Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

HEIDEGGER MARTIN (1889-1976)

Articles

  • RAISON (notions de base)

    • Écrit par Philippe GRANAROLO
    • 2 947 mots
    ...les conséquences de ses constructions théoriques ? Et n’est-elle pas par elle-même, indépendamment de toute application, un instrument de domination ? L’œuvre de Martin Heidegger (1889-1976) marque une étape essentielle de cette interrogation. Si ce que le philosophe dénomme la « Technique » (qu’il...
  • RECHERCHES LOGIQUES, Edmund Husserl - Fiche de lecture

    • Écrit par Francis WYBRANDS
    • 955 mots
    ...dernière analyse tout ce qui est catégorial repose sur une intuition sensible. » La pensée « au sens le plus élevé » est « fondée dans la sensibilité ». Ainsi, la recherche des fondements de la logique débouche sur une ontologie. Véritable « tour de force » à partir duquel Heidegger, par exemple, trouva...
  • RIEN (philosophie)

    • Écrit par Jean GREISCH
    • 1 252 mots

    « Non, rien de rien, non, je ne regrette rien... » : tout le monde, ou presque, connaît la chanson d'Édith Piaf. Quel sort les penseurs doivent-ils réserver au « rien » ? S'agit-il d'un signifiant vide, indicible et impensable, voire d'une puissance de mystification, qui entraîne la ...

  • SARTRE JEAN-PAUL (1905-1980)

    • Écrit par Jacques LECARME, Juliette SIMONT
    • 8 894 mots
    • 2 médias
    ...transgresser vers l'être qui la fonde. C'est-à-dire accomplir, par rapport à la phénoménologie, le « dépassement ontologique » prôné par Heidegger. Certes, Husserl s'était bien attaché en ce sens à l'élucidation de l'être du percipiens, c'est-à-dire de la conscience,...
  • SCIENCES ET PHILOSOPHIE

    • Écrit par Alain BOUTOT
    • 17 713 mots
    • 6 médias
    Radicalisant la critique husserlienne, Heidegger affirme, dans un cours donné en 1952 à l'université de Fribourg-en-Brisgau : « la science ne pense pas, et ne peut pas penser ; et c'est même là, ajoute-t-il, sa chance, je veux dire ce qui lui assure sa démarche propre et bien définie » (...
  • STRUCTURALISME

    • Écrit par Jean-Louis CHISS, Michel IZARD, Christian PUECH
    • 24 054 mots
    • 2 médias
    ...impliquée, mais dont les principes d'analyse servent surtout de fil directeur à une enquête critique sur la diversité et l'unité des représentations humaines. De ce point de vue, la rencontre de Cassirer avec Heidegger en 1929 à Davos (contemporaine de la rédaction du manifeste structuraliste du Cercle linguistique...
  • THÉOLOGIE

    • Écrit par Henry DUMÉRY, Claude GEFFRÉ, Jacques POULAIN
    • 13 369 mots
    • 1 média
    ...double voie semble s'ouvrir aujourd'hui en ce sens : d'une part, celle des « théologies de la parole », dans la ligne de l'ontologie du langage du second Heidegger (cf. la théologie herméneutique postbultmannienne, avec G. Ebeling, E. Fuchs, H. Ott) ; d'autre part, celle des « théologies de l'histoire »,...
  • TOTALITÉ

    • Écrit par Emmanuel LÉVINAS
    • 3 279 mots
    Mais la présupposition mutuelle de l'analyse et de la synthèse peut mener à la reconnaissance de ce que Heidegger nomma « cercle herméneutique », et qu'on aurait tort d'appeler vicieux, car le mouvement circulaire de la totalisation est précisément irréductible à un mouvement linéaire, opérant en milieu...
  • TOWARNICKI FRÉDÉRIC DE (1920-2008)

    • Écrit par Universalis
    • 202 mots

    Écrivain français. Né à Vienne (Autriche), interprète et animateur du service social « Rhin et Danube » dans l'armée du général de Lattre de Tassigny, Frédéric de Towarnicki invite à partir de 1945 des écrivains et des artistes dans les centres culturels de Lindau et de Rote-Lache, en Allemagne. De cette...

  • VATTIMO GIANNI (1936- )

    • Écrit par Francis WYBRANDS
    • 1 087 mots

    C'est à Turin, où il est né en 1936, que Gianni Vattimo fera ses études de philosophie auprès de Luigi Pareyson avant de devenir professeur de philosophie théorétique et doyen de l'université de cette ville (de 1976 à 1980 et de 1982 à 1984). Il consacre son premier travail à la notion de...

  • VÉRITÉ

    • Écrit par Robert BLANCHÉ, Antonia SOULEZ
    • 10 672 mots
    ...a dû en finir avec l' essence de la vérité, conçue à l'origine sur le mode du « non-voilement » (Unverbogenheit) de l' Être même, que célèbre Heidegger à partir du Poème de Parménide d'Élée. D'après Heidegger, c'est en effet à un tel « changement intervenu », avec Platon, « dans l'essence...
  • VÉRITÉ (notions de base)

    • Écrit par Philippe GRANAROLO
    • 3 074 mots
    Parmi eux se trouve Martin Heidegger (1889-1976), dont on pourrait dire qu’il va « laïciser » les thèses pascaliennes. La puissance de la science nous fait oublier d’orienter notre regard sur le seul être qui interroge le monde et qui s’en étonne. Il convient donc, comme l’avait fait Pascal, mais avec...