Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MUNICH (JEUX OLYMPIQUES DE) [1972] Chronologie

28 août

À la piscine, l'Américain Mark Spitz remporte le 200 mètres papillon en battant le record du monde (2 min 0,70 s), laissant son compatriote Gary Hall à plus de 2 secondes. L'Australienne Shane Gould (moins de seize ans) dépasse l'Américaine Lynn Vidali (finalement troisième) dans le dernier parcours du 200 mètres quatre nages et s'impose en battant le record du monde (2 min 23,07 s), alors qu'à la deuxième place apparaît une jeune Allemande de l'Est de moins de quatorze ans, Kornelia Ender (2 min 23,59 s) ; Shane Gould monte sur le podium, en peignoir de bain jaune, un kangourou en peluche à la main et verse quelques larmes de joie. Mais Spitz est de nouveau à l'eau : lancé par David Edgar, John Murphy et Jerry Heidenreich, il conclut victorieusement le relais 4 fois 100 mètres américain (3 min 26,42 s, record du monde).

La jolie plongeuse Micki King (États-Unis) remporte l'épreuve au tremplin.

En haltérophilie, le Hongrois Imre Földi (trente-quatre ans), médaillé d'argent en 1964 et en 1968, remporte enfin le titre olympique dans la catégorie des poids coq (377,5 kg, record du monde).

À l'Olympiahalle, les dix mille spectateurs sont séduits par les fées soviétiques de la gymnastique – Tamara Lazakovitch, Ludmila Touritcheva, jolie jeune femme de vingt ans (1,60 m, 50 kg), et surtout la minuscule Olga Korbut (dix-sept ans, 1,54 m, 38 kg), idole du public. Celles-ci remportent le concours par équipes, loin devant les Allemandes de l'Est.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Voir aussi