Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CACAO

La diffusion de la consommation de chocolat

Le chocolat que l'on consomme aujourd’hui correspond à un mélange de cacao et de sucre auquel on peut ajouter, et on le fait de plus en plus, les ingrédients les plus divers : lait, noisettes, nougat, fruits secs, écorces d'agrumes... Il est dégusté sous des formes variées : boisson, tablettes, bouchées, pâtisseries, muffins…

On peut considérer que les Espagnols sont à l’origine de nos chocolats actuels : grâce à l’adjonction de sucre – fourni par les plantations de canne à sucre –, une boisson qui était au départ amère s’est trouvée transformée en une boisson douce très appréciée dès la fin du xvie siècle par l’élite coloniale espagnole présente au Mexique. Sa consommation s’est ensuite diffusée, par l’intermédiaire de la cour d’Espagne, à toutes les cours européennes.

Encore boisson des élites sociales dans l'Europe du xviiie siècle, le chocolat s'est progressivement démocratisé au cours du xixe siècle à la faveur de différentes inventions : mise au point, en 1828, de la technique de séparation du beurre de cacao et du chocolat par le Hollandais Van Houten, fabrication de la première tablette de chocolat par le Britannique Cadbury, introduction de noisettes dans le chocolat par le Suisse Kohler à partir de 1830, développement de la production de chocolat au lait à partir des années 1860 par les Suisses Lindt et Tobler, introduction de nougat dans le chocolat par Tobler à partir de 1899... C'est toutefois surtout au xxe siècle que la consommation de chocolat s'est développée : elle a été multipliée par plus de 30 entre 1900 et 2000. En 2000, l'Union européenne, premier consommateur et importateur mondial de cacao, est intervenue dans la fabrication du chocolat pour autoriser les fabricants à remplacer partiellement dans leurs produits le beurre de cacao par d'autres matières grasses végétales, malgré les vives protestations des puristes amateurs de chocolat. Cette directive, entrée en vigueur en 2003, a permis d'abaisser les coûts de production, mais a aussi réduit quelque peu la demande de cacao.

Au début des années 2000, la consommation moyenne annuelle de chocolat de confiserie par habitant était comprise entre 10 et 11 kilogrammes en Allemagne, au Royaume-Uni et en Suisse. Elle s’établissait autour de 7 kilogrammes en France et de 5 kilogrammes aux États-Unis. Elle n’était que de 3,5 kilogrammes en Espagne comme en Italie et n’atteignait que 2 kilogrammes au Japon. Depuis le début des années 2010, le Brésilien consomme, en moyenne, davantage de chocolat (2,5 kg/an) que le Japonais.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur émérite à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense, membre de l'Académie d'agriculture de France

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Le cacaoyer

Le cacaoyer

Fèves de cacao

Fèves de cacao

Récolte du cacao, Java

Récolte du cacao, Java

Autres références

  • AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

    • Écrit par Roland POURTIER
    • 21 496 mots
    • 29 médias
    ...Les cultures paysannes relèvent d'un autre modèle, incarné par la figure du « planteur » emblématique de la Côte d'Ivoire, premier producteur mondial de cacao. Jusqu'en 1999, le monopole de la commercialisation était exercé par un organisme public, la « Caisse cacao », qui, depuis 1960, fut le canal...
  • BRÉSIL - Géographie

    • Écrit par Martine DROULERS
    • 10 011 mots
    • 10 médias
    ...singulière de ses racines afro-brésiliennes et par une dynamique économique plus accentuée. Au sud, la région d'Ilhéus-Itabuna vit de l'exportation des fèves du cacao ; les cacaoyers constituent, avec les girofliers et les hévéas, d'immenses plantations faisant du Brésil un des premiers producteurs mondiaux de...
  • BRÉSIL - La conquête de l'indépendance nationale

    • Écrit par Frédéric MAURO
    • 6 217 mots
    • 4 médias
    Parallèlement à celle du café, la culture du cacao s'est développée autour de la petite ville d'Ilhéus au sud de Bahia. La production brésilienne (dont Ilhéus représente 95 p. 100) est passée de 316 000 quintaux en 1913 (4rang dans le monde) à 1 280 000 en 1937 (2e rang)....
  • CÔTE D'IVOIRE

    • Écrit par Richard BANÉGAS, Universalis, Jean-Fabien STECK
    • 13 572 mots
    • 6 médias
    ...du pays sont devenues le cœur dynamique de la Côte d'Ivoire, notamment sur le plan économique grâce à l'exploitation du bois puis à l'introduction des plants de cacao, alors qu'elles n'étaient à l'époque précoloniale que des périphéries peu peuplées et faiblement intégrées aux réseaux commerciaux qui,...
  • Afficher les 12 références

Voir aussi