Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ARBUCKLE ROSCOE (1887-1933)

Comédien et réalisateur américain, Roscoe Arbuckle vit sa brillante carrière interrompue par le premier des grands scandales hollywoodiens.

Né le 24 mars 1887 à Smith Center, au Kansas, Roscoe Conkling Arbuckle se produit dès l'âge de dix-douze ans dans des spectacles amateurs, dont l'entrée est fixée à cinq dollars. À vingt ans, ce jeune homme est déjà un vieil habitué des spectacles de variété et des troupes de répertoire itinérantes, avec lesquels il monte un numéro alliant farces, chansons, acrobaties et tours de magie. Pesant entre 110 et 135 kilogrammes pendant la majeure partie de sa vie adulte, Roscoe Arbuckle étonne le public par ses prouesses physiques et se forge la réputation d'un homme aux talents variés. Après quelques tentatives pour percer au cinéma entre 1908 et 1910, il est recruté en 1913 par la branche comédie des studios Keystone créés par Mack Sennett. Jouant aux côtés de stars du burlesque telles que Ford Sterling, Mabel Normand et Charlie Chaplin, Arbuckle, dit « Fatty » surnom lié à son embonpoint –, devient bientôt l'une des principales vedettes de Keystone. À partir de la fin de l'année 1914, il écrit et dirige presque toutes les comédies dans lesquelles il apparaît, notamment des classiques comme Fatty and Mabel Adrift (1916) et He Did and He Didn't (1916).

En 1917, Arbuckle prend la direction artistique de la Comique Film Corporation fondée par le producteur Joseph M. Schenck. Il réalise dès lors une série de films muets courts (deux bobines) aux allures de farce, dans lesquels il joue également. C'est au cours de cette période qu'il découvre et encourage les talents du jeune Buster Keaton, lequel apparaît en tête d'affiche au côté d'Arbuckle dans plusieurs de ses œuvres. The Round Up (1920) fait d'Arbuckle la plus grande star du cinéma comique à passer des films courts aux longs-métrages. Si la plupart de ces derniers tendent à réduire le nombre de gags au profit du comique de situation, la popularité de l'acteur reste intacte.

En septembre 1921, la mort de la starlette Virginia Rappe, au cours d'une fête à laquelle participait Roscoe Arbuckle, va amener la disgrâce de l'acteur. Celui-ci est accusé de viol et d'homicide, une accusation relayée par la presse et en grande partie orchestrée par le magnat William Randolph Hearst. Trois procès auront finalement lieu ; le jury des deux premiers ne parvient pas à une décision tandis que le troisième acquitte l'acteur et reconnaît qu'il a été victime d'une injustice.

Ignorant le verdict, les nababs d'Hollywood persuadent Will H. Hays, chargé de la censure, d'interdire Arbuckle sur les écrans dans l'espoir de détourner l'attention d'autres scandales qui entachent l'industrie du cinéma. Durant les années 1920 et au début de la décennie suivante, grâce à l'entremise de Buster Keaton, Roscoe Arbuckle travaille comme réalisateur sous le pseudonyme de William Goodrich (le nom de son père). Grâce à une campagne de soutien lancée par ses amis dans l'industrie cinématographique, il fait un retour spectaculaire sur les écrans en 1932 en tête d'affiche d'une série de brèves comédies parlantes qui utilisent la technique du Vitaphone. À la veille de signer un contrat lucratif pour un long-métrage avec la Warner Bros, il meurt d'une crise cardiaque le 29 juin 1933, à New York.

— Universalis

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • KEATON BUSTER - (repères chronologiques)

    • Écrit par Joël MAGNY
    • 914 mots

    4 octobre 1895 Naissance de Joseph Frank Keaton à Piqua (ou Pickway, Kansas). Ses parents, Joe et Myra, sont des acteurs qui participent à des tournées ambulantes avec le prestidigitateur Harry Houdini qui donnera à l'enfant le surnom de « Buster ». Dès l'âge de trois ans, il se produit sur scène...

Voir aussi