STEIN LORENZ VON (1815-1890)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né dans le Schleswig, de nationalité danoise, Lorenz von Stein a étudié la philosophie et le droit à l'université de Kiel. Venu à Paris en 1841 pour étudier l'histoire du droit, il y rencontra notamment Victor Considérant, Cabet, Louis Blanc, qui devaient déterminer son orientation politique. Il publia alors Le Socialisme et le communisme de la France contemporaine (Sozialismus und Kommunismus des heutigen Frankreich, 1842) qui contribua grandement à la connaissance du mouvement social français dans les pays germaniques, et ne fut pas sans influer sur l'évolution de Marx et de Engels. Après s'être longtemps opposé aux autorités danoises et prussiennes, Stein se vit finalement confier un poste de professeur à Vienne et le conserva jusqu'en 1885.

La sociologie de Stein vise à la découverte de la loi qui régit la dynamique sociale. Dans son analyse, il envisage trois termes articulés : la société, société de classe dont le mécanisme est une lutte entre le capital et le travail pour le contrôle de l'État ; l'État qui vise à sauvegarder l'intérêt général et dont la nature est libérale et égalitaire ; et la personnalité qui domine à la fois la société et l'État, et qui constitue le point de départ du développement de la liberté.

La révolution est inévitable, mais elle ne peut que reproduire l'inégalité ; seules des réformes sociales peuvent donc permettre l'introduction d'une personnalité harmonieuse dans l'histoire, en donnant au travail les biens correspondant en qualité et en quantité à ce qu'il représente. Synthèse de l'idéalisme hégélien et du positivisme saint-simonien, l'analyse de Stein est à plusieurs égards annonciatrice de celle de Marx. Mais, après la parution, en 1850, de l'Histoire du mouvement social en France de 1789 à nos jours (Geschichte der sozialen Bewegung in Frankreich von 1789 bis auf unsere Tage), Stein abandonna ce type d'études pour se consacrer à des travaux juridiques (finances publiques et droit international), publiant notamment le Manuel de science financière (Lehrbuch der Finanzwissenschaft, 1860) et le Manuel de science administrative (Die Verwaltungslehre, 1865-1868).

—  François VIEILLESCAZES

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

François VIEILLESCAZES, « STEIN LORENZ VON - (1815-1890) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lorenz-von-stein/