CLASSES SOCIALESClasses moyennes

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'expression « classes moyennes » désigne des réalités diffuses, multiples, caractérisées selon les traditions nationales par une grande diversité morphologique, marquées aussi par une profonde instabilité historique. Toutes les tentatives de définition statistique rigides, destinées à enfermer cette réalité complexe dans des limites précises et immuables, ont débouché sur des impasses. En réalité, cette malléabilité est une caractéristique centrale du phénomène. Mais par-dessus tout, cette notion est centrale pour comprendre le changement social au long des deux derniers siècles. Il serait dangereux en effet de nier toute existence aux « classes moyennes », car il en résulterait une perte de compréhension de grands retournements sociaux et politiques d'hier et des mutations à l'œuvre dans le monde depuis le début du xxie siècle. En effet, le renchérissement du logement et les incertitudes de la « société de connaissance », la constitution d'une classe d'experts globalisés et les risques de déclassement des titulaires de « capitaux culturels » intermédiaires, sont autant de tendances lourdes qui impliquent une recomposition complexe des classes moyennes.

Des définitions statistiques insatisfaisantes

En français, l'expression classes moyennes a souvent été entendue en un sens statistique, même si l'origine étymologique de l'adjectif « moyen » renvoie en réalité à « milieu », c'est-à-dire au centre de la société. Cette classe demeure ainsi conçue, en France plus qu'ailleurs, comme un groupe relativement médiocre, constitué avant tout de « Français moyens », proches de la moyenne. Cette histoire est singulière et s'oppose aux autres traditions nationales (middle class, ceto medio, clase media, Mittelstand, Medelklass, etc.) qui font référence avant tout à un groupe intermédiaire entre une aristocratie sociale ou financière d'un côté, et le prolétariat ou le peuple de l'autre : une véritable bourgeoisie qui serait souvent une antichambre de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages






Écrit par :

  • : sociologue, professeur des Universités à l'Institut d'études politiques de Paris

Classification


Autres références

«  CLASSES SOCIALES  » est également traité dans :

CLASSES SOCIALES - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 1 012 mots
  •  • 1 média

Depuis près de deux siècles, il n'est pas une réflexion développée autour de la question des classes sociales qui n'ait repris ou réinterprété la distinction canonique héritée du marxisme selon laquelle les classes sociales existent sous deux formes : la « classe théorique » ou « classe sur le papier », d'une part, et la « classe réelle », classe mobilisée, d'autre part. Karl Marx avait le premier […] Lire la suite

CLASSES SOCIALES - Penser les classes sociales

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 4 744 mots
  •  • 2 médias

L'existence des « classes sociales », dont les uns annoncent le retour et d'autres la disparition, reste au centre des polémiques qui divisent non seulement le monde des sciences sociales, mais aussi les univers politique et médiatique, c'est-à-dire tous ceux qui font profession de produire des représentations du monde social. S'il en est ainsi, c'est sans doute parce que les classes et les luttes […] Lire la suite

CLASSES SOCIALES - Classe ouvrière

  • Écrit par 
  • Julian MISCHI, 
  • Nicolas RENAHY
  •  • 4 407 mots
  •  • 1 média

Classe ouvrière ? La notion paraît datée, associée à un type de mobilisation propre au xxe siècle. Le marxisme, sous ses différentes formes, lui a donné une forte visibilité sur les scènes idéologique, politique, artistique mais aussi scientifique. Depuis les années 1970, dans un pays comme la France, les débats intellectuels à propos de la classe ouv […] Lire la suite

CLASSES SOCIALES - Classe dominante

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 2 471 mots

Dans le lexique des sciences sociales contemporaines, le concept de « classe dominante » se démarque à la fois de celui de « bourgeoisie », associé à la théorie marxiste, et de celui d'« élite(s) », affilié aux théories de la stratification sociale sous leurs diverses formes. Solidaire d'une représentation multidimensionnelle de l'espace socia […] Lire la suite

CLASSES SOCIALES - La théorie de la lutte de classes

  • Écrit par 
  • André AKOUN
  •  • 8 266 mots

Les concepts de classe sociale et de lutte de classes sont les éléments d'un projet politique et non des instruments d'analyse sociologique. Est-ce à dire que les classes sociales n'existent pas ? Certes non. Mais il n'y a de classes sociales que dans la mesure où, pour reprendre la distinction hégélienne, la société moderne sépare la puissance sociale de l' […] Lire la suite

ALTHUSSER LOUIS (1918-1990)

  • Écrit par 
  • Saül KARSZ, 
  • François MATHERON
  •  • 4 564 mots

Dans le chapitre « « Je ne suis pas marxiste » »  : […] Cette phrase de Marx, Althusser l'applique tout d'abord à son auteur : ce n'est pas parce qu'une œuvre est signée de Karl Marx qu'elle relève nécessairement du marxisme. Pour en décider, un travail d'analyse et d'argumentation se révèle indispensable, afin d'identifier le dispositif théorique et les visées politiques qu'on nomme le marxisme. Les écrits de Marx étant écrits, ils constituent justem […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE POLITIQUE

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER
  •  • 5 804 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Stratification sociale et pouvoir »  : […] Une des tâches de l'anthropologie politique est de montrer les formes particulières que prennent le pouvoir et les inégalités sur lesquelles il s'appuie dans le cadre des sociétés traditionnelles. On peut évoquer, d'abord, les inégalités primaires fondées sur des critères naturels (sexe et âge) et « traitées » par le milieu culturel au sein duquel elles s'expriment ; elles instaurent une hiérar […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Maurice GODELIER
  •  • 5 144 mots

Dans le chapitre « Développement de l'inégalité »  : […] En définitive, le grand problème reste celui du développement de l'inégalité dans les sociétés primitives et des conditions et voies d'apparition de formes primitives d'État et de classes sociales. Il est utile de rappeler que, dès ses formes les plus primitives, la société archaïque comporte déjà, sur la base de la division sexuelle du travail, des statuts inégaux pour les hommes et les femmes e […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE DES CULTURES URBAINES

  • Écrit par 
  • Virginie MILLIOT
  •  • 4 424 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Controverses américaines sur les « cultures de la pauvreté » »  : […] Aux États-Unis, la dégradation des quartiers noirs américains dans les années 1960 et 1970 a suscité un vif débat sur la détermination économique et/ou ethnique des cultures du ghetto. Les analyses qui, à la suite d’Oscar Lewis (1966), ont fait de la pauvreté et de la ségrégation le terreau de ces cultures urbaines, se sont d’abord opposées à des interprétations en termes de spécificités ethnique […] Lire la suite

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture et société

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 5 774 mots

Dans le chapitre « L'architecture touchée par les Lumières »  : […] « On dit en général du goût que c'est un certain je-ne-sais-quoi-qui-plaît », déclare l'architecte Germain Boffrand dans son Livre d'architecture en 1745, en ajoutant que « cette idée est bien vague ». Aussi imprécise soit-elle, la référence des architectes des Lumières au goût n'en témoigne pas moins de leur souci de mieux répondre à la demande sociale des élites, quitte à faire quelques entors […] Lire la suite

ART (Aspects culturels) - La consommation culturelle

  • Écrit par 
  • Pierre BOURDIEU
  •  • 4 054 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La production des consommateurs »  : […] Contre l'idéologie charismatique qui tient les goûts en matière de culture légitime pour un don de la nature, l'observation scientifique montre que les besoins culturels sont le produit de l' éducation : l'enquête établit que toutes les pratiques culturelles (fréquentation des musées , des concerts, des expositions, lecture, etc.) et les préférences correspondantes (écrivains, peintres ou musicien […] Lire la suite

BANLIEUE

  • Écrit par 
  • Jean BASTIÉ, 
  • Stéphane BEAUD, 
  • Jean ROBERT
  •  • 6 548 mots

Dans le chapitre « Les logiques de peuplement des grands ensembles »  : […] Il faut se garder du piège de l'anachronisme si l'on veut retracer brièvement l'histoire des « grands ensembles », construits à marche forcée dans les années 1950-1960, et ne pas prêter après-coup, à cette politique de logement, une volonté à tout prix de ségrégation. Le problème des « mal logés » et de l'insalubrité des logements était devenu si grave en France dans les années 1950 (le fameux a […] Lire la suite

CAPITAL

  • Écrit par 
  • Ozgur GUN
  •  • 1 382 mots

Dans le chapitre « Le capital en tant que rapport social »  : […] Cette première acception du mot capital est à l'origine d'expressions telles que capitalisme ou société capitaliste, qui désignent un système économique où les moyens de production sont, en bonne partie, détenus par des personnes privées. Celles-ci, les capitalistes, recrutent des travailleurs, achètent des matières premières, louent des terres, etc., pour produire des biens, dans le but de réali […] Lire la suite

CLASSIFICATION, sociologie

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 996 mots

Une classification est une représentation du monde ou d’une partie du monde. Elle est basée sur un principe de division et, le cas échéant, sur un principe de hiérarchie. Dans la préface des Mots et les C hoses (1966), Michel Foucault évoque « une certaine encyclopédie chinoise » dans laquelle « les animaux se divisent en a) appartenant à l’Empereur, b) embaumés, c) apprivoisés, d) cochons de lai […] Lire la suite

COLS BLANCS

  • Écrit par 
  • Pascale GRUSON
  •  • 645 mots

L'expression « cols blancs » traduit le white collars américain. Elle permet de repérer un groupe social qui, professionnellement, se situe dans le secteur tertiaire et qui, tant par son statut que par son attitude politique, par son mode de vie, par la perception qu'il a de lui-même, se distingue des ouvriers ( blue collars ) et des dirigeants ( ruling class ). La sociologie empirique américaine […] Lire la suite

CONFIGURATION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Fabien CARRIÉ
  •  • 1 085 mots

Outil conceptuel développé par Norbert Elias, la notion de configuration est explicitement conçue dans l’optique d’une remise en cause de la dichotomie individu/société qui grèverait la plupart des théories sociologiques. Selon l’auteur, celles-ci seraient saturées d’idéologies et, par conséquent, inaptes à s’émanciper de représentations du monde social en termes de « double dépendance », les une […] Lire la suite

CONFLITS SOCIAUX

  • Écrit par 
  • Alain TOURAINE
  •  • 15 390 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Recherche d'une définition »  : […] Les analyses qu'on vient d'évoquer, et qui ont le grand mérite de réintroduire au cœur des organisations l'existence du conflit, recèlent cependant une certaine ambiguïté ; l'usage qui y est fait du terme « pouvoir », pratiquement confondu avec celui d'influence, le montre bien. La capacité d'un acteur de modifier le comportement d'un autre en fonction de ses propres objectifs définit son influen […] Lire la suite

CONSCIENCE DE CLASSE

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 985 mots

L’expression « conscience de classe » appartient au répertoire marxiste. Afin de définir une classe sociale, Karl Marx ne s’en tient pas à l’unique critère de la place occupée dans le rapport de production. En reprenant à son compte une sémantique hégélienne, il propose aussi de distinguer la classe « en soi » et la classe « pour soi ». La première notion désigne un ensemble d’individus qui, bien […] Lire la suite

CONSOMMATION - Comportement du consommateur

  • Écrit par 
  • Bernard DUBOIS, 
  • Marc VANHUELE
  •  • 8 995 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La classe sociale »  : […] La plupart des sociétés humaines connaissent un processus de stratification à travers lequel propriété, pouvoir et prestige sont inégalement répartis entre ses membres. Dans les sociétés modernes, un système de classes sociales se trouve ainsi engendré. L’achat de produits de luxe a traditionnellement été un moyen d’affirmer son appartenance à une classe aisée ( status symbol ). La massification […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

31 décembre 2012 • États-Unis • Compromis pour éviter la « falaise budgétaire ».

des classes moyennes notamment – et de l'annulation automatique de quelque 1 000 milliards de dollars de dépenses publiques, dites dépenses « sous séquestre » – aux dépens pour moitié de la politique de défense et pour moitié des aides sociales – en l'absence de mesures de réduction de la dette publique [...] Lire la suite

12-29 août 1996 • États-Unis • Désignation des candidats à la présidence.

, il place l'éducation au premier rang des priorités de son second mandat. Le recentrage de son profil politique effectué au cours de son premier mandat transparaît dans ses propos destinés plus aux classes moyennes qu'aux défavorisés, clientèle traditionnelle de son parti. Le 29 également, un proche [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Louis CHAUVEL, « CLASSES SOCIALES - Classes moyennes », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-sociales-classes-moyennes/