CAHIERS DU CHEMIN LES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Cahiers du Chemin, trente livraisons parues de 1967 à 1977, font partie de ces revues littéraires qui sont destinées à graviter autour d'une collection éditoriale, ici préexistante. En l'espèce, les éditions Gallimard, qui disposent de la prestigieuse N.R.F. nourrissant la Collection blanche, créent la collection Le Chemin, sous la houlette de Georges Lambrichs, dès le début des années 1960. Le Chemin accueille bientôt les premiers ouvrages de Michel Deguy, de J. M. G. Le Clézio ou de Jean-Loup Trassard... Il faut attendre sept années pour que les Cahiers proprement dits voient le jour, signe que la collection commence à dessiner un « esprit », sinon une véritable tendance dominante. De jeunes écrivains se révèlent, récidivent, s'installent, qu'il convient, si peu que ce soit, de fédérer. La revue littéraire, dès lors, autorise une confrontation plus régulière entre les auteurs d'une même génération.

Les Cahiers sont dirigés par Georges Lambrichs, qui ne s'entoure d'aucun comité de rédaction et ne fait précéder son entreprise d'aucun manifeste explicite. Ce n'est qu'en 1977, lorsqu'il interrompt Les Cahiers du Chemin et devient rédacteur en chef de la N.R.F., que Georges Lambrichs exprimera brièvement les principes qui l'ont toujours guidé : « [...] défendre et assurer, à tous les tournants, cette marge de liberté et de qualité sans laquelle, en effet, la littérature cesserait d'exister. » La trajectoire de Georges Lambrichs montre bien que la « politique » traditionnelle de la N.R.F. façonnait Le Chemin autant que ses Cahiers : une collection a besoin d'auteurs divers, voire opposés, l'unité du Chemin, sa nuance par rapport à la N.R.F. étant d'illustrer une certaine recherche et expérimentation littéraires, « privilégiant la méditation et l'imagination sur le témoignage et ses effets ».

Outre les noms déjà cités, on trouve dans Les Cahiers du Chemin quelques nouveaux venus, parfois des plus fracassants, tel [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CAHIERS DU CHEMIN LES  » est également traité dans :

LAMBRICHS GEORGES (1917-1992)

  • Écrit par 
  • Gilles QUINSAT
  •  • 666 mots

Né le 5 juillet 1917 à Bruxelles, Georges Lambrichs rencontre Jean Paulhan à vingt ans, alors qu'il vient de lui soumettre un texte. Le directeur de La Nouvelle Revue française sera pour lui une référence constante, aussi bien par ses écrits, sa lucidité critique et son goût de l'ellipse que par sa manière de concevoir l'esprit d'une revue. Car, pour Georges Lambrichs, la littérature, avant de se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-lambrichs/#i_93800

Pour citer l’article

Jacques JOUET, « CAHIERS DU CHEMIN LES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-cahiers-du-chemin/