ASTHME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Enregistrements au cours de l'épreuve de spirographie

Enregistrements au cours de l'épreuve de spirographie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Anatomie comparée d'une bronche d'un sujet normal et d'un sujet asthmatique

Anatomie comparée d'une bronche d'un sujet normal et d'un sujet asthmatique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Mécanismes de l’épisode asthmatique

1. L'obstruction bronchique procède de plusieurs phénomènes :

– un spasme des muscles lisses bronchiques (qui s'associe progressivement à une hypertrophie de ces muscles, responsable d'une augmentation importante de l'épaisseur de la paroi) ; cette anomalie est sensible à l'action de médicaments bronchodilatateurs tels que les bêta2-mimétiques ;

– un œdème de la muqueuse, par exsudation à travers la paroi des vaisseaux (très denses dans la muqueuse bronchique), qui survient immédiatement après le contact allergénique, mais d'autres facteurs pourraient expliquer certaines variations brutales de l'obstruction bronchique et donc de la sévérité d'une crise ;

– une hypersécrétion de mucus par les glandes et cellules muqueuses de l'épithélium bronchique avec éosinophiles et cellules épithéliales desquamées, qui peut à l'extrême constituer des bouchons, très adhérents à la paroi bronchique, causant la perte de ventilation et donc de fonction du territoire pulmonaire sous-jacent  ;

Anatomie comparée d'une bronche d'un sujet normal et d'un sujet asthmatique

Anatomie comparée d'une bronche d'un sujet normal et d'un sujet asthmatique

Dessin

Par rapport à une bronche normale, la bronche du sujet asthmatique est inflammatoire, voit son diamètre resserré du fait de la contraction de la couche musculaire, tandis que sa lumière est encombrée jusqu'à être parfois obturée par un excès de mucus. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

– l'infiltration cellulaire de la paroi bronchique par des cellules inflammatoires participe à la constitution de l'obstruction bronchique en libérant un grand nombre de médiateurs chimiques de l'inflammation. Cet infiltrat cellulaire est complexe, contenant des éosinophiles activés, mais aussi des lymphocytes T de type TH2 (qui activent la production d'anticorps et donc ici d'IgE) et des mastocytes, des cellules sécrétrices d'histamine après fixation d'IgE à leur surface.

2. L'inflammation bronchique est le dénominateur commun à tous les asthmes. Elle est constante, diffuse, proportionnelle à la sévérité, réversible et variable dans le temps. Ses causes sont multiples : l'allergie, chez l'enfant et l'adulte jeune ; la pollution atmosphérique ; l'intoxication tabagique (active ou passive) ; les infections virales ; les facteurs psychoaffectifs, en raison des liens entre le système nerveux central et les cellules inflammatoires.

3. Le remode [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages




Écrit par :

  • : docteur en médecine, chef du service des maladies respiratoires, C.H.U. Arnaud-de-Villeneuve (Montpellier-I)
  • : professeur des Universités, praticien hospitalier

Classification


Autres références

«  ASTHME  » est également traité dans :

ASTHME ET IMMUNITÉ INNÉE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 487 mots
  •  • 1 média

L’asthme et d’autres maladies allergiques du système respiratoire, comme les rhinites allergiques, sont en augmentation depuis plusieurs dizaines d’années dans presque tous les pays. On peut même, selon Thomas Platts-Mills, un allergologue de l’université de Virginie, tenir l’asthme pour une sorte d’épidémie qui ne cesse de se développer depuis 1870. Le phénomène est particulièrement criant chez l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asthme-et-immunite-innee/#i_7737

ASTHME POLLINIQUE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 766 mots

La majorité des syndromes asthmatiques est provoquée par des substances produites dans l'environnement naturel et dont l'effet est, le cas échéant, amplifié par la pollution atmosphérique. Parmi ces substances, les pollens et les spores de moisissures, jouent un rôle dominant. En effet, l'étude de la fréquence des cas d'asthme dans le temps et en un lieu donn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asthme-pollinique/#i_7737

ASTHMES PROFESSIONNELS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 809 mots

L'asthme et les syndromes asthmatiques sont largement liés à l'environnement : pollens à certaines périodes de l'année, acariens, poils de chat et poussières dans la sphère domestique, etc. Une catégorie particulière de l'étiologie environnementale des asthmes est celle des asthmes liés plus particulièrement à l'exerci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asthmes-professionnels/#i_7737

ALLERGIE & HYPERSENSIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Bernard HALPERN, 
  • Georges HALPERN, 
  • Salah MECHERI, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 12 542 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Asthme et coryza spasmodique »  : […] L' asthme se manifeste par des accès de dyspnée paroxystique du type expiratoire, s'accompagnant de toux, de râles sibilants et d'une expectoration visqueuse et perlée. Le coryza spasmodique est caractérisé par une congestion des muqueuses nasales, sinusiennes, conjonctivales. Le coryza spasmodique et l'asthme sont deux manifestations de la même maladie qui affectent les deux étages des voies res […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allergie-et-hypersensibilite/#i_7737

MICROBIOME ET SANTÉ

  • Écrit par 
  • Chih-Jung CHANG, 
  • Yun-Fei KO, 
  • Hsin-Chih LAI, 
  • Jan MARTEL, 
  • David OJCIUS, 
  • John D. YOUNG
  •  • 6 268 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Asthme et troubles respiratoires allergiques »  : […] L'augmentation récente de la fréquence de l' asthme et des allergies dans les pays développés a conduit à se demander si l’hygiène corporelle parfois excessive dans les pays industrialisés n’en était pas responsable. Selon cette hypothèse, la réduction des contacts avec les bactéries commensales et pathogènes immédiatement après la naissance pourrait perturber la mise en place du microbiome et ind […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microbiome-et-sante/#i_7737

PARTICULES ATMOSPHÉRIQUES

  • Écrit par 
  • Karine DESBOEUFS, 
  • Jean-François DOUSSIN
  •  • 6 937 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Particules fines et santé »  : […] L’épisode de pollution particulaire qui frappa Londres du 5 au 9 décembre 1952 reste certainement celui qui a eu les conséquences les plus importantes sur la prise de conscience de l’impact sanitaire des particules fines. Cet épisode historique de pollution aux particules fines (essentiellement lié à une forte concentration de dioxyde de soufre provenant des usines et des chauffages individuels a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-atmospheriques/#i_7737

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Physiologie

  • Écrit par 
  • Roland LEFRANÇOIS
  • , Universalis
  •  • 7 265 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Syndrome obstructif »  : […] Il y a syndrome obstructif chaque fois qu'il existe une gêne à l'écoulement des gaz dans les voies aériennes. L'obstacle, qui peut sièger à différents niveaux (œdème des laryngites, corps étranger trachéobronchique fréquent chez l'enfant, cancer bronchique), entraîne une difficulté à respirer, ou dyspnée, parfois dramatique. Le syndrome obstructif de loin le plus fréquent est celui de l'asthme et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-physiologie/#i_7737

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Pharmacologie

  • Écrit par 
  • Henri SCHMITT
  •  • 1 518 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les bronchodilatateurs »  : […] Les bronchodilatateurs ont l' asthme et, en général, le syndrome obstructif pour indication majeure. Au cours de la crise d'asthme allergique, la bronchoconstriction est la conséquence de l'interaction entre un allergène et un anticorps, qui libère des substances spasmogènes telles que l' acétylcholine et l' histamine. En effet, le calibre des bronchioles est sous le contrôle du système nerveux a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-pharmacologie/#i_7737

THÉRAPEUTIQUE - Thermalisme

  • Écrit par 
  • François BESANÇON
  •  • 3 378 mots
  •  • 1 média

Le nombre des cures thermales dans le monde dépasse 10 millions par an. En France, plus de 500 000 cures thermales sont prescrites chaque année, la majorité d'entre elles avec l'appui de la Sécurité sociale. Cette thérapeutique est donc un fait massif, du point de vue sanitaire, économique et social. Pour fixer les idées par un exemple, suivons en France un asthmatique insuffisamment amélioré par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/therapeutique-thermalisme/#i_7737

Voir aussi

Pour citer l’article

François-Bernard MICHEL, Philippe GODARD, « ASTHME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/asthme/