Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

COMIQUE

Articles

  • COMIQUE

    • Écrit par Elsa MARPEAU
    • 1 069 mots

    Le comique transcende les genres, et notamment la comédie. Il désigne plus généralement la qualité d'un personnage, d'une situation ou d'un texte, qui suscite le rire chez le lecteur ou le spectateur. Mais plutôt que du comique, on devrait parler de « comiques ». On en distingue généralement trois...

  • ALLEN WOODY (1935- )

    • Écrit par Joël MAGNY
    • 2 535 mots
    • 2 médias

    Quoi de commun entre Prends l'oseille et tire-toi (Take the Money and Run, 1969) ou Bananas (1971) et Intérieurs (Interiors, 1978), Manhattan (1979), voire Hannah et ses sœurs (Hannah and HerSisters, 1986), September (1987) ou Une autre femme (AnotherWoman, 1988), ou encore Match Point (2005)...

  • ARBUCKLE ROSCOE (1887-1933)

    • Écrit par Universalis
    • 599 mots

    Comédien et réalisateur américain, Roscoe Arbuckle vit sa brillante carrière interrompue par le premier des grands scandales hollywoodiens.

    Né le 24 mars 1887 à Smith Center, au Kansas, Roscoe Conkling Arbuckle se produit dès l'âge de dix-douze ans dans des spectacles amateurs, dont l'entrée est...

  • BEDOS GUY (1934-2020)

    • Écrit par Véronique MORTAIGNE
    • 947 mots
    • 1 média

    Le rire de Guy Bedos, aussi caustique que complice, emportait l’adhésion d’un public acquis. Aigre-doux et empathique, cet humoriste et comédien a inventé un style nouveau dans l’univers du one-man-show : la revue de presse. C’était un dévoreur de journaux en même temps qu’un citoyen toujours...

  • BOURVIL ANDRÉ RAIMBOURG dit (1917-1970)

    • Écrit par Robert de LAROCHE
    • 887 mots

    Sans aucun doute possible, Bourvil a été le plus grand acteurcomique de sa génération. Son registre s'étendait à tous les genres, de l'humour bouffon au drame, avec une subtilité qui lui a permis de passer d'un extrême à l'autre en donnant l'impression de rester toujours naturel....

  • BOUVARD ET PÉCUCHET, Gustave Flaubert - Fiche de lecture

    • Écrit par Philippe DULAC
    • 1 250 mots
    • 1 média
    ...plus en plus à l'auteur lui-même, lui aussi isolé dans sa campagne, lui aussi copiste. « Après s'être fait eux, il les fait lui », dit Albert Thibaudet. Sous leur déguisement, Flaubert peut librement tourner en dérision la suffisance et l'insuffisance des savoirs de son temps, sans jamais tomber dans le...
  • BROOKS MEL (1926- )

    • Écrit par Michael BARSON, Harold L. ERICKSON
    • 1 518 mots
    ...programme de formation spécialisée de l’armée (armyspecialized training program) lui permet de suivre des cours à l’Institut militaire de Virginie. Après avoir servi dans le génie en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale, il devient amuseur professionnel, se produisant dans des performances typiques...
  • BURLA, littérature

    • Écrit par Monique JOLY
    • 514 mots

    Le terme espagnol burla désigne aussi bien la moquerie que la tromperie. Sur le plan littéraire, il est employé pour caractériser de façon large toute la matière facétieuse issue de la mise en œuvre de ces deux ressorts, matière longtemps indispensable pour la structuration d'une intrigue, hors...

  • BURLESQUE COMÉDIE, cinéma

    • Écrit par Claude-Jean PHILIPPE
    • 3 086 mots
    • 10 médias
    La comédie burlesque offre, à la société qui nourrit son inspiration, un miroir qui en déforme les valeurs, mais pour mieux les révéler. Le comique d'agression pratiqué par les frères Marx dans Duck Soup (La Soupe au canard, 1933) ou par W. C Fields dans The Bank Dick (Mines de rien...
  • CARAGIALE ION LUCA (1852-1912)

    • Écrit par Alain GUILLERMOU
    • 1 121 mots
    Écrivain de grande qualité, Caragiale excelle à décrire et à faire parler. Bien mieux, le langage, chez lui, est source d'un comique au second degré, si l'on peut dire : il n'est pas seulement révélateur d'un personnage ou capable d'exprimer la drôlerie d'une situation, mais devient le plus souvent objet,...
  • CHAPLIN CHARLIE

    • Écrit par Francis BORDAT
    • 3 959 mots
    • 4 médias
    ...courts-métrages de la Keystone pouvaient se contenter des trames élémentaires où puisaient les premiers burlesques : bagarres, poursuites et quiproquos. Mais quand le cinéaste veut accéder à la dramaturgie plus ample du moyen et du long-métrage, il se tourne vers le genre narratif dominant du cinéma muet,...
  • CLOWN

    • Écrit par Tristan RÉMY
    • 2 719 mots
    • 2 médias

    On se perd en conjectures sur la date et le lieu de naissance du clown, mot anglais qui signifie paysan, rustre, vilain. On lui donne, selon les pays, des ancêtres différents. Et, à défaut d'établir une filiation continue, on n'a que l'embarras du choix. Certains le font remonter aux bouffons et aux...

  • COLUCHE MICHEL COLUCCI, dit (1944-1986)

    • Écrit par Gilbert SALACHAS
    • 1 027 mots

    Le 19 juin 1986, Coluche a trouvé la mort dans un accident de la route ; alors qu'il conduisait une moto (sa passion), il a heurté un camion. Il est entré aussitôt dans la légende. Pourtant, rien ne pouvait laisser prévoir que cet artiste, spécialisé dans le comique le plus immédiat,...

  • COMÉDIE

    • Écrit par Robert ABIRACHED
    • 5 412 mots
    • 1 média
    ...Grèce, dans le cadre des fêtes traditionnelles en l'honneur de Dionysos. Au milieu des réjouissances populaires qui suivaient les cérémonies religieuses, un cortège burlesque se formait dans une explosion de plaisanteries et de chansons : ce théâtre quasi spontané engendra dès le vie siècle avant J.-C.,...
  • COMÉDIE ITALIENNE, cinéma

    • Écrit par Jean A. GILI, Gérard LEGRAND
    • 3 496 mots
    • 3 médias
    ...origines du phénomène sont à chercher dans plusieurs traditions théâtrales qui se sont entrecroisées à partir des années vingt. Auparavant, le cinéma comique italien était réduit à la copie des modèles américains ou français. Ses seules traditions spécifiques étaient d'abord celle de la ...
  • DEVOS RAYMOND (1922-2006)

    • Écrit par Didier MÉREUZE
    • 932 mots

    Raymond Devos était l'alchimiste du verbe, le magicien des mots, tout à la fois comédien, jongleur, rêveur, funambule, clown poète, maître en calembours, « amuseur » comme il se présentait lui-même. Se jouant des coq-à-l'âne et des paradoxes, il tenait les spectateurs en haleine au fil de monologues...

  • DRAME - Les écritures contemporaines

    • Écrit par Jean-Pierre SARRAZAC
    • 6 535 mots
    • 2 médias
    ...exhortations à exhiber du « réel » sur la scène. Le tragique contemporain existe, mais il est complètement découplé de ce genre historique que fut la tragédie. Et il en va de même pour le comique en regard de la comédie. Le « haut », aujourd'hui, ne cesse de basculer dans le « bas », et réciproquement. Tout se...
  • ESTHÉTIQUE - Les catégories esthétiques

    • Écrit par Anne SOURIAU
    • 3 711 mots
    Le grotesque, par exemple, est une sorte de comique caractérisé par l'exagération de certains éléments et par une distorsion des formes qui échappent à l'organisation normale des êtres ou des choses pour se plier à une organisation plus décorative ayant avec la première des rencontres inattendues dans...
  • ÉTAIX PIERRE (1928-2016)

    • Écrit par Alain GAREL
    • 674 mots
    • 1 média

    Acteur, prestidigitateur, musicien, clown, peintre, dessinateur, sculpteur, créateur d’automates, affichiste, humoriste, écrivain, dramaturge, metteur en scène, gagman, scénariste et réalisateur de cinéma, tel était Pierre Étaix.

    Né à Roanne le 23 novembre 1928, il découvre à cinq ans le ...

  • FABLIAU

    • Écrit par Dominique BOUTET
    • 1 303 mots
    ...amusement) ; toutefois, quelques fabliaux sont de véritables contes cruels, où la violence prend le relais de la ruse (Tresses, Mâle Dame, Connebert). Le comique est néanmoins souvent présent, souligné par des interventions du jongleur qui ironise sur ses personnages. Certains fabliaux utilisent le rire...
  • FARCE

    • Écrit par Cedric E. PICKFORD
    • 1 154 mots

    On appelle farces les pièces de théâtre comiques composées du xiiie jusqu'au xvie siècle. On ne les nomme pas comédies parce que, selon les Arts poétiques du Moyen Âge, ce terme s'applique aux poèmes dont le début est triste et la fin plutôt joyeuse. On trouve le terme de farce qualifiant...

Médias

Buster Keaton

Buster Keaton

Harold Lloyd

Harold Lloyd

<it>La Ruée vers l'or</it>, de C. Chaplin, 1925

La Ruée vers l'or, de C. Chaplin, 1925

Laurel et Hardy

Laurel et Hardy

Les Temps modernes, C. Chaplin

Les Temps modernes, C. Chaplin

Limelight, C. Chaplin

Limelight, C. Chaplin

Peter Sellers

Peter Sellers

W.C. Fields

W.C. Fields