Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ABKHAZIE

Géorgie : carte administrative

Géorgie : carte administrative

En bordure de la mer Noire, à l'intérieur des frontières de la république de Géorgie, la république autonome d'Abkhazie couvre un territoire de 8 600 kilomètres carrés. Lors du recensement, contesté, de 2003, la population était de 216 000 habitants ; elle était estimée, en 2006, entre 160 000 et 190 000 habitants. Les Abkhazes, de nationalité éponyme, appartiennent à la famille ethnolinguistique pré-indo-européenne appelée kartvélienne. En 2003, ils représentaient 44 p. 100 de la population d'Abkhazie, alors que les Géorgiens en constituaient 22 p. 100, les Russes 11 p. 100, les Arméniens 21 p. 100 et les Grecs 1 p. 100. Depuis l'indépendance de la Géorgie, les Abkhazes sont en lutte avec le pouvoir de Tbilissi. Ils ont proclamé en 1992 unilatéralement leur souveraineté, ce qui a entraîné une intervention des troupes géorgiennes. Le projet de système fédéral, adopté par Tbilissi en 1995 et prévoyant l’autonomie de l’Abkhazie, est rejeté par les séparatistes. Malgré la signature d’un accord entre les deux parties sous l’égide de Moscou en 1997, la situation est toujours tendue et les affrontements continuent. Les séparatistes, déjà forts du soutien de la Russie, considèrent la proclamation d’indépendance au Kosovo en février 2008 comme un précédent.

Le sol et le climat de la république d'Abkhazie se prêtent au développement d'une agriculture élaborée : plantations de théiers, vergers, vignobles, plantes destinées à la fabrication de parfums.

Le sous-sol est pauvre en substances minérales utiles. L'industrie abkhaze, peu développée, ne compte que des entreprises transformant les produits agricoles ou le bois des forêts. La vie urbaine n'a pris que peu d'ampleur : toutes les villes, dont la capitale, Soukhoumi, sont situées le long du littoral de la mer Noire et vivent du tourisme.

— Pierre CARRIÈRE

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Géorgie : carte administrative

Géorgie : carte administrative

Autres références

  • ARDZINBA VLADISLAV (1945-2010)

    • Écrit par Universalis
    • 253 mots

    Homme politique abkhaze, Vladislav Ardzinba fut le premier président (1994-2005) de la république autonome autoproclamée d'Abkhazie.

    Né le 14 mai 1945 à Eshera, dans la République socialiste soviétique autonome d'Abkhazie, intégrée à la Géorgie, Vladislav Grigoriévitch Ardzinba...

  • BASSAEV CHAMIL (1965-2006)

    • Écrit par Christophe CHICLET
    • 595 mots

    Le chef de guerre tchétchène Chamil Bassaev est né dans le village de Vedeno, dans le sud de la Tchétchénie en 1965. Étudiant dans une université technique de Moscou, il en est renvoyé pour cause de mauvais résultats en 1988. Avec la perestroïka, il se lance dans le commerce, mais fait faillite....

  • CAUCASE

    • Écrit par André BLANC, Georges CHARACHIDZÉ, Louis DUBERTRET, Universalis, Silvia SERRANO
    • 17 147 mots
    • 4 médias
    ...l'effondrement de l'U.R.S.S., par ailleurs plutôt pacifique, s'était traduit au Caucase par des guerres dont l'enjeu portait sur le statut des territoires de l'Ossétie du Sud (1991-1992) et de l'Abkhazie (1992-1993), toutes deux appartenant anciennement à la république socialiste soviétique de Géorgie,...
  • CHEVARDNADZE EDOUARD (1928-2014)

    • Écrit par Christophe CHICLET
    • 888 mots
    • 1 média

    Homme de la transition gorbatchévienne, Edouard Chevardnadze fut président de la République (1992-2003) d’une Géorgie indépendante, avant d’être chassé par la révolution des roses.

    Edouard Chevardnadze est né le 25 janvier 1928 dans le village de Mamati en Géorgie occidentale. À vingt ans,...

  • Afficher les 8 références

Voir aussi