Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CARAÏBES Littératures

Le terme « Caraïbe » s'est peu à peu imposé pour nommer l'ensemble des îles et des pays qui bordent la mer des Antilles, en particulier lorsqu'il s'agit de désigner les réalisations culturelles de la région. Il tend à remplacer le mot « antillais » qui s'était diffusé au xixe siècle dans un contexte colonial. Renvoyant aux Indiens caraïbes, victimes du génocide lent de la colonisation, il manifeste la volonté d'ancrer la vie culturelle dans les racines les plus profondes des îles.

Si la culture caraïbe originelle n'est plus qu'un objet d'études pour les archéologues, il s'est développé, dans la créolisation de cette partie du monde, un ensemble de cultures très originales aussi bien dans la vie quotidienne (cuisine...) que dans les formes esthétiques (musique, peinture, littérature...). Les littératures, en langues européennes importées mais aussi dans les langues – les créoles – qui se sont développées sur place, apparaissent dès le xviiie siècle. Elles prennent au xixe siècle et surtout au xxe siècle une ampleur considérable. Des mouvements comme la « négritude » ou le « négrisme », le « réalisme magique » ou « merveilleux », la « créolité » connaissent une influence débordant largement la Caraïbe. Le prix Nobel de littérature a récompensé deux grands écrivains caribéens : Derek Walcott (1992) et V. S. Naipaul (2001).

La littérature de langue française

Les origines

Malgré le discrédit que jettent, aux premiers siècles de la colonisation, les créoles expatriés ou les voyageurs sur la vie culturelle aux îles françaises de la Caraïbe (« Les talents n'y sont point connus ; et l'homme de lettres, fût-il créole, y porte un air étranger », écrivait à la fin du xviiie siècle le Guadeloupéen Léonard, installé en France et admiré pour ses Idylles [1766], auxquelles Sainte-Beuve devait reprocher de manquer de couleur locale), il existe, surtout à Saint-Domingue, une importante activité intellectuelle : en témoignent l'existence de cabinets de lecture, la mise en place d'imprimeries (la première en 1763) diffusant des almanachs et des journaux (La Gazette de Saint-Domingue à partir de 1764), la publication de travaux d'érudits locaux, le succès des théâtres (dès 1740 dans la ville du Cap-Français), qui donnent parfois des pièces d'inspiration locale, où l'on fait même une place à la langue créole. Cependant, l'essentiel de la littérature des îles aux xviie et xviiie siècles est constitué de textes écrits par et pour des Français de la métropole : récits de voyage, « relations » des missionnaires, descriptions à visée scientifique. Ces textes, qui opèrent une prise de possession des îles par l'écriture, veulent intéresser leurs lecteurs à ce monde nouveau, voire susciter des vocations coloniales. L'Histoire générale des Antilles habitées par les Français (1667-1671) du père Du Tertre rassemble une documentation qui se veut exhaustive et expose un point de vue « officiel ». Les Nouveaux Voyages aux îles de l'Amérique (1722) du père Labat, plus pragmatiques, agrémentent d'anecdotes souvent savoureuses la peinture des mœurs coloniales. Avec Moreau de Saint-Méry, né à la Martinique, se fait jour le projet d'une encyclopédie du savoir colonial : sa Description[...] de la partie française de l'île de Saint-Domingue (1797) nous donne un inventaire longtemps inégalé des réalités créoles.

La littérature haïtienne

Bien que l'accession à l'indépendance, en 1804, ait bouleversé de fond en comble toutes les structures de l'ancienne colonie de Saint-Domingue, le français est demeuré langue officielle d' Haïti. Sans doute le créole est-il la langue maternelle de la plupart des habitants, mais l'usage du français, langue de grand prestige[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur émérite, université de Bourgogne, Dijon
  • : professeur émérite à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle
  • : professeur à l'université de Paris-XIII
  • : professeur d'histoire, directeur du Centre de recherches Caraïbes-Amériques

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

L’écrivain Dany Laferrière

L’écrivain Dany Laferrière

Édouard Glissant

Édouard Glissant

V. S.Naipaul

V. S.Naipaul

Autres références

  • AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géographie

    • Écrit par Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, Danièle LAVALLÉE, Catherine LEFORT
    • 18 105 mots
    • 9 médias
    ...des influences adoucissantes et régulatrices du Pacifique, aux latitudes tempérées où la circulation atmosphérique se fait normalement d'ouest en est. Dans l'étroit cordon isthmique de l'Amérique centrale, et surtout dans les Antilles, où prédominent les vents alizés soufflant du nord-est,...
  • AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

    • Écrit par Jean AUBOUIN, René BLANCHET, Jacques BOURGOIS, Jean-Louis MANSY, Bernard MERCIER DE LÉPINAY, Jean-François STEPHAN, Marc TARDY, Jean-Claude VICENTE
    • 24 158 mots
    • 23 médias
    ...d'années, a séparé les continents du Gondwana et de la Laurasia, dont l'Amérique du Sud et l'Amérique du Nord restaient respectivement parties intégrantes. C'est cette histoire qui détermine une première fois un domaine caraïbe jurassique, d'où vont naître des chaînes dont la logique et la structure sont...
  • ANTIGUA-ET-BARBUDA

    • Écrit par Universalis, Janet D. MOMSEN, David Lawrence NIDDRIE, Richard TOLSON
    • 1 139 mots
    • 3 médias

    Antigua-et-Barbuda est un État insulaire indépendant (78 200 hab. en 2006) des Caraïbes orientales, situé dans l'archipel des Petites Antilles, à la pointe sud des îles Sous-le-Vent. Il possède une dépendance, le petit îlot inhabité de Redonda. Antigua-et-Barbuda, dont la capitale est...

  • ANTILLES NÉERLANDAISES

    • Écrit par Universalis, Jean-Claude GIACOTTINO
    • 468 mots

    Formée en 1854, la fédération des Antilles néerlandaises constituait, dans la mer des Caraïbes, un État autonome associé aux Pays-Bas jusqu’à sa dissolution, décidée le 15 décembre 2008 et effective depuis le 10 octobre 2010.

    Un ensemble de six îles étaient regroupées sous...

  • Afficher les 56 références

Voir aussi