DEVOS RAYMOND (1922-2006)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Raymond Devos était l'alchimiste du verbe, le magicien des mots, tout à la fois comédien, jongleur, rêveur, funambule, clown poète, maître en calembours, « amuseur » comme il se présentait lui-même. Se jouant des coq-à-l'âne et des paradoxes, il tenait les spectateurs en haleine au fil de monologues imaginaires pour les ramener dans le réel, au terme d'une lutte où on le voyait se battre seul avec lui-même, amusé, effaré, dédoublé.

Né le 9 novembre 1922, à Mouscron, en Belgique, Raymond Devos connaît un début d'enfance heureuse. Ses parents, français, s'installent à Roubaix, puis à Tourcoing avec ses six frères et sœurs. Sa mère joue du violon, son père, expert-comptable et doux homme, est lui aussi musicien : il joue du piano et tient l'orgue à l'église. Très vite, Raymond Devos est attiré par le spectacle. Mais son père, lancé dans le commerce de la laine, fait faillite et disparaît. À treize ans, Raymond Devos abandonne l'école et doit travailler pour vivre. Tour à tour libraire, livreur, crémier, il n'en continue pas moins à rêver de théâtre. Envoyé en Allemagne au titre du S.T.O., il s'évade en 1944, puis, après la Libération revient à ses premières amours. À Paris, c'est le triomphe des petits théâtres et des cabarets. En province commence l'aventure de la décentralisation. Raymond Devos sillonne la Savoie avec une compagnie itinérante. De retour à Paris, il s'inscrit au cours de Tania Balachova, au Vieux-Colombier, se forme au mime chez Etienne Decroux, fait ses premiers pas dans les variétés avec « Les Trois Cousins » – un trio qui finira en duo –, passe à l'ABC et aux Trois-Baudets. En 1953, il rejoint la compagnie Jacques Fabbri. Il y restera jusqu'à ce qu'advienne la mythique rencontre avec le serveur d'un restaurant. C'était en 1956, à Biarritz, avec toute la troupe en tournée. Au garçon qui lui demande : « Vous voulez quoi ? », Devos répond « Je voudrais voir la mer ». L'autre rétorque « Vous pouvez pas, elle est démontée ». La réplique arrive : « Vous la remontez quand ? ».

Très vite l'épisode de Biarritz donne nai [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : journaliste, responsable de la rubrique théâtrale à La Croix

Classification

Pour citer l’article

Didier MÉREUZE, « DEVOS RAYMOND - (1922-2006) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-devos/