FOLKLORIQUE HONGROISE ÉCOLE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Béla Bartók, Benny Goodman, Jospeh Szigeti

Béla Bartók, Benny Goodman, Jospeh Szigeti
Crédits : Archive Photos

photographie

Zoltán Kodály

Zoltán Kodály
Crédits : Erich Auerbach/ Getty Images

photographie


En 1889, au moment de la fondation de la Société hongroise d'ethnologie (Magyar Néprajzi Társaság), qui commence en 1890 la publication de la revue Ethnographia, l'école folklorique hongroise est installée à Budapest. L'importance et la richesse du folklore hongrois en ethnologie avaient déjà été soulignées par le linguiste Miklós Révai dès 1782, dans un article du Courrier hongrois (Magyar Hirmondó), qui faisait le lien entre poésie populaire, linguistique et histoire de la littérature nationale. De nombreuses études suivirent cet appel : inspirées par l'idée d'un langage poétique universel — ce que manifestent les travaux d'Arnold Ipolyi, Mythologie hongroise (Magyar Mythologia, 1851), et de János Erdélyi, Contes et légendes (Népdalok és mondák, 1846-1848) —, elles ont un caractère fortement nationaliste, comme en témoigne la querelle avec l'école roumaine de folklore (I. Grozescu), querelle qui s'est développée au sujet de poèmes recueillis par le Hongrois János Kriza dans la région du Szeklerland (Transylvanie) et publiés en 1863 sous le titre Roses sauvages (Vadrósák).

Cette première époque coïncide avec l'apparition du cylindre phonographique, qui est utilisé pour la première fois en Hongrie par Béla Vikár (1850-1945) et qui facilitera grandement les recherches (article de Antal Hermann dans le premier volume d'Ethnographia en 1890). À cette époque, deux ordres de préoccupations se font jour : parallèlement aux recherches ethnologiques finlandaises, l'école hongroise insiste sur l'importance de l'arrière-plan géographique et historique de la poésie folklorique étudiée. C'est ce que fait en particulier Béla Vikár, dont les travaux couvrent pratiquement tous les groupes ethniques hongrois. Par ailleurs, pour permettre une utilisation scientifique du matériel recueilli, on cherche à reconstituer le stock folklorique total possédé par un groupe ethnique déterminé [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  FOLKLORIQUE HONGROISE ÉCOLE  » est également traité dans :

BARTÓK BÉLA

  • Écrit par 
  • Jean GERGELY
  •  • 7 836 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Folklorisme et avant-garde »  : […] La musique de Bartók montre une évolution continuelle vers un but qui ne sera jamais atteint intégralement, mais dont le caractère semble de mieux en mieux circonscrit. Cette évolution comporte des éléments constants, et s'accomplit par étapes successives séparées par des périodes de silence non moins caractéristiques. Nous savons que Bartók a beaucoup composé dans son enfance et son adolescence, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bela-bartok/#i_44259

ETHNOLOGIE - Ethnographie

  • Écrit par 
  • Geza de ROHAN-CSERMAK
  •  • 5 066 mots

Dans le chapitre « Interprétations naturalistes et folkloristes »  : […] La définition d'Ampère, pourtant claire et scientifiquement bien fondée, reste sans lendemain. L'incertitude, concernant la définition de l'ethnographie, est due à Paul Broca, chirurgien et anthropologue français, et à d'autres biologistes de la seconde moitié du xix e siècle tels que l'Anglais James Cowles Prichard et l'Italien Enrico Morselli. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnologie-ethnographie/#i_44259

KATONA LAJOS (1862-1910)

  • Écrit par 
  • François VIEILLESCAZES
  •  • 420 mots

Influencé par les travaux de János Erdélyi, qui recueillit des récits folkloriques entre 1800 et 1830 et les publia sous une forme fragmentaire entre 1846 et 1848, et par l'œuvre du poète hongrois János Aramy, Lajos Katona s'intéresse très tôt au folklore hongrois sous un angle comparatif. Il consacre sa thèse de doctorat à l'histoire de la littérature et du folklore ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lajos-katona/#i_44259

KODÁLY ZOLTÁN (1882-1967)

  • Écrit par 
  • Jean GERGELY
  •  • 3 055 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Enfance et jeunesse »  : […] Deuxième enfant et fils aîné de Frigyes Kodály, fonctionnaire des Chemins de fer hongrois, et de Paula Jaloveczky, Zoltán Kodály naît à Kecskemét (Hongrie centrale) le 16 décembre 1882. Son père, violoniste amateur et mélomane, occupe successivement des postes de chef de gare à Szob, à Galánta (aujourd'hui en Slovaquie), puis à Nagyszombat (aujourd'hui, Trnava, en Slovaquie). L'enfant chante avant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoltan-kodaly/#i_44259

Pour citer l’article

François VIEILLESCAZES, « FOLKLORIQUE HONGROISE ÉCOLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-folklorique-hongroise/