ADJAR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'une des nombreuses ethnies constituant la nation géorgienne. Les Adjar ou « Adjareli » habitent dans la république autonome d'Adjarie située dans le sud-est de la Géorgie et faisant partie de cette dernière. Recensés jusqu'en 1926 (ils étaient alors 71 390), ils sont désormais considérés comme Géorgiens. La république autonome d'Adjarie comptait 376 000 habitants au recensement de 2002, les Géorgiens — Adjar y compris — représentant 93,4 p. 100 de la population totale, les Russes 2,4 p. 100 et les Arméniens 2,3 p. 100, les Slaves et les Arméniens étant concentrés dans les centres urbains. La capitale, Batoum (121 800 hab. en 2002), est un port important, débouché du pétrole de Bakou. Centre industriel, la ville est traditionnellement un lieu de villégiature recherché. Très riche sur le plan agricole (thé, agrumes, vignes, élevage en montagne), le pays est encore essentiellement rural. La langue adjar, très proche du géorgien, fait partie du groupe kartveli des langues caucasiennes s'apparentant au gourien (dialectes géorgien, svan, mingrélien et laze).

Dans la plus haute Antiquité, l'Adjarie actuelle était habitée par un peuple très mal connu, les « Kolkh », qui occupait toute la Colchide, de la côte orientale de la mer Noire à Trébizonde. L'ethnie adjar est le résultat du mélange des Kolkh avec les représentants des différentes colonisations qui se succédèrent : Grecs, Romains, peuples mingrélo-lazes (kartveli) au iie siècle, Géorgiens au viie siècle. Cette dernière colonisation a été la plus importante. Elle marqua très profondément le type ethnique adjar, attirant les Adjar dans la sphère culturelle géorgienne par la langue et la religion (christianisme orthodoxe). Au cours des siècles suivants, l'Adjarie partagea le destin mouvementé de la Géorgie. Aux xvie et xviie siècles, le pays passe sous la domination turque (au xviie siècle, la Géorgie est occupée par les [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  ADJAR  » est également traité dans :

COMMUNISME - Mouvement communiste et question nationale

  • Écrit par 
  • Roland LOMME
  •  • 21 016 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Autonomie territoriale contre autonomie nationale »  : […] Au lendemain de la révolution d'Octobre, le fédéralisme est conçu par les bolcheviks comme une arme contre les aspirations indépendantistes des peuples sous domination russe, comme une concession tactique provisoire et non pas comme un modèle d'organisation de l'État ou une fin en soi. Le conflit qui oppose Lénine à Staline en 1922 concerne davantage les modalités de l'instauration de l'État fédé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-mouvement-communiste-et-question-nationale/#i_49001

Pour citer l’article

Charles URJEWICZ, « ADJAR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/adjar/