Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MÉDECINS SANS FRONTIÈRES

Créé à Paris en 1971, Médecins sans frontières (MSF) est l'une des principales organisations humanitaires dans le monde, bénéficiant d'une popularité et d'une reconnaissance qui a notamment été couronnée par le prix Nobel de la paix en 1999.

L'heure était aux espoirs du développement et à l'émancipation du Tiers Monde, dix ans après les indépendances africaines, lorsque deux groupes de médecins et de journalistes médicaux se sont rejoints, le 21 décembre 1971, pour fonder Médecins sans frontières, sous la forme d'une association régie par la loi de 1901. L'un d'entre eux avait travaillé sous l'égide de la Croix-Rouge française au Biafra, lors de la guerre du Nigeria. L'autre s'était mobilisé, à l'appel du journal médical Tonus, pour apporter des soins à la population sinistrée du Pakistan oriental, devenu entre-temps le Bangladesh, qui avait été frappé par un cyclone d'une violence exceptionnelle. Leur objectif était apparemment simple, mais totalement étranger aux pratiques d'alors : apporter une aide médicale d'urgence à des populations plongées dans des crises majeures, quelles qu'en soient les causes, et en toute impartialité. La naissance de la médecine d'urgence, avec la création des SAMU, et la démocratisation des transports aériens, avec l'apparition des charters, ont joué un rôle indirect important : c'est dans ce contexte, qui la rendait matériellement pensable, que l'aide médicale internationale a vu le jour sous la bannière de MSF.

Arrivant bien longtemps après les Anglo-Saxons sur le terrain de l'action humanitaire, les Français y introduisaient une nouvelle démarche : le regard et la pratique spécifiques du médecin, certes, mais aussi les relations privilégiées avec les médias et la volonté d'utiliser l'opinion publique pour soutenir leur action. Il faudra pourtant de nombreuses années avant que le projet ne s'impose, y compris dans l'esprit de ses fondateurs. Des années pendant lesquelles, en effet, fut régulièrement évoqué l'abandon pur et simple d'une idée qui tardait à se matérialiser : les moyens manquaient, les projets stagnaient.

C'est la guerre du Liban, à partir de 1975, qui fournit à MSF l'occasion d'exister en tant que tel, alors que l'association tendait à se réduire au rôle de réservoir de main-d'œuvre spécialisée pour d'autres organismes, comme la Croix-Rouge internationale ou Frères des hommes. La presse française fit alors ses gros titres sur ces jeunes médecins qui travaillaient successivement dans les différentes zones assiégées du Liban. Ce succès médiatique fut prolongé par une campagne d'affichage publicitaire, offerte par une agence soucieuse de redresser l'image de sa corporation, alors très mauvaise.

Avec la notoriété viennent les premiers moyens, et avec ceux-ci, la scission de MSF et le départ de ses principaux fondateurs. La fin des années 1970, marquée par une vague d'offensives prosoviétiques dans le Tiers Monde, voit se multiplier les camps de réfugiés et les foyers de guérilla. Dans ces camps et ces maquis, MSF commence à déployer une activité dont l'intensité croît rapidement. Mais il faut alors se structurer, passer du petit comité informel, soudé comme une bande derrière son chef, à l'organisation avec ses différents responsables et ses contraintes nouvelles. Cette évolution provoque de rudes débats qui se concluent par la mise en minorité et le départ de Bernard Kouchner, cofondateur de MSF, et de ses partisans, en 1980. Kouchner fonde dans la foulée Médecins du Monde. Privée du savoir-faire de ses premiers animateurs, mais forte d'une volonté et d'une cohérence nouvelles, MSF va connaître un essor rapide durant la décennie suivante. Dans un contexte marqué par l'échec du développement[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : médecin, ancien président de Médecins sans frontières

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Hopital pédiatrique de MSF au Soudan - crédits : Igor Barbero/ MSF

Hopital pédiatrique de MSF au Soudan

Autres références

  • ACTION ET DROIT HUMANITAIRES - (repères chronologiques)

    • Écrit par Jean-Pierre CABOUAT
    • 677 mots

    Février-octobre 1863 À l'initiative d'Henry Dunant, création à Genève du Comité international et des Sociétés nationales de secours aux militaires blessés.

    22 août 1864 Signature de la convention de Genève pour l'amélioration du sort des militaires blessés dans les armées en campagne....

  • ACTION HUMANITAIRE INTERNATIONALE

    • Écrit par Universalis, Pierre GARRIGUE
    • 7 298 mots
    • 1 média
    ...Récamier créent, sans en avoir pleinement conscience, un nouveau modèle d'action humanitaire. La fondation, à leur initiative, en 1971, sous l'appellation de Médecins sans frontières (M.S.F.), d'une organisation médicale d'urgence dessine avec plus de précision que le geste de 1968 les grandes lignes de ce...
  • FASSIN DIDIER (1955- )

    • Écrit par Juliette FROGER-LEFEBVRE
    • 1 211 mots
    • 1 média
    ...Bobigny, destinée aux publics les plus précaires et devenue depuis une permanence d’accès aux soins de santé (PASS), il exerce de 2001 à 2003 le mandat de vice-président de Médecins sans frontières, puis celui de président du Comité médical pour les exilés à partir de 2005. L’anthropologue dirige, depuis...
  • KOUCHNER BERNARD (1939- )

    • Écrit par Antoine SCHWARTZ
    • 1 132 mots

    En mai 2007, le choix du président Nicolas Sarkozy de nommer Bernard Kouchner, cofondateur de Médecins sans frontières et de Médecins du monde, au ministère des Affaires étrangères et européennes pouvait surprendre. Rien de moins évident, en effet, que d'imaginer cette figure emblématique de l'humanitaire,...

Voir aussi