KOUCHNER BERNARD (1939- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En mai 2007, le choix du président Nicolas Sarkozy de nommer Bernard Kouchner, cofondateur de Médecins sans frontières et de Médecins du monde, au ministère des Affaires étrangères et européennes pouvait surprendre. Rien de moins évident, en effet, que d'imaginer cette figure emblématique de l'humanitaire, célèbre pour ses coups d'éclats médiatiques, endosser le costume de la Realpolitik et les manières prudentes et discrètes du diplomate. Cela étant, la décision est intervenue à point nommé pour couronner la carrière riche et mouvementée d'un personnage iconoclaste.

Né en 1939, Bernard Kouchner a suivi des études de médecine comme son père. Étudiant, il découvre la politique dans les luttes contre la guerre d'Algérie et milite activement au sein d'organisations contestataires – l'Union des étudiants communistes (U.E.C.) notamment. Sa vie bascule en août 1968 lorsqu'il répond à un appel de la Croix-Rouge internationale qui cherche des médecins pour intervenir au Biafra, une province du Nigeria déchirée par la guerre civile. Cette expérience se révèle fondatrice : bouleversé par cette terrible aventure, il poursuit dans un engagement qui aboutit à la création en 1971 avec des amis de Médecins sans frontières (M.S.F.), association qu'il présidera jusqu'en 1979. Kouchner et les autres french doctors seront alors appelés à intervenir partout dans le monde. En 1979, il affrète un navire-hôpital pour accueillir les boat people vietnamiens ayant fuit le régime communiste. Cette opération spectaculaire contribue à sensibiliser l'opinion publique à l'action humanitaire d'urgence. Mais l'année suivante, à la suite de dissensions au sein de M.S.F., il cofonde une nouvelle association, Médecins du monde.

Dans les a [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : chercheur en science politique à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense

Classification

Autres références

«  KOUCHNER BERNARD (1939- )  » est également traité dans :

ACTION HUMANITAIRE INTERNATIONALE

  • Écrit par 
  • Pierre GARRIGUE
  • , Universalis
  •  • 7 273 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les « French Doctors » ou l'humanitaire sans frontières »  : […] L'histoire commence au Biafra en 1968. Deux jeunes médecins, Bernard Kouchner, ancien responsable de l'Union des étudiants communistes, et Max Récamier, militant catholique, ont répondu à l'appel de la Croix-Rouge pour servir dans les hôpitaux de fortune des insurgés ibo. Comme, un siècle plus tôt, Florence Nightingale et Henri Dunant, ils y découvrent la réalité de la guerre. Mais il ne s'agit p […] Lire la suite

FRANCE - L'année politique 1999

  • Écrit par 
  • Bruno DIVE
  •  • 3 065 mots

Dans le chapitre « La guerre du Kosovo »  : […] Le retour de Jean-Pierre Chevènement, au début du mois de janvier 1999, après quatre mois d'hospitalisation puis de convalescence, ne passe pas inaperçu. Le ministre de l'Intérieur polémique avec Daniel Cohn-Bendit, mais aussi avec sa collègue Élizabeth Guigou, garde des Sceaux, à propos des mesures à prendre envers les mineurs délinquants. Le Premier ministre arbitre finalement en faveur de celle […] Lire la suite

Les derniers événements

3-24 novembre 2010 France. Remaniement ministériel

Bernard Kouchner, quittent le gouvernement. Le nouveau cabinet est resserré autour du noyau dur de l'U.M.P. Parallèlement, Nicolas Sarkozy donne son accord pour que Jean-François Copé, président du groupe U.M.P. à l'Assemblée nationale, remplace Xavier Bertrand au secrétariat général de l'U.M.P. Jean-François Copé prendra ses fonctions le 17. Le 16 […] Lire la suite

11-28 juillet 2010 France – Mali. Assassinat d'un otage français par des islamistes

Bernard Kouchner se rend en visite en Mauritanie, au Mali et au Niger afin d'évoquer les mesures de sécurité à prendre.  […] Lire la suite

23-24 février 2010 Mali – France. Libération d'un otage français détenu par Al-Qaida

Bernard Kouchner avait effectué deux visites à Bamako pour tenter de trouver une issue favorable. Le 24, le président français Nicolas Sarkozy fait escale à Bamako, au cours de son voyage en Afrique, pour saluer la « grande détermination » du chef de l'État malien Amadou Toumani Touré.  […] Lire la suite

7 janvier 2010 France – Rwanda. Visite du chef de la diplomatie française à Kigali

Bernard Kouchner, son homologue rwandaise Louise Mushikiwabo émet toutefois le vœu que Paris exprime ses excuses pour son attitude lors du génocide.  […] Lire la suite

3-22 décembre 2009 Guinée. Tentative d'assassinat contre le chef de la junte

Bernard Kouchner, chef de la diplomatie française et « des services français » d'avoir voulu « préparer un coup d'État en Guinée ». Le Quai d'Orsay dément formellement toute implication. Le 19, la commission d'enquête de l'O.N.U., mandatée par le secrétaire général Ban Ki-moon, remet au Conseil de sécurité un rapport dans lequel elle qualifie les  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Antoine SCHWARTZ, « KOUCHNER BERNARD (1939- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-kouchner/