PIE XI, ACHILLE RATTI (1857-1939) pape (1922-1939)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Lors de son élection par le conclave, le cardinal Ratti est depuis quelques mois archevêque de Milan. C'est un érudit — il a été préfet de la bibliothèque Vaticane et enseigné la théologie et l'hébreu — mais aussi un pasteur qui catéchise les enfants des quartiers pauvres et un diplomate qui, au lendemain de la Première Guerre mondiale, a exercé les difficiles fonctions de visiteur apostolique dans une Pologne dévastée par la guerre et menacée par les armées bolcheviques. Enfin, il est un sportif, alpiniste confirmé.

Pie XI

Photographie : Pie XI

Achille Ratti (1857-1939) fut élu pape en 1922 sous le nom de Pie XI. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Pie XI apparaît comme un pontife qui sait prendre en charge les problèmes d'une Église désireuse de ne pas fuir les difficultés. Il multiplie les accords avec les États, destinés à améliorer les conditions d'existence de l'Église, même lorsqu'il s'agit de régimes dont il n'approuve pas l'orientation ; il signe plus de quinze concordats ou modus vivendi, en particulier avec le Portugal, avec la Tchécoslovaquie, mais surtout avec l'Italie (accords du Latran, 1929) et même avec le Reich allemand (1933). Tout au long de son pontificat, se poursuit la politique de détente avec la France amorcée par Benoît XV au lendemain de la Première Guerre mondiale.

La diplomatie n'exclut pas l'intransigeance doctrinale, et Pie XI s'attaque à diverses formes de totalitarisme (avec une vigueur inégale, lui reprocheront certains) : la condamnation de l'Action française intervient en 1926 ; l'encyclique sur la persécution au Mexique date de 1932 ; les rapports se détériorent avec Mussolini à l'occasion de la prétention de l'État fasciste d'embrigader les jeunesses catholiques (encyclique Non abbiamo bisogno, 1931) ; et surtout, en 1937, sont publiées deux encycliques qui ont un grand retentissement, l'une condamnant le national-socialisme, à l'occasion de laquelle il s'écrie « spirituellement, nous sommes tous des sémites » (Mit brennender Sorge), et l'autre condamnant le communisme (Divini Redemptoris).

Pie XI manifeste aussi son intelligence du monde moderne dans son enseignement social : une sentence de la congrégation du concile, publiée en 1929, dote le syndicalisme ouvrier chrétien de ses lettres de noblesse et, deux ans plus tard, l'encyclique Quadragesimo Anno prolonge et enrichit l'enseignement de Rerum novarum (1891), l'encyclique de Léon XIII, dont elle célèbre le quarantième anniversaire. C'est la belle époque du catholicisme social. Pie XI est aussi le pape de l'Action catholique ; et, si ses encouragements vont à tous les milieux sociaux qui, en liaison étroite avec leur épiscopat, pratiquent l'« apostolat du semblable par le semblable », il marque une sollicitude particulière à l'égard de la Jeunesse ouvrière chrétienne (J.O.C.), en laquelle il voit la forme achevée de l'Action catholique. Ses préoccupations sociales et apostoliques sont intimement mêlées : « Une Église formée seulement de riches n'est plus l'Église de Notre-Seigneur. C'est surtout pour les pauvres qu'il a fondé son Église. » Les pèlerinages à Rome ou les visites des dirigeants des mouvements d'Action catholique sont autant d'occasions permettant à Pie XI de prodiguer à ceux-ci ses encouragements et de préciser leur rôle. C'est l'époque où les dirigeants de l'Association catholique de la jeunesse française (A.C.J.F.) viennent rendre compte chaque année à Rome de leur action, et où le banquet qui clôt les congrès se termine par un toast porté au pape.

L'apostolat du semblable par le semblable n'est pas une formule réservée à quelques pays industrialisés. Pie XI l'applique à tous les territoires colonisés et terres de missions. Il est le pape de l'épiscopat indigène, celui qui consacre les six premiers évêques de couleur — il y en aura vingt-huit à la fin de son pontificat — l'année même où il publie l'encyclique Rerum Ecclesiae sur le clergé indigène (oct. 1926). Malgré des difficultés de toute sorte et la résistance opposée par certains missionnaires, Pie XI a vu la nécessité de dissocier le sort de la colonisation de celui de l'évangélisation.

L'action diplomatique, sociale et apost [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Pie XI

Pie XI
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Inauguration de Radio-Vatican en 1931

Inauguration de Radio-Vatican en 1931
Crédits : Marka/ Universal Images Group/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : maître assistant à l'Institut d'études politiques de Paris

Classification

Autres références

«  PIE XI, ACHILLE RATTI (1857-1939) pape (1922-1939)  » est également traité dans :

LATRAN ACCORDS DU (1929)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 208 mots
  •  • 1 média

Signés par le pape Pie XI (1922-1939) et Mussolini, les accords du Latran règlent la « question romaine », qui envenimait les relations entre la papauté (et, par suite, les catholiques) et l'État unitaire italien, depuis que ce dernier avait annexé Rome le 2 octobre 1870, mettant fin à l'existence millénaire des États du pape. La papauté, qui disposait déjà d'une souveraineté internationale reconn […] Lire la suite

ACTION FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Jean TOUCHARD
  • , Universalis
  •  • 5 172 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Après 1914 »  : […] Pendant la Première Guerre mondiale, l'Action française pratique l'« union sacrée », et s'attache à dénoncer les traîtres, tous les traîtres : les laiteries Maggi, Malvy, Caillaux, Le Bonnet rouge . Elle bénéficie, après la victoire, de la vague nationaliste qui porte au Palais-Bourbon la Chambre « bleu horizon ». Daudet est élu député ainsi qu'une trentaine de sympathisants de l'Action française. […] Lire la suite

FÊTE DU CHRIST-ROI

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 165 mots

Fête catholique relativement récente, la fête du Christ-Roi célèbre Jésus en tant que seigneur sur toute la création, ou comme roi de l'Univers. Le pape Pie XI l'institua en 1925 dans l'encyclique Quas Primas , qui tentait de raffermir contre les totalitarismes contemporains une christologie axée sur le concept de royauté. À l'origine, cette fête était célébrée le dernier dimanche d'octobre. Après […] Lire la suite

JEAN XXIII, ANGELO RONCALLI (1881-1963) pape (1958-1963)

  • Écrit par 
  • John COGLEY
  •  • 3 085 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Jeunesse »  : […] Fils d'un petit cultivateur pauvre, Angelo Roncalli naît le 25 novembre 1881 à Sotto il Monte, près de Bergame, en Italie. Cette famille de treize enfants n'est cependant pas aussi misérable que l'on voudra le faire croire par la suite. Angelo, troisième enfant et garçon aîné de la famille, quitte le domicile pour se préparer à la prêtrise dès l'âge de onze ans. Il continue néanmoins à passer ses […] Lire la suite

PIE XII, EUGENIO PACELLI (1876-1958) pape (1939-1958)

  • Écrit par 
  • Jacques NOBÉCOURT
  •  • 2 275 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Eugenio Pacelli et le souci romain d'une présence politique »  : […] C'est, en ce qui concerne Pie XII , à la même échelle qu'il convient de mesurer son pontificat. Né en 1876, Eugenio Pacelli a été élu pape , en 1939, à l'âge de soixante-trois ans ; il a régné pendant la Seconde Guerre mondiale et la problématique de son action dans cette période a recouvert l'ensemble de son existence. Ses « silences » devant l' extermination des juifs, qui lui furent reprochés d […] Lire la suite

ROME

  • Écrit par 
  • Géraldine DJAMENT, 
  • Sylvia PRESSOUYRE
  •  • 11 415 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les transformations politiques »  : […] Pour mieux contrôler la capitale, le pouvoir fasciste supprime son autonomie municipale en 1925. Le gouverneur, assisté de deux vice-gouverneurs, est nommé par décret royal sur proposition du ministère de l'Intérieur, qui contrôle directement l'administration. La Giunta est remplacée par dix recteurs, le Conseil par une Consulta de onze membres en charge pour quatre ans. La capitale reçoit des s […] Lire la suite

VATICAN CITÉ DU

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 4 588 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le Vatican et les puissances ou organisations internationales »  : […] Toutefois cet « État de la Cité du Vatican » est-il, à proprement parler, un État ? Depuis 1929, les juristes en discutent : ils se demandent si et comment ce beau cas d'espèce peut rentrer dans les définitions admises, ou si la règle générale peut souffrir cette exception. Les gouvernements avaient, dans la pratique, plusieurs possibilités, mais n'ont, à aucun moment, raisonné dans ces termes. Le […] Lire la suite

Pour citer l’article

Aline COUTROT, « PIE XI, ACHILLE RATTI (1857-1939) - pape (1922-1939) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/achille-pie-xi/