GÉOPOLITIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La géopolitique est l'enfant d'une époque, celle du scientisme triomphant et du darwinisme social. De la fin du xixe siècle à la Seconde Guerre mondiale, toute grande puissance ou tout aspirant à la puissance veut fonder ses ambitions sur un quasi-déterminisme géographique ; la géopolitique sert alors à analyser et souvent à justifier les rapports entre puissance et espace. Après la Seconde Guerre mondiale, elle est privée de légitimité parce qu'identifiée au nazisme. En outre, elle semble inutile dans un système international réduit au face-à-face entre deux blocs. Avec le retour d'un échiquier mondial multipolaire à partir des années 1970 et la décomposition du camp soviétique en 1989-1991, la complexité géographique de la politique internationale réapparaît. En même temps, la démarche géopolitique se trouve confrontée à un monde où la technique contracte massivement l'espace et le temps, où les flux économiques paraissent dissoudre la puissance politique et où, enfin, le pouvoir, au lieu d'être concentré dans l'État, se déplace sans cesse. Est-ce la fin de la géographie ? La géoéconomie remplace-t-elle la géopolitique ? La micro-géopolitique, la macro-géopolitique ?

La géopolitique peut être définie comme la discipline qui s'interroge sur les rapports entre espace et politique : en quoi, de quelle manière les réalités géographiques (situation, relief, climat...) influent-elles sur les organisations sociales, les choix politiques ? Et, inversement, comment les hommes utilisent-ils ou même modifient-ils ces réalités pour poursuivre leurs fins ? Tout comme le mot « histoire » désigne à la fois ce qui a eu lieu et l'ensemble des récits faits sur ce passé, le terme « géopolitique » tend à qualifier non seulement un mode d'analyse, une « science » mais aussi un certain type de politique (ainsi parle-t-on de la géopolitique des États-Unis, de la France...).

Une formule célèbre, attribuée à Napoléon, résume l'obje [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages





Écrit par :

  • : conseiller des Affaires étrangères, professeur à l'Institut d'études politiques de Paris, chargé de mission à l'Institut français des relations internationales

Classification


Autres références

«  GÉOPOLITIQUE  » est également traité dans :

AMÉRIQUE LATINE - Évolution géopolitique

  • Écrit par 
  • Georges COUFFIGNAL
  •  • 7 468 mots

Dans le chapitre « Guérillas et dictatures militaires »  : […] La guerre froide vint renforcer ces données traditionnelles, fournissant une justification géopolitique à une relation de domination jusqu'alors fondée avant tout sur un intérêt national bien compris. Le facteur politico-stratégique va désormais primer sur le facteur économique. Elle rendit aussi les phénomènes politiques beaucoup plus complexes, particulièrement en Amérique centrale et dans la […] Lire la suite

ARCTIQUE (géopolitique)

  • Écrit par 
  • François CARRÉ
  •  • 6 915 mots
  •  • 2 médias

L' Arctique, domaine des hautes latitudes boréales, est l'espace compris entre le pôle Nord et une limite méridionale que l'on peut fixer, dans une perspective géopolitique, au cercle polaire arctique, à savoir 66 0  33' de latitude nord, bien que cette ligne astronomique soit trop rigide du point de vue des milieux naturels. Il s'agit donc des latitudes les plus élevées et les plus froides de l'h […] Lire la suite

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Espaces et sociétés

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 23 138 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Occupation de l'espace, peuples et civilisations »  : […] Existe-t-il une « civilisation asiatique » et, si oui, sur la base de quels critères ? La réponse doit prendre en compte les problèmes de délimitation de l'Asie tels qu'ils viennent d'être exposés, l'évolution historique qui peut dégager des divergences ou des convergences et, enfin, le point de vue. La définition socioculturelle, sinon ethnique, d'une Asie est inséparable d'un positionnement géo […] Lire la suite

BAKOU-TBILISSI-CEYHAN OLÉODUC (B.T.C.)

  • Écrit par 
  • Marie KNAPIK
  •  • 510 mots

L' oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan (B.T.C.), du nom des trois villes clés de son tracé, permet d'acheminer le pétrole de la mer Caspienne, depuis l'Azerbaïdjan vers le grand port du sud-est de la Turquie, Ceyhan, via la Géorgie, puis de l'exporter sur les marchés mondiaux, évitant ainsi la Russie, l'Iran ou le passage par la mer Noire. Ouvrage majeur de génie civil, le B.T.C. a nécessité un assembla […] Lire la suite

CARTOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Guy BONNEROT, 
  • Estelle DUCOM, 
  • Fernand JOLY
  •  • 8 488 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Cartographie et géopolitique »  : […] La manière même de concevoir une carte est lourde de sens. Depuis Mercator, les cartes étaient généralement centrées sur l’Europe, avec l’Asie et l’Amérique sur les côtés, illustrant en cela l’impérialisme européen. Mais ce système de centrage est devenu obsolète et de nouveaux types de planisphères sont apparus, centrés sur le pays où ils sont produits. Par le biais de la carte, le cartographe pe […] Lire la suite

CASPIENNE, géopolitique

  • Écrit par 
  • Garik GALSTYAN
  •  • 7 421 mots

Avec une superficie de près de 400 000 kilomètres carrés, la mer Caspienne est la plus grande étendue d'eau continentale du monde. Elle est entourée d'un premier cercle de pays, constitué par la Russie, l'Azerbaïdjan, le Turkménistan, le Kazakhstan et l'Iran. Cinq autres États, positionnés en une sorte de croissant méridional, sont directement liés à la région caspienne : la Turquie, la Géorgie, […] Lire la suite

CAUCASE

  • Écrit par 
  • André BLANC, 
  • Georges CHARACHIDZÉ, 
  • Louis DUBERTRET, 
  • Silvia SERRANO
  • , Universalis
  •  • 17 098 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le grand jeu caucasien »  : […] Les conflits du début des années 1990 avaient peu intéressé la communauté internationale. La guerre en Tchétchénie, en dépit de son ampleur et de la participation très médiatisée de combattants étrangers, était restée principalement une « affaire interne » à la Russie. Certes, les organisations internationales sont impliquées dans la gestion des conflits : l'O.N.U. a une mission d'observation en […] Lire la suite

CÉRÉALES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 6 239 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Politiques et stratégies des États vis-à-vis des céréales »  : […] Pratiquement tous les États du monde ont été amenés à s'intéresser à leurs productions nationales et aux échanges de céréales. Dans les pays en développement, il est fréquent qu'existent des subventions aux engrais (comme en Inde et en Afrique du Nord) et que les producteurs bénéficient de prix garantis plus ou moins élevés selon les politiques agricoles établies par les États. Parallèlement, la […] Lire la suite

CRISE DES SUBPRIMES

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 5 431 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une crise géopolitique »  : […] «  Last, but not least  », la crise en cours a également une dimension géopolitique majeure. En effet, les graves soubresauts qui se produisent depuis 2007 ont conduit à un affaiblissement des économies les plus riches, et en particulier des États-Unis, relativement aux grands pays émergents –  Brésil, Russie, Inde, Chine, désignés couramment par l'abréviation B.R.I.C., dont la montée en puissance […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL - Aide publique au développement

  • Écrit par 
  • Lisa CHAUVET, 
  • Marin FERRY
  •  • 3 698 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'aide, outil de politique étrangère et commerciale »  : […] L'aide internationale a été – et demeure – un outil à la disposition des pays donateurs pour servir certains intérêts politiques, stratégiques ou commerciaux. Sur le plan commercial, la pratique de l'aide liée a permis aux pays donateurs d'assurer des débouchés à leurs exportations. La liaison de l'aide consiste à contraindre les pays receveurs à utiliser les fonds qui leur sont alloués pour l'a […] Lire la suite

DJIBOUTI

  • Écrit par 
  • Colette DUBOIS, 
  • Alain GASCON, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 7 714 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un acteur important dans les grands enjeux mondiaux »  : […] Il entendait jouer un rôle pour régler pacifiquement la crise somalienne et s'assurer ainsi une situation plus calme à la frontière méridionale du pays. Avec le soutien de la communauté internationale, il prit l'initiative d'une conférence de réconciliation inter-somalienne pour inciter les Somaliens divisés à reprendre le dialogue (conférence d'Arta, juillet-août 2000). Les délégués somaliens pré […] Lire la suite

FRONTIÈRE

  • Écrit par 
  • Guillaume LACQUEMENT
  •  • 6 352 mots
  •  • 6 médias

Le mot « frontière » a pour origine l’ancien adjectif « frontier », qui dérive de « front » et signifie littéralement « faire face » ou « être voisin de ». Le terme s’impose à la fin du Moyen Âge au moment où se construit l’État moderne fondé sur un rassemblement territorial qui nécessite l’assignation de limites, permettant l’exercice de la souveraineté politique sur le territoire et sa populatio […] Lire la suite

GÉOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Dominique CROZAT, 
  • Jean DRESCH, 
  • Pierre GEORGE, 
  • Philippe PINCHEMEL, 
  • Céline ROZENBLAT, 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 20 424 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Des origines ambiguës »  : […] La géographie culturelle trouve ses fondements dans l'école de pensée allemande qui s'inscrit dans la lignée de Kant. Elle mêle paradoxalement esprit humaniste et philosophie naturaliste. L'école du Landschaft (1880-1920) a développé la notion de Kultur , qui nourrit le rêve historique de la nation unitaire, pour la combiner à l'idée de nature, de paysage, de milieu. Sur ces bases, Friedrich Rat […] Lire la suite

HAUSHOFER KARL (1869-1946)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 554 mots

Géopoliticien allemand, né le 27 août 1869 à Munich, mort le 10 mars 1946 à Pähl (Bavière). Fils d'un professeur d'économie, Haushofer embrasse la carrière militaire au sein de l'armée bavaroise. En 1903, il est professeur à l'École de guerre. De la fin de 1908 au milieu de 1910, il séjourne comme instructeur militaire au Japon dont la victoire sur la Russie, trois ans plus tôt, a fait sensation […] Lire la suite

INFORMATION : L'UTOPIE INFORMATIONNELLE EN QUESTION

  • Écrit par 
  • Armand MATTELART
  •  • 8 081 mots

Dans le chapitre « La crise de l'utopie technologique »  : […] Avec la crise de la bulle Internet et celle de la « nouvelle économie », comme on l'appelle alors, la fin du siècle révèle les premiers indices du décalage entre la réalité et le discours salvateur sur les vertus de la société globale de l'information. La bulle discursive sur les paradis réticulaires s'est conjuguée avec la bulle spéculative sur les valeurs boursières. La première, en porte-à-faux […] Lire la suite

INTERNATIONALES RELATIONS

  • Écrit par 
  • Marcel MERLE
  • , Universalis
  •  • 6 036 mots

Dans le chapitre « Quels facteurs ? »  : […] L'échec relatif des interprétations philosophico-politique et organiciste laisse libre cours aux thèses déterministes. Celles-ci ne manquent pas, en effet, pour fournir l'explication qui se veut unique et exclusive. La première, qui vient spontanément à l'esprit de quiconque a la curiosité de se pencher sur un planisphère, est la dépendance dans laquelle la politique des États se trouve par rappor […] Lire la suite

MACKINDER HALFORD JOHN (1861-1947)

  • Écrit par 
  • Gerard Roe CRONE
  •  • 1 146 mots

Géographe britannique né le 15 février 1861 à Gainsborough (Lincolnshire) et mort le 6 mars 1947 à Parkstone (Dorset). Sir Halford John Mackinder fut un brillant enseignant, connu pour sa conception géopolitique d'un monde divisé, selon lui, en deux zones : une Eurasie dominante ( heartland ) et des pays maritimes ( maritime lands ), c'est-à-dire tous les autres continents, subordonnés à la premiè […] Lire la suite

MERCENAIRES

  • Écrit par 
  • Pascal LE PAUTREMAT
  •  • 5 165 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Entre interdiction et développement »  : […] Assiste-t-on à une interdiction ou à une nouvelle mutation du mercenariat ? Quoi qu'il en soit, le monopole de la violence n'est plus assuré de la même façon aujourd'hui et le sera probablement de moins en moins au xxi e  siècle. Qu'on les qualifie de « chiens de guerre », de « soldats de fortune » ou d'« affreux », en référence à certaines crises de la décolonisation, les « combattants privés » s […] Lire la suite

MINORITÉS DROIT DES

  • Écrit par 
  • Yves PLASSERAUD
  •  • 11 209 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un enjeu géopolitique »  : […] Nous voudrions souligner ici comment la multiplication des foyers de revendication minoritaire, qui a accompagné l'extension mondiale du système étatique, est devenue un facteur déterminant des politiques et du droit des États tant au plan interne qu'au plan international. L'évolution de ces questions, où droit et territoire sont immanquablement en jeu, est loin d'être linéaire. […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

25 janvier 1996 • Russie • Adhésion au Conseil de l'Europe.

de la Russie traduit le « réalisme » géopolitique du Conseil de l'Europe. Le document approuvé par l'Assemblée parlementaire recommande la ratification par Moscou, dans les six mois, de la Convention européenne des droits de l'homme. Il considère que le conflit tchétchène ne peut être réglé par la force [...] Lire la suite

11 septembre 1991 • France • Conférence de presse du président François Mitterrand.

François Mitterrand tient à l'Élysée la sixième conférence de presse de ses dix années de présidence. Une déclaration préliminaire consacrée au devenir de l'Europe, dont la géopolitique « a grand besoin d'une théorie des ensembles », lui permet de proposer une réunion des quatre puissances [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Philippe MOREAU DEFARGES, « GÉOPOLITIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/geopolitique/