WALCOTT DEREK (1930-2017)

Né le 23 janvier 1930 dans l'île de Sainte-Lucie aux Antilles, orphelin de père à l'âge d'un an, Derek Walcott est élevé avec son jumeau Roderick par sa mère Alix, directrice de l'école méthodiste de Castries. Derek devient rapidement conscient de sa singularité : dans une région du monde où la considération sociale est proportionnelle à la blancheur de la peau, ce « chabin » aux cheveux roux et aux yeux clairs, issu d'une famille où l'on vénère peinture et littérature, est de plus méthodiste dans une communauté majoritairement catholique. Après une licence d'anglais, latin et français à l'University College de la Jamaïque, il bénéficie en 1958 d'une bourse Rockefeller qui lui permet d'aller à New York étudier le théâtre. Lors de ce séjour, il découvre Brecht, la comédie musicale, ainsi que les genres dramatiques chinois et japonais. Au contact de traditions radicalement étrangères, il perçoit l'originalité de l'être caribéen, curieux mélange de formalisme et d'exubérance. À son retour aux Antilles, il fonde en 1959 le Trinidad Theatre Workshop qu'il dirige jusqu'en 1976. Avec cette troupe, au sein de laquelle naît le nouveau théâtre antillais, il met en scène les classiques mais aussi ses propres pièces comme Dream on Monkey Mountain (1970, Rêve sur la montagne au singe) et Ti-Jean and his Brothers (1970, Ti-Jean et ses frères), qui rassemblent tradition populaire et inspiration savante. Pour lui, un acteur doit être danseur, savoir déclamer Shakespeare et chanter le calypso avec la même assurance. Walcott évoque le contexte colonial de son enfance, « débilité paludéenne » où tous croyaient que « rien ne se construirait jamais parmi ces cabanes décrépies [...] étant pauvres, nous avions déjà le théâtre de nos vies ». Assimilateur instinctif, il dévore la littérature des différents empires, Rome, la Grèce, la Grande-Bretagne. Cet admirateur du et du kabuki adore aussi le créole des rues et l'archétype du héros populaire antillais, apparemment écrasé par la puissance de l'argent et des anciens maîtres esclavagistes, mais aussi « décepteur » inv [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  WALCOTT DEREK (1930-2017)  » est également traité dans :

UNE AUTRE VIE, Derek Walcott - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX
  •  • 783 mots
  •  • 1 média

Dans cette longue suite poétique qu'est Une autre vie (Another Life), Walcott (1930-2017) réinvente le monde de ses origines sur l'île antillaise de Sainte-Lucie. Ne percevant pas dans son environnement immédiat la possibilité de développer ses talents créateurs, le jeune garçon recherche ses modèles dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/une-autre-vie/#i_88475

CARAÏBES - Littératures

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Claude FELL, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Oruno D. LARA
  •  • 15 812 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une poésie de la relation »  : […] Né à Sainte-Lucie et élevé dans le culte de l'art par un père trop tôt disparu, Derek Walcott, Prix Nobel de littérature en 1992, a longtemps hésité entre peinture et littérature avant de décider que son talent particulier lui enjoignait de s'occuper de la « métaphore » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caraibes-litteratures/#i_88475

POSTCOLONIALES LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 8 469 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La recherche d'esthétiques plurielles »  : […] à un rythme syncopé inspiré par le jazz et les percussions. En tant que poète, Derek Walcott se voit placé devant un choix schizophrénique : lui dont certains ancêtres étaient des négriers et d'autres des esclaves refuse d'occulter la moindre part de son héritage, et ne recule pas devant le paradoxe qui consiste à rendre hommage aux grandeurs et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litteratures-postcoloniales/#i_88475

Pour citer l’article

Jean-Pierre DURIX, « WALCOTT DEREK - (1930-2017) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/derek-walcott/