François VIEILLESCAZES

ancien élève de l'Institut d'études politiques de Paris, diplômé de chinois, sociologue

FOLKLORIQUE HONGROISE ÉCOLE

  • Écrit par 
  • François VIEILLESCAZES
  •  • 1 038 mots

En 1889, au moment de la fondation de la Société hongroise d'ethnologie (Magyar Néprajzi Társaság), qui commence en 1890 la publication de la revue Ethnographia, l'école folklorique hongroise est installée à Budapest. L'importance et la richesse du folklore hongrois en ethnologie avaient déjà été soulignées par le linguiste Miklós Révai […] Lire la suite

GUMPLOWICZ LUDWIG (1838-1909)

  • Écrit par 
  • François VIEILLESCAZES
  •  • 399 mots

Né à Cracovie dans une famille juive de la classe moyenne, Ludwig Gumplowicz participe au soulèvement de la Pologne (1863). Après des études à l'université de Vienne où il passe son doctorat de philosophie de l'histoire, il enseigne le droit public à l'université de Graz (Autriche), de 1875 à sa mort (il se suicide le 20 août 1909).Influencé par l'école positiviste française (Auguste Comte, Adolph […] Lire la suite

HALBWACHS MAURICE (1877-1945)

  • Écrit par 
  • François VIEILLESCAZES
  •  • 483 mots

Élève de Bergson et contemporain de Simiand, de Lévy-Bruhl et de Durkheim, Maurice Halbwachs fut professeur aux universités de Caen, de Strasbourg et de Paris, et termina sa carrière au Collège de France où il avait été nommé quelques mois avant sa mort en déportation à Buchenwald. Son œuvre est très largement marquée par l'influence de Durkheim, à qui il empr […] Lire la suite

KATONA LAJOS (1862-1910)

  • Écrit par 
  • François VIEILLESCAZES
  •  • 419 mots

Influencé par les travaux de János Erdélyi, qui recueillit des récits folkloriques entre 1800 et 1830 et les publia sous une forme fragmentaire entre 1846 et 1848, et par l'œuvre du poète hongrois János Aramy, Lajos Katona s'intéresse très tôt au folklore hongrois sous un angle comparatif. Il consacre sa thèse de doctorat à l'histoire de la littérature et d […] Lire la suite

MANNHEIM KARL (1893-1947)

  • Écrit par 
  • François VIEILLESCAZES
  •  • 736 mots

Né à Budapest, Mannheim enseigna à l'université de Francfort de 1930 à 1933, puis avec l'avènement du nazisme dut quitter l'Allemagne pour s'installer en Angleterre, où il enseigna à la London School of Economics. Fondateur de l'International Library of Sociology and Social Reconstruction, il fut aussi professeur de […] Lire la suite

MCLUHAN MARSHALL (1911-1980)

  • Écrit par 
  • François VIEILLESCAZES
  •  • 482 mots

Né à Edmonton (Alberta), le Canadien McLuhan fait des études d'ingénieur puis de littérature moderne à l'université de Manitoba. Lors d'un séjour à Trinity University (Cambridge, Massachusetts), où il lit James Joyce, Ezra Pound, T. S. Eliot, au début des années 1930, il se convertit au catholicisme. Professeur de littérature, il s'intéresse aux problèmes du symbolisme et leur consacre une thèse e […] Lire la suite

MOSCA GAETANO (1858-1941)

  • Écrit par 
  • François VIEILLESCAZES
  •  • 369 mots

Après avoir fait des études de droit et de sciences politiques, Gaetano Mosca enseigne lui-même ces disciplines à l'université de Turin, puis à Rome. Parallèlement à son activité scientifique, il mène une carrière politique et est élu député puis sénateur. Dans son premier ouvrage, il se donne comme but principal d'étudier « la formation et l'organisation […] Lire la suite

STEIN LORENZ VON (1815-1890)

  • Écrit par 
  • François VIEILLESCAZES
  •  • 388 mots

Né dans le Schleswig, de nationalité danoise, Lorenz von Stein a étudié la philosophie et le droit à l'université de Kiel. Venu à Paris en 1841 pour étudier l'histoire du droit, il y rencontra notamment Victor Considérant, Cabet, Louis Blanc, qui devaient déterminer son orientation politique. Il publia alors Le Socialisme et le communisme […] Lire la suite

TÖNNIES FERDINAND (1855-1936)

  • Écrit par 
  • François VIEILLESCAZES
  •  • 547 mots

Sociologue allemand, à la mémoire duquel reste attachée la célèbre distinction entre communauté (Gemeinschaft) et société (Gesellschaft). Après avoir étudié à l'université de Strasbourg et obtenu le doctorat de philologie à Tübingen (1877), Ferdinand Tönnies s'orienta vers la […] Lire la suite