réseau, participe à des missions dangereuses sur les arrières de l’ennemi en Bretagne et en Belgique. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucien-neuwirth/#i_9314

OCCUPATION (France)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie GUILLON
  •  • 6 042 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre «  Unité et diversité de la Résistance »  : […] En Afrique du Nord passée sous leur contrôle, les Américains choisissent d'écarter de Gaulle dont ils se méfient. Tenant compte de la force du vichysme, en particulier en Algérie, ils préfèrent d'abord miser sur l'amiral Darlan, qui s'y trouve de façon fortuite et qui prend le titre de Haut-Commissaire de France en Afrique, puis, après son assassinat le 24 décembre 1942, sur l'un des généraux les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/occupation-france/#i_9314

OCCUPATION (FRANCE) - Mémoires et débats

  • Écrit par 
  • Laurent DOUZOU
  •  • 3 874 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une mémoire précoce »  : […] Dès octobre 1944, le gouvernement provisoire de la République française dirigé par le général de Gaulle met en place une instance officielle, la Commission d'histoire de l'Occupation et de la Libération de la France (C.H.O.L.F.) qui s'attache à recueillir les témoignages des résistant(e)s. Cette collecte menée tambour battant jusqu'en 1947 repose sur l'idée que la lutte clandestine ne pourra être […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/occupation-france-memoires-et-debats/#i_9314

O.T.A.N. (Organisation du traité de l'Atlantique nord)

  • Écrit par 
  • André FONTAINE, 
  • Pierre MELANDRI, 
  • Guillaume PARMENTIER
  • , Universalis
  •  • 16 041 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre «  Les rivalités franco-américaines »  : […] Au début des années soixante, l'Alliance fut à son apogée : le monde occidental, dont l'O.T.A.N. était le bouclier, entra dans une ère d'expansion et d'intégration économique sans précédent. La convertibilité monétaire fut totalement restaurée. Les échanges commerciaux s'épanouirent entre les deux rives de l'Atlantique : de 1955 à 1965, les exportations américaines à destination du vieux continen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organisation-du-traite-de-l-atlantique-nord/#i_9314

PASSY ANDRÉ DEWAVRIN, dit LE COLONEL (1911-1999)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 723 mots

Compagnon de la Libération, il fut l'unique chef des services secrets de la France libre. Né le 9 juin 1911 à Paris, dans une famille d'industriels, André Dewavrin, licencié en droit et polytechnicien, est professeur adjoint de fortification à Saint-Cyr en 1938-1939. Rapatrié de Norvège, cet officier de vingt-neuf ans rallie de Gaulle dès la fin de juin 1940 et devient chef des 2 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/passy/#i_9314

PFLIMLIN PIERRE (1907-2000)

  • Écrit par 
  • Paul COLLOWALD
  •  • 779 mots

Homme d'engagement et de conviction, Pierre Pflimlin le fut dans la triple dimension, alsacienne, française et européenne. Né le 5 février 1907, à Roubaix – son père étant à cette époque directeur dans une entreprise textile –, Pierre Pflimlin devait revenir, jeune enfant, en Alsace où il fit ses études secondaires au lycée de Mulhouse pour devenir ensuite docteur en droit à l'université de Strasb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-pflimlin/#i_9314

PISANI EDGARD (1918-2016)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 936 mots
  •  • 1 média

« Résistant courageux, républicain détaché des querelles partisanes, réformateur ardent, esprit visionnaire » : les termes du communiqué publié par la présidence de la République le 21 juin 2016, à la mort d'Edgard Pisani , situaient bien les engagements de celui-ci. Né le 9 octobre 1918 à Tunis, licencié ès lettres et diplômé du Centre des hautes études administratives, Edgard Pisani, élément ac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edgard-pisani/#i_9314

POMPIDOU GEORGES (1911-1974)

  • Écrit par 
  • Arnault SKORNICKI
  •  • 2 364 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un professeur tombé en politique »  : […] Né à Montboudif (Cantal) en 1911, Georges Pompidou grandit à la campagne, élevé par des parents enseignants issus de lignées de paysans et de petits commerçants. Après une scolarité à Albi et à Toulouse, il gagne Paris pour suivre la khâgne de Louis-le-Grand, puis intègre l'École normale supérieure de la rue d'Ulm en 1931. Son éclatante réussite scolaire conditionna sa foi dans une république prog […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-pompidou/#i_9314

PROMULGATION DE LA CONSTITUTION DE LA Ve RÉPUBLIQUE (France)

  • Écrit par 
  • Wanda MASTOR
  •  • 208 mots
  •  • 1 média

Adoptée par référendum le 28 septembre et promulguée le 4 octobre 1958, la Constitution de la V e  République a pu être présentée au départ comme consacrant un régime parlementaire. Les critères permettant habituellement d'identifier un tel régime sont bien réunis : exécutif bicéphale, responsabilité du gouvernement devant le Parlement, droit de dissolution, règle du contr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constitution-de-la-ve-republique/#i_9314

PUTSCH DES GÉNÉRAUX (1961)

  • Écrit par 
  • Pierre-Robert LECLERCQ
  •  • 379 mots
  •  • 1 média

À la suite de la conférence de presse du 11 avril 1961 où le président de Gaulle précise ses intentions quant à l'Algérie, les généraux Challe, Jouhaud et Zeller quittent la France et prennent le pouvoir à Alger dans la nuit du 21 au 22 avril. Venant d'Espagne, le général Salan les rejoint le 23. L'une des premières actions des conjurés est de faire arrêter le général Gambiez, le délégué général […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/putsch-des-generaux/#i_9314

QUATRIÈME RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 7 078 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La fin de la IVe République »  : […] La dernière année du régime – 1958 – va être particulièrement difficile. Les députés n'arrivent pas à trouver une majorité de gouvernement, en raison de l'atomisation de l'Assemblée, non seulement entre de nombreux partis mais entre de nombreuses tendances internes, tout particulièrement parmi les radicaux et les indépendants. Trois ministères vont se succéder, entrecoupés par un long mois de cris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quatrieme-republique/#i_9314

RÉFÉRENDUM

  • Écrit par 
  • Edmond JOUVE
  •  • 2 830 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une utilisation délicate »  : […] En plusieurs circonstances, en effet, le référendum a permis de résoudre des problèmes particulièrement épineux, par exemple celui de la question royale belge, en 1950. La Suède l'a utilisé à diverses reprises : en matière de circulation routière en 1954 et de pensions de vieillesse en 1957. La Suisse fait un large usage du référendum : sur le plan fédéral, une proposition constitutionnelle sur in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/referendum/#i_9314

REFUS ET VIOLENCES (J. Verdès-Leroux) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacques LECARME
  •  • 1 648 mots

Il faut d'abord saluer le travail énorme, méthodique et maîtrisé de Jeannine Verdès-Leroux, qui entreprend, avec Refus et violences (Gallimard), de brosser le tableau d'une génération d'écrivains d'extrême droite. Personne, avant elle, n'avait inventorié cette masse de revues et de journaux, proliférant dans une période où un seul média, la presse, régnait sans partage. On é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/refus-et-violences/#i_9314

SAKIET SIDI YOUCEF AFFAIRE DE (1958)

  • Écrit par 
  • Pierre-Robert LECLERCQ
  •  • 273 mots

Du 12 septembre 1957 au 7 février 1958, près de vingt incidents de frontière sont signalés dans la région du village tunisien de Sakiet Sidi Youcef. Le 8 février 1958 au matin, une escadrille française bombarde le village où le F.L.N. a ses cantonnements. L'on comptera soixante-dix morts et quatre-vingts blessés dans la population civile. Ce qu'on appelle alors « le coup de Sakiet » a trois conséq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affaire-de-sakiet-sidi-youcef/#i_9314

SAVARY ALAIN (1918-1988)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  •  • 1 316 mots

Né le 25 avril 1918 à Alger, Alain Savary a mené une carrière politique tout entière placée sous le signe de la force de caractère. Au long de sa vie, il n'a pas hésité à dire « non » à Pétain, à de Gaulle, à Guy Mollet et à François Mitterrand. Après des études de droit et de sciences politiques, ce fils d'un ingénieur des chemins de fer n'a guère eu le temps de se poser de questions sur son aven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-savary/#i_9314

SÉNAT (France)

  • Écrit par 
  • Arnaud LE PILLOUER
  •  • 2 655 mots
  •  • 2 médias

Le Sénat est sans doute aujourd'hui l 'institution la plus critiquée de la V e  République – un Premier ministre (Lionel Jospin en l'occurrence) l'ayant même qualifié un jour d'« anomalie démocratique ». Pourtant, l'idée même d'une seconde chambre s'inscrit dans une longue tradition à la fois théorique et pratique. Du point de vue de la théorie politique en effet, le bicam […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/senat/#i_9314

SÉNÉGAL

  • Écrit par 
  • François BOST, 
  • Vincent FOUCHER
  •  • 10 065 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La fin de la période coloniale : une ouverture politique progressive »  : […] Avec la défaite française de 1940, le gouverneur-général de l'A.-O.F. Pierre Boisson se range du côté de Vichy et parvient, à la fin de 1940, à repousser une tentative de débarquement des Britanniques et des forces gaullistes sur Dakar. Particulièrement répressif, le régime revient sur les avancées réalisées par le Front populaire. À la suite du débarquement allié en Afrique du Nord, en novembre 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/senegal/#i_9314

SOAMES CHRISTOPHER (1920-1987)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 968 mots

Issu de la gentry, ayant fait ses études à Eton avant d'entrer à l'école militaire de Sandhurst, brillant officier de la Seconde Guerre mondiale, propriétaire foncier dans le Kent, Christopher Soames était un parfait représentant de l'establishment britannique et avait toutes les chances, s'il le souhaitait, d'être accueilli avec faveur dans le Parti conservateur. Son mariage en 1947 avec Mary, f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christopher-soames/#i_9314

SOUSTELLE JACQUES (1912-1990)

  • Écrit par 
  • Christian DUVERGER
  •  • 1 225 mots
  •  • 1 média

Scientifique et homme politique, Jacques Soustelle a mené deux carrières parallèles. Sa vocation première, il la trouva au Mexique, au contact des Indiens qu'il partit étudier sur les terres froides du plateau central et dans la forêt humide du Yucatan. Après de brillantes études secondaires à Lyon, il intègre à dix-sept ans l'École normale supérieure de la rue d'Ulm. À vingt ans, il est reçu prem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-soustelle/#i_9314

TREIZE MAI 1958

  • Écrit par 
  • Pierre-Robert LECLERCQ
  •  • 601 mots
  •  • 1 média

Le 15 avril 1958, accusé d'avoir trop cédé aux « bons offices » américains, le gouvernement présidé par Félix Gaillard est mis en minorité. Politiquement, le 13 mai, qui deviendra une date historique, commence ; il s'achèvera six semaines plus tard, le 1 er  juin, lorsque l'investiture sera accordée au ministère présidé par le général de Gaulle, le dernier de la IV […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/treize-mai-1958/#i_9314

TRICOT BERNARD (1920-2000)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 737 mots

L'intérêt général fut le fil directeur de la vie de Bernard Tricot, qui était né à Aurillac, le 17 juin 1920. Du Conseil d'État au cabinet du président du Conseil, du secrétariat général du ministère des Armées à celui de la présidence de la République, ce haut fonctionnaire de tradition – issu du dernier concours direct d'accès au Conseil d'État d'avant la création de l'E.N.A. – a été un rouage i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-tricot/#i_9314

U.M.P. (Union pour un mouvement populaire)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON, 
  • Universalis
  •  • 3 333 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une machine électorale au service de son leader »  : […] Mettre en place un parti regroupant plusieurs forces proches mais concurrentes depuis de longues années suppose d'organiser la répartition du pouvoir de manière à ce que chaque composante puisse se faire entendre. Au niveau de la direction du parti, cette nécessité s'est traduite par la mise en place d'un triumvirat avec Alain Juppé, dernier président du R.P.R., comme président de l'U.M.P., Jean- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/union-pour-un-mouvement-populaire/#i_9314

VALLON LOUIS (1901-1981)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  •  • 1 006 mots

Né le 12 août 1901 à Crest (Drôme), Louis Vallon suit de brillantes études. Fils d'un professeur, il est reçu en effet à l'École normale supérieure et à l'École polytechnique. Ancien de l'X, il devient ingénieur radio-électricien. Mais déjà la passion de la politique l'habite. De vingt-deux à quatre-vingts ans, elle ne le quittera plus. En 1923, il s'inscrit à la S.F.I.O. et est nommé par le gouve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-vallon/#i_9314

Voir aussi

Les derniers événements

22 janvier 2019 • France - AllemagneSignature d’un traité de coopération et d’intégration.

Le président Emmanuel Macron et la chancelière Angela Merkel signent, à Aix-la-Chapelle (Rhénanie-du-Nord–Westphalie), un nouveau traité bilatéral destiné à « compléter » le traité de l’Élysée signé cinquante-six ans plus tôt, jour pour jour, par le président Charles de Gaulle et le chancelier [...] Lire la suite

14-30 novembre 2018 • FranceMouvement des « gilets jaunes ».

enregistré à bord du porte-avions Charles-de-Gaulle, affirme sa détermination à poursuivre les réformes tout en reconnaissant ne pas avoir « réussi à réconcilier le peuple français avec ses dirigeants » et en exprimant sa volonté d’exercer sa fonction « d’une matière différente [...] Lire la suite

5-9 décembre 2017 • France« Hommage populaire » à Johnny Hallyday.

, sur l’itinéraire du cortège funéraire du chanteur, entre la place Charles-de-Gaulle et l’église de la Madeleine sur le parvis de laquelle le président Emmanuel Macron prend brièvement la parole.  [...] Lire la suite

6 décembre 2010 • FranceJugement dans l'affaire du crash du Concorde.

Continental Airlines, condamnée à payer 200 000 euros d'amende, et l'un de ses employés, un ouvrier chaudronnier, condamné à quinze mois de prison avec sursis. Un appareil de cette compagnie avait perdu une pièce métallique sur la piste de l'aéroport Charles-de-Gaulle avant le décollage du Concorde [...] Lire la suite

15 août 2004 • FranceCélébration du soixantième anniversaire du débarquement en Provence.

À Toulon (Var), à l'occasion de la célébration du soixantième anniversaire du débarquement allié en Provence, le président Chirac rend hommage aux combattants africains et notamment maghrébins, en présence de seize chefs d'État africains. À bord du porte-avions Charles-de-Gaulle [...] Lire la suite

23 mai 2004 • FranceEffondrement d'un terminal de l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle.

Le 23, l'effondrement partiel d'une voûte de béton du terminal 2E de l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle (Val-d'Oise) cause la mort de quatre personnes. Le terminal avait été mis en service en juin 2003. Cet accident, qui contrarie le schéma de développement de l'aéroport, risque d'entraîner [...] Lire la suite

13 février 2004 • FranceChoix de la coopération franco-britannique pour la construction du second porte-avions français.

de la coopération entre le groupe d'électronique et de défense français Thales et son homologue britannique B.A.E. Systems. L'option d'un porte-avions à propulsion nucléaire proche du Charles-de-Gaulle, soutenue par DCN (ex-Direction des chantiers navals) et Technicatome, est abandonnée. Londres salue cette décision qui « contribuera à renforcer les capacités de défense de l'Europe ainsi que la coopération franco-britannique ».  [...] Lire la suite

3-26 mars 2003 • FranceReprise des « vols groupés » d'immigrés illégaux.

personnes étaient retenues dans la zone d'attente pour personnes en instance de l'aéroport de Roissy - Charles-de-Gaulle, qui ne dispose que de 294 places. Des associations françaises, ivoiriennes et sénégalaises de défense des droits de l'homme dénoncent la reprise des « charters [...] Lire la suite

22 décembre 2001 • France - États-UnisTentative d'attentat sur un vol Paris-Miami.

dans une mosquée de Brixton, près de Londres. L'organisation de la tentative d'attentat laisse supposer l'existence de complices. L'incident met en lumière les insuffisances des contrôles à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, d'où l'avion avait décollé. Jugé suspect par le personnel au sol [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean LACOUTURE, « GAULLE CHARLES DE - (1890-1970) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-de-gaulle/