COLUCHE MICHEL COLUCCI, dit (1944-1986)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 19 juin 1986, Coluche a trouvé la mort dans un accident de la route ; alors qu'il conduisait une moto (sa passion), il a heurté un camion. Il est entré aussitôt dans la légende. Pourtant, rien ne pouvait laisser prévoir que cet artiste, spécialisé dans le comique le plus immédiat, serait un jour reconnu, encensé, sacralisé. Il n'avait rien d'un demi-dieu. C'était au contraire un « petit rigolo » dont les détracteurs – beaucoup moins nombreux sur le tard que ses admirateurs – dénonçaient la vulgarité de gugusse mal embouché. Mais, vulgaire, il ne l'était point. « Rigolo », si. C'était son image et sa gloire, son charisme et sa raison d'être. Né le 28 octobre 1944, d'origine italienne, Michel Colucci a commencé sa carrière dans les cafés-théâtres. On le retrouve notamment au Café de la gare, animé par le précurseur Romain Bouteille, aux côtés d'une génération de futures vedettes : Patrick Dewaere, Miou-Miou, Gérard Depardieu, Gérard Lanvin. Là, il écrivait, improvisait, interprétait des sketches d'une qualité et d'une efficacité comique foudroyantes. Il utilisait un parler familier, populaire, volontiers grossier, tout en inventant des formules et des raccourcis qui ne devaient rien à la littérature humoristique sophistiquée, et presque tout au don de la répartie spontanée. Les médias ont fini par découvrir et propager ce phénomène insolite. Peu à peu, Coluche a imposé sa silhouette de petit homme frisotté, binoclard, grassouillet, vêtu d'une salopette à rayures, et son langage où style trivial et fautes de français étaient utilisés à des fins parodiques et comiques. Il aurait pu s'en tenir là. Les philologues, sociologues et exégètes auraient déjà eu de quoi travailler. Car si sa vis comica incontestable faisait sa force principale, elle s'appuyait, dès les origines, sur des bases satiriques. Coluche châtiait les mœurs selon une technique qui a quelquefois prêté à confusion. Ainsi, il n [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Gilbert SALACHAS, « COLUCHE MICHEL COLUCCI, dit (1944-1986) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/coluche/