GANZ BRUNO (1941-2019)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Bruno Ganz aura profondément marqué le théâtre et le cinéma allemands depuis les années 1970. À partir de 1996, il fut le détenteur de l’anneau d’Iffland, la plus haute distinction décernée à un acteur de théâtre de langue allemande. On connaît en outre la part qu’il a prise dans l’œuvre de cinéastes aussi significatifs que Wim Wenders, Alain Tanner, Werner Herzog ou Volker Schlöndorff.

Né le 22 mars 1941 à Zurich, dans une famille modeste, d’un père suisse allemand et d’une mère d’origine italienne, Bruno Ganz décide très jeune d’abandonner ses études secondaires pour se consacrer au théâtre. Après une brève formation au Bühnenstudio de Zurich, il trouve ses premiers engagements en Allemagne en 1962 à Göttingen. C’est ensuite à Brême qu’il accède à de grands rôles sous la direction de Peter Zadek, devenant de 1964 à 1969 un des piliers du « style de Brême » mis en place par Kurt Hübner, le directeur du grand théâtre du Land, par Zadek et le scénographe Wilfried Minks. Des créations admirées par la critique, mais parfois contestées par les pouvoirs. Comme d’autres jeunes acteurs, il est sollicité par les tenants du jeune cinéma allemand, et brille dans un film tourné par Haro Senft, un des initiateurs du manifeste d’Oberhausen, Der sanfte Lauf (« Le cours des choses », 1967).

Après avoir rencontré Peter Stein à Brême, Bruno Ganz le suit en tournée jusqu’à Berlin, où il va devenir une des figures emblématiques de la fameuse troupe qui s’installe en 1970 à la Schaubühne am Halleschen Ufer (« la scène de la rive de Halle »), à Berlin-Ouest, et bouleverse les codes du théâtre. Parmi ses compagnons : Edith Clever, Jutta Lampe, Angela Winkler, Otto Sander, Michael König, Til [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  GANZ BRUNO (1941-2019)  » est également traité dans :

ALLEMAND CINÉMA

  • Écrit par 
  • Pierre GRAS, 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 10 335 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Vers un renouveau ? »  : […] Good Bye Lenin ! , La Chute , La Vie des autres  : trois films allemands ont marqué les spectateurs du monde entier dans les années 2000. Ignoré et boudé dans les années 1990 par les spectateurs non germanophones comme par les festivals et les distributeurs, le cinéma allemand semble enfin sorti d'une période de léthargie. La liste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-allemand/#i_57387

HUYGHE PIERRE (1962- )

  • Écrit par 
  • Charles-Arthur BOYER, 
  • Universalis
  •  • 1 430 mots

Dans le chapitre « Fiction, réel et personnages »  : […] Pour L'Ellipse (1998), Pierre Huyghe demande ainsi à l'acteur Bruno Ganz de reprendre, vingt ans après, son rôle dans L'Ami américain (1976-1977) de Wim Wenders, afin de réaliser ce qui avait été éludé par le réalisateur sous la forme d'un faux raccord : un moment d'errance et d'introspection à travers Paris. Mais dans ce nouveau film, Bruno Ganz ne jo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-huyghe/#i_57387

LE RETOUR (mise en scène L. Bondy)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 920 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L’horreur tranquille »  : […] Pour peupler ce nid de vipères, Luc Bondy, grand directeur d’acteurs, a réuni une distribution de haut vol. Chacun se révèle maître des moindres nuances d’un langage où ce qui n’est pas dit compte bien plus que ce qui est dit. Méconnaissables derrière leurs maquillages, coiffures et perruques, Louis Garrel et Micha Lescot sont respectivement Joey et Lenny : le premier, crâne rasé, aussi brut que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-retour/#i_57387

SANDER OTTO (1941-2013)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 802 mots
  •  • 1 média

L’acteur allemand Otto Sander n’a pas reçu les lauriers internationaux qu’aurait pu lui valoir le prestige acquis dans son propre pays. En France, notamment, sa notoriété repose essentiellement sur son personnage de Cassiel, un des deux anges du film de Wenders Les Ailes du désir ( Der Himmel über Berlin , 1987) , où il regarde agir son alter ego Daniel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-sander/#i_57387

Pour citer l’article

Daniel SAUVAGET, « GANZ BRUNO - (1941-2019) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruno-ganz/