GYMNASTIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Il y a gymnastique et gymnastique. La discipline d'enseignement pratiquée à l'école, et devenue depuis quelques décennies dans les établissements français l'éducation physique et sportive, n'a plus de rapport réel avec une pratique compétitive parfaitement spécifique, caractérisée par une virtuosité répétitive qu'ont seuls permise les horaires de l'entraînement moderne pratiqué depuis le plus jeune âge par les athlètes de cette spécialité. Après avoir connu une ébauche avec les prouesses des jeunes Prussiens réunis au début du xixe siècle par Ludwig Jahn pour forger non seulement des corps, mais une résistance à l'occupant napoléonien, le point de départ pourtant fut bien la mise en place de systèmes aux visées formatrices et éducatives, dont les tonalités varièrent selon les pays. Pestalozzi ou Clias (Suisse), Ling (Suède), le colonel d'origine espagnole Francisco Amoros pour la France, suivi notamment de Philippe Tissié, qui introduit à partir de 1890 les principes de gymnastique suédoise formulés par Ling, et de Georges Hébert, qui élabore en 1910 une méthode d'« exercices naturels » à partir de l'observation des peuples primitifs, ont été les « inventeurs » des diverses méthodes nationales. Et s'ils s'adressaient inévitablement à des individus, leur pensée fondamentale traitait la question en termes d'évolution de masses. C'est bien là ce qui caractérise le mouvement gymnique tel qu'il se développa dans la seconde moitié du xixe siècle. Les défilés à travers la ville, en casquette et uniformes rehaussés de couleurs variées, l'apparat quasi militaire impressionnent. La IIIe République conforte, avec ces fêtes patriotiques, ses forces naissantes. Les fêtes et les concours — organisés dès 1861 à Guebwiller (Alsace), qui compte aujourd'hui la société la plus ancienne parmi celles qui existent en France, alors que la première association fondée semble bien l'avoir été à Lyon, vingt ans plus tôt —, s'ils impliquent certaines démonstrations individuelles brillantes, privilégient les évolutions d'ensemble. L'Union des sociétés de gymnastique de France, créée en 1873 — [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : écrivain, directeur du Musée du sport français, membre de l'Académie internationale olympique

Classification

Autres références

«  GYMNASTIQUE  » est également traité dans :

ANDRIANOV NIKOLAÏ (1952-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 392 mots

Gymnaste soviétique. Nikolaï Andrianov remporta au cours de sa carrière quinze médailles olympiques, un record en gymnastique masculine. Nikolaï Andrianov est né le 14 octobre 1952 à Vladimir, en Russie. Il débute la gymnastique à douze ans, un âge relativement tardif pour cette discipline. Le jeune garçon commence à s'entraîner auprès de Nikolaï Tolkatchev, qui deviendra son père adoptif. Sélecti […] Lire la suite

BRAGLIA ALBERTO (1883-1954)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 763 mots

Triple médaillé d'or olympique (1908, 1912), Alberto Braglia fut le fleuron de l'école italienne de gymnastique qui domina les compétitions durant le premier quart du xx e  siècle. Alberto Braglia est né le 23 mars 1883 à Campogalliano (Émilie-Romagne) dans une famille de condition modeste. Très jeune, il est contraint de travailler pour gagner sa vie et exerce la profession de mitron. Enfant, il […] Lire la suite

CÁSLAVSKÁ VERA (1942-2016)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 604 mots

La gymnaste tchécoslovaque Vera Cáslavská remporta au cours de sa carrière, à la toute fin des années 1950 et dans les années 1960, trente-cinq médailles, dont vingt-deux en or, lors des jeux Olympiques, des Championnats du monde et des Championnats d'Europe. Elle fut, avec la Soviétique Lyudmilla Touritcheva, l'une des dernières gymnastes à privilégier la grâce et l'élégance aux acrobaties toujo […] Lire la suite

CHAKLINE BORIS (1932-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 256 mots

Gymnaste soviétique. Boris Chakline fut, dans le sillage de Victor Tchoukarine d'abord, puis au côté de Youri Titov et Albert Azarian, l'un des piliers de l'équipe soviétique de gymnastique qui s'illustra dans les années 1950 et 1960 et disputa le leadership mondial aux Japonais. Il a remporté treize médailles aux jeux Olympiques, dont sept en or. Très tôt orphelin, il est élevé dans le petit vil […] Lire la suite

COMANECI NADIA (1961- )

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 1 368 mots
  •  • 1 média

La parfaite démonstration de la Roumaine Nadia Comaneci lors des jeux Olympiques de Montréal en 1976, devant cinq cents millions de téléspectateurs subjugués, a durablement modifié le visage de la gymnastique féminine. Avant son irruption, le succès allait à d'élégantes jeunes femmes à la plastique classique, qui exécutaient avec grâce des exercices convenus – la Tchécoslovaque Vera Cáslavská (196 […] Lire la suite

ENDO YUKIO (1937-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 296 mots

Gymnaste japonais. Yukio Endo fut un brillant représentant de l'école nippone de gymnastique masculine qui domina les compétitions durant les années 1960. Il a notamment créé un mouvement spectaculaire à la barre fixe, nommé Endo roll . Né d'un père pharmacien, orphelin de mère à quatre ans, Yukio Endo débute la gymnastique à l'adolescence. Il intègre l'université de Tōkyō et brille dans diverses […] Lire la suite

JAHN FRIEDRICH LUDWIG (1778-1852)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 513 mots

Père de la gymnastique allemande, Friedrich Ludwig Jahn fonda le mouvement du Turnverein (clubs de gymnastique). Ce fervent patriote considérait que l'éducation physique, pilier de la santé et de la force de la nation, était essentielle pour endurcir le caractère et développer l'identité nationale. Né le 11 août 1778 à Lanz, ville du Brandebourg, en Prusse, Friedrich Ludwig Jahn étudie la théolog […] Lire la suite

JEUX OLYMPIQUES - Les femmes et les Jeux

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 2 697 mots

Dans le chapitre « Les déesses du stade »  : […] La présence féminine aux jeux Olympiques fut longtemps réduite à la portion congrue. Pourtant, les femmes écrivirent certaines des plus belles pages de l'histoire olympique, et ce dès les premières éditions. Ainsi, la tenniswoman française Suzanne Lenglen, surnommée la « Divine », double médaillée d'or en 1920, subjugua le public durant les Jeux d'Anvers. Puis d'immenses championnes brillèrent sur […] Lire la suite

KATO SAWAO (1946- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 326 mots

Sawao Kato fut sans doute le plus brillant représentant de l'école japonaise de gymnastique masculine qui multiplia les succès dans les années 1960 et 1970. Il remporta notamment huit titres olympiques. Kato était réputé pour sa grande rigueur, son sang-froid et exécutait les divers mouvements avec une extrême application. Né le 11 octobre 1946 dans la préfecture de Niigata, Sawao Kato étudie à l' […] Lire la suite

KORBUT OLGA (1955- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 598 mots

La Soviétique Olga Korbut obtint trois médailles d'or olympiques aux Jeux de Munich en 1972 ; surtout, cette minuscule jeune femme de dix-sept ans (1,54 m, 38 kg) inaugura à cette occasion l'ère des « poupées-gymnastes », dont la Roumaine Nadia Comaneci sera quatre ans plus tard aux Jeux de Montréal le prototype parfait, lesquelles domineront par la suite les compétitions. Née le 16 mai 1955 à Gro […] Lire la suite

Les derniers événements

États-Unis. Condamnation pour abus sexuels du médecin de l’équipe nationale de gymnastique. 24 janvier - 5 février 2018

Le 24, le tribunal du comté d’Ingham (Michigan) condamne Larry Nassar, ancien ostéopathe auprès de la clinique sportive de l’université du Michigan et de la Fédération américaine de gymnastique entre 1996 et 2016, à une peine de quarante à cent soixante-quinze ans de prison pour agressions […] Lire la suite

Chine. Répression du mouvement Fa Lun Gong. 22 juillet 1999

Les autorités interdisent le mouvement Fa Lun Gong, une organisation mêlant mysticisme et gymnastique, qualifiée de « secte » et décrétée « illégale », qui revendique 80 millions d'adeptes à travers le pays. Fa Lun Gong avait réuni plus de 10 000 manifestants à Pékin, en avril, pour protester […] Lire la suite

Chine. Manifestation d'une secte à Pékin. 25 avril 1999

De 10 000 à 15 000 membres de Falun Gong, une secte de qigong – sorte de gymnastique respiratoire –, se rassemblent pacifiquement autour du siège du gouvernement, à Pékin, prenant de court les forces de l'ordre. Ils entendent protester contre l'arrestation de plusieurs adeptes […] Lire la suite

France. Explication du président François Mitterrand sur la cohabitation. 10-21 juillet 1985

de respecter les termes de la Constitution qui définit le rôle du président, et déclare ne revendiquer aucun « secteur réservé ». Le 21, Jacques Chirac dénonce sur les ondes de R.M.C. « l'étonnante gymnastique oratoire » de François Mitterrand et déclare qu'un chef de gouvernement issu de l'opposition « devra clairement affirmer qu'il n'a pas la moindre intention de faire le moindre compromis avec le chef de l'État ». […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean DURRY, « GYMNASTIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/gymnastique/