CAUCASE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La résurgence des conflits

La guerre russo-géorgienne d'août 2008, en braquant les projecteurs sur le Caucase, a cruellement rappelé qu'aucun des conflits qui avaient éclaté dans cette région durant la première moitié des années 1990 n'était résolu. En effet, l'effondrement de l'U.R.S.S., par ailleurs plutôt pacifique, s'était traduit au Caucase par des guerres dont l'enjeu portait sur le statut des territoires de l'Ossétie du Sud (1991-1992) et de l'Abkhazie (1992-1993), toutes deux appartenant anciennement à la république socialiste soviétique de Géorgie, du Haut-Karabakh (1992-1994), une province majoritairement arménienne rattachée à l'Azerbaïdjan et, en Russie même, de la Tchétchénie (1994-1996 ; 1999-2004). En dépit de notables différences, ces conflits ont des racines et une logique interne comparables, et ils ont tous profondément modelé les trajectoires post-soviétiques des entités concernées. La Géorgie et l'Azerbaïdjan n'ont jamais renoncé à venir à bout des séparatismes. Ainsi, dans la nuit du 7 au 8 août 2008, dans l'espoir de reprendre le contrôle de l'ensemble du territoire, le président géorgien Mikheïl Saakachvili lançait une offensive sur Tskhinvali, la capitale de l'Ossétie du Sud, provoquant une riposte de l'armée russe qui se postait à une trentaine de kilomètres de Tbilissi. Dans un climat de fortes tensions, le 26 août 2008, Moscou reconnaissait l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud.

Conflits ethniques ou territoriaux ?

Le Caucase est souvent décrit comme une mosaïque de peuples : plusieurs dizaines de groupes parlant leur propre langue et de confessions différentes y vivent sans que les frontières ne les séparent clairement. Ce n'est pourtant pas l'hétérogénéité ethnique – ni d'ailleurs religieuse – en tant que telle qui est conflictuelle. Ainsi, la république du Daghestan, où les populations sont les plus enchevêtrées puisque y sont recensés plus d'une dizaine de peuples, n'a pas sombré dans les affrontements interethniques.

Les conflits n'ont éclaté que lorsqu'un groupe ethnique disposait d'une administration autonome sur un territoire délimité : ils apparaissent donc comme un produit de la fabrique soviétique des territoires. Certains groupes, hiérarchisés en fonction de critères tels que l'existence ou non d'une langue écrite, se sont vu accorder, dès les années 1920, un territoire de statut variable. On aboutissait à une structure en forme de poupées russes, où des républiques et des régions autonomes existaient au sein des quinze républiques fédérées qui constituaient l'U.R.S.S.

Le Caucase du Nord se composait de républiques et régions autonomes rattachées à la République socialiste fédérative soviétique de Russie (Daghestan, Tchétchénie-Ingouchie, Ossétie du Nord, Kabardino-Balkarie, Karatchaïs-Tcherkesses, Adyghés). La Géorgie comptait deux républiques autonomes (Adjarie et Abkhazie), ainsi qu'une région autonome (Ossétie du Sud) ; tandis que l'Azerbaïdjan comprenait une république autonome, le Nakhitchevan, et une région autonome, le Haut-Karabakh.

Fruit des arbitrages bolcheviques entre les différentes nations, de la volonté de soumettre les peuples considérés comme peu loyaux, ou de la conjoncture internationale, ces entités ont pu être jugées artificielles, et elles ont d'ailleurs été parfois modifiées au fils du temps. En outre, le degré d'autonomie dont elles jouissaient était limité – à la différence des républiques fédérées, le droit de faire sécession ne leur était pas reconnu. Néanmoins, en associant un groupe ethnique à un territoire administratif doté d'institutions propres, le pouvoir central soviétique a fourni le cadre pour rendre légitimes les revendications nationales qui allaient s'exprimer ouvertement avec la perestroïka.

Dès 1987, des mouvements nationalistes concurrents, qui mettent en avant une vision de l'histoire de leur peuple souvent en contradiction avec le récit des autres peuples, demandent réparation pour les injustices subies (persécutions, déportations) et revendiquent, au nom du passé, une plus grande autonomie culturelle et politique. La perspective d'un effondrement de l'U.R.S.S., et donc de l'accession à l'indépendance des anciennes républiques fédérées, change la nature des revendications. Alors que [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 26 pages

Médias de l’article

Station de ski dans le Dombaï

Station de ski dans le Dombaï
Crédits : Efimova Anna/ Shutterstock

photographie

Caucase : bioclimatologie

Caucase : bioclimatologie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Gisements de pétrole, Bakou, en 1929

Gisements de pétrole, Bakou, en 1929
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Caucase, l'Aragvi

Caucase, l'Aragvi
Crédits : Camera Press/ Globe Photos

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Nanterre, journaliste scientifique
  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)
  • : directeur honoraire de recherche au C.N.R.S.
  • : maître de conférences en science politique à l'université d'Auvergne, chercheur associé au Centre d'études des mondes russe, caucasien et centre-européen, École des hautes études en sciences sociales

Classification

Autres références

«  CAUCASE  » est également traité dans :

ABKHAZIE

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 328 mots
  •  • 1 média

En bordure de la mer Noire, à l'intérieur des frontières de la république de Géorgie, la république autonome d'Abkhazie couvre un territoire de 8 600 kilomètres carrés. Lors du recensement, contesté, de 2003, la population était de 216 000 habitants ; elle était estimée, en 2006, entre 160 000 et 190 000 habitants. Les Abkhazes, de nationalité éponyme, appartiennent à la famille ethnolinguistique […] Lire la suite

ADJAR

  • Écrit par 
  • Charles URJEWICZ
  •  • 729 mots

L'une des nombreuses ethnies constituant la nation géorgienne. Les Adjar ou « Adjareli » habitent dans la république autonome d'Adjarie située dans le sud-est de la Géorgie et faisant partie de cette dernière. Recensés jusqu'en 1926 (ils étaient alors 71 390), ils sont désormais considérés comme Géorgiens. La république autonome d'Adjarie comptait 376 000 habitants au recensement de 2002, les Géor […] Lire la suite

ADYGUÉ ou ADYGHÉ

  • Écrit par 
  • Emmanuel ZAKHOS-PAPAZAKHARIOU
  •  • 235 mots

Trois ethnies du groupe adygué (ou adyghé) du Caucase du Nord, les Adygués, les Kabardes et les Tcherkesses se donnent le nom d'« Adygué ». Il semble que les ancêtres de ces deux dernières ethnies partirent de l'ancien territoire adygué, d'une part vers la mer Noire, d'autre part vers le Kouban' en y abandonnant un certain nombre de tribus. Les descendants de ces tribus, les Adygués proprement dit […] Lire la suite

ARMÉNIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ALEM, 
  • Françoise ARDILLIER-CARRAS, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Sirarpie DER NERSESSIAN, 
  • Kegham FENERDJIAN, 
  • Marguerite LEUWERS-HALADJIAN, 
  • Kegham TOROSSIAN
  •  • 23 743 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre «  Géographie »  : […] Partie caucasienne de la Grande Arménie, sans ouverture maritime, l'Arménie, petit territoire de 29 800 kilomètres carrés, affronte de graves difficultés dues en grande partie à son histoire douloureuse et à son isolement physique et géopolitique. Situé à un croisement géostratégique, au sud du Caucase, entre Orient et Occident, le territoire arménien est au cœur d'enjeux de pouvoir. Carrefour mi […] Lire la suite

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Espaces et sociétés

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 23 140 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La limite Europe-Asie »  : […] La limite occidentale de l'Asie est celle qui soulève le plus de problèmes géographiques. Elle pose intrinsèquement et relativement la question de la limite orientale de l'Europe, que l'élargissement politique et économique de l'Union européenne a relancée depuis l'effondrement du bloc soviétique. Le consensus est loin de régner à ce sujet, bien que la géographie soit régulièrement convoquée de f […] Lire la suite

AZERBAÏDJAN

  • Écrit par 
  • Raphaëlle MATHEY, 
  • Ronald Grigor SUNY
  • , Universalis
  •  • 6 517 mots
  •  • 3 médias

Situé dans le Caucase du Sud, à la croisée des empires russe, turc et persan, l'Azerbaïdjan est une terre antique où se rencontrent l'Orient et l'Occident. Islamisé au vii e  siècle par les Arabes, il passe sous domination perse au xvi e  siècle. Le territoire actuel fera pendant plus de cent ans partie de l'empire russe. Le pays connaît une brève indépendance entre 1918 et 1921 avant d'être ratt […] Lire la suite

AZERI

  • Écrit par 
  • Charles URJEWICZ
  •  • 715 mots

Habitants de l'Azerbaïdjan, les Azeri (Azerbaïdjanlylar) forment la population caucasienne la plus nombreuse. Estimés à 6 800 000 en 2006, ils sont concentrés dans leur république, où, avec 7 600 000 habitants, ils représentent près de 90 p. 100 de la population totale. Les Azeri constituent 6,5 p. 100 de la population géorgienne et 4,2 p. 100 de la population de la république du Daghestan. La lan […] Lire la suite

BAKOU

  • Écrit par 
  • Raphaëlle MATHEY
  •  • 481 mots
  •  • 2 médias

La capitale et principale ville de l'Azerbaïdjan se situe dans la presqu'île d'Apchéron, au sud-est du pays. Édifiée sur un site habité depuis l'ère paléolithique, la cité fortifiée de Bakou présente une remarquable continuité culturelle avec des traces de présence sassanide, arabe, perse, ottomane et russe. Ville portuaire, Bakou, dont la population est estimée à 2 millions d'habitants (2005), e […] Lire la suite

BALKAR

  • Écrit par 
  • Charles URJEWICZ
  •  • 838 mots

Membres d'une ethnie habitant le centre nord du Caucase — principalement dans les défilés de Baksan, de Tcheguem, de Tcherek (ou Balkar) et de Khoulam-Bezengui —, ainsi que d'autres régions de la république autonome de Kabardino-Balkarie. Les contrées où l'on trouve les Balkar en plus grand nombre sont celles de l'Elbrouz, de Tcheguem, de Sovietski et de Zol. Leur histoire est liée à celle de leur […] Lire la suite

CASPIENNE MER

  • Écrit par 
  • Aleksï Nilovitch KOSAREV, 
  • Oleg Konstantinovitch LEONTIEV, 
  • Lewis OWEN
  • , Universalis
  •  • 4 463 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les rivages »  : […] Les côtes de la Caspienne du Nord sont basses et trahissent la grande quantité d'alluvions charriés par l'Oural, le Terek et surtout la Volga, fleuve dont les deltas sont très étendus. La côte occidentale de la Caspienne moyenne est vallonnée. Les contreforts du Grand Caucase semblent proches mais sont séparés du rivage par une étroite plaine maritime. Au sud de la presqu'île d'Apchéron, sur laqu […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

1er-30 décembre 2021 Ukraine – Russie – États-Unis. Entretiens entre Washington et Moscou sur les tensions à la frontière ukrainienne.

Elle exige que les États qui étaient membres de l’OTAN en 1997 – soit avant son élargissement vers l’est – s’engagent à ne pas déployer d’armes sur d’autres territoires européens ; que l’OTAN n’intègre ni l’Ukraine ni la Géorgie, et qu’elle ne se livre à aucune activité militaire en Ukraine, ainsi qu’en Europe orientale, en Asie centrale et dans le Caucase du Sud. […] Lire la suite

24-25 avril 2015 France – Arménie – Azerbaïdjan. Visite du président François Hollande dans le Caucase.

Le 24, à Erevan, le président français François Hollande assiste à la célébration du centenaire du génocide du peuple arménien. La France a reconnu le génocide de 1915 par une loi de janvier 2001 et François Hollande se dit favorable à la pénalisation de la négation de ce génocide. Une loi adoptée en ce sens par le Parlement français en janvier 2012 a toutefois été censurée par le Conseil constitutionnel le mois suivant pour atteinte à l’exercice de la liberté d’expression. […] Lire la suite

11-13 mai 2014 France – Azerbaïdjan – Arménie – Géorgie. Visite de François Hollande dans le Caucase

Le 11, le président français François Hollande entame par l'Azerbaïdjan sa visite dans le Caucase. Il dénonce les référendums organisés ce même jour par les séparatistes dans l'est de l'Ukraine. En Azerbaïdjan, l'enclave du Haut-Karabakh est contrôlée depuis 1991 par l'Arménie voisine, avec le soutien de Moscou. Les 12 et 13, le président français se rend en Arménie. […] Lire la suite

7-23 février 2014 Russie. Vingt-deuxièmes jeux Olympiques d'hiver à Sotchi

Du 7 au 23 se déroulent les vingt-deuxièmes jeux Olympiques d'hiver à Sotchi, entre la mer Noire et les monts du Caucase, protégés par un lourd dispositif de sécurité en raison de la menace islamiste régionale. Ces Jeux, qui se veulent le reflet de la puissance russe, sont les plus chers de l'histoire, avec un coût de 37 milliards d'euros. La Russie se classe en tête avec 33 médailles dont 13 en or, suivie par la Norvège – 26 médailles dont 11 en or – et le Canada – 25 médailles dont 10 en or. […] Lire la suite

29-30 décembre 2013 Russie. Attentats à Volgograd

En juillet, le chef de la rébellion islamiste dans le Caucase, Dokou Oumarov, avait annoncé une campagne d'attentats visant à perturber l'organisation des jeux Olympiques d'hiver qui doivent se tenir à Sotchi, dans le Caucase, en février 2014.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

André BLANC, Georges CHARACHIDZÉ, Louis DUBERTRET, Silvia SERRANO, « CAUCASE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/caucase/