CINÉMA POLITIQUE

Articles associés

  • ANDERSON LINDSAY (1923-1994)

    • Écrit par N.T. BINH
    • 607 mots

    Amorcée dans les certitudes militantes du free cinema du début des années 1960 en Angleterre, la parcimonieuse carrière de Lindsay Anderson (six longs-métrages en trente ans) se démarqua ensuite de cette première veine réaliste. Ce faisant, et après le retentissement soixante-huitard de If......

  • ANGELOPOULOS THEODORE dit THEO (1935-2012)

    • Écrit par Sylvie ROLLET
    • 1 869 mots
    • 1 média
    ...la marque d'un auteur, tant sur le plan esthétique – le refus de l'approche « psychologisante » et individualiste communément admise –, que thématique –  son œuvre affichant une dimension fondamentalement politique. Des dictatures, occupations, guerre civile et exils à répétition subis par le peuple grec...
  • ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Cinéma

    • Écrit par N.T. BINH
    • 3 033 mots
    • 4 médias
    ...leur ville, les vertus d'un langage cinématographique qui se « fictionnalise ». Mais il faut attendre la fin des années 1920 pour qu'apparaisse John Grierson. Théoricien, maître du documentaire britannique, il réalise en 1929 le révolutionnaire moyen-métrage Chalutiers (Drifters), et, surtout,...
  • BROCKA LINO (1939-1991)

    • Écrit par Claude BEYLIE
    • 524 mots

    Né le 3 avril 1939 à San José, petite bourgade au nord de Manille, Lino Ortiz Brocka ne s'était pas immédiatement destiné au cinéma, bien qu'il fût un fervent de films noirs américains et de ceux de son compatriote Gerardo de León (1913-1981). Un moment, il a connu à l'université une crise de...

  • CINÉMA (Aspects généraux) - Histoire

    • Écrit par Marc CERISUELO, Jean COLLET, Claude-Jean PHILIPPE
    • 19 091 mots
    • 42 médias
    ...avec les sources profondes de l'art populaire. Il entend témoigner sur la misère et l'aliénation du peuple brésilien, bref, il veut être un véritable cinéma politique. C'est aussi l'ambition du jeune cinéma tchèque et du cinéma hongrois, qui multiplient les références au stalinisme et les métaphores...
  • COSTA-GAVRAS CONSTANTIN (1933- )

    • Écrit par Universalis
    • 418 mots

    Cinéaste français d'origine grecque réputé pour ses thrillers politiques, né le 12 février 1933 à Loutra-Iraias, un quartier d'Athènes, Costa-Gavras a montré une grande volonté d'engagement tout au long de son œuvre.

    Né d'un père russe et d'une mère grecque, Constantin Gavras,...

  • DE SANTIS GIUSEPPE (1917-1997)

    • Écrit par Jean A. GILI
    • 704 mots

    Giuseppe De Santis a passé les vingt-cinq dernières années de sa vie à essayer de revenir derrière une caméra. Solitaire, intransigeant devant l'injustice dont il se sentait frappé, ayant même pris ses distances à l'égard de Rome en allant habiter à une trentaine de kilomètres de...

  • FRANCE (Arts et culture) - Le cinéma

    • Écrit par Jean-Pierre JEANCOLAS, René PRÉDAL
    • 9 773 mots
    • 6 médias
    ...militants en dehors de toute diffusion commerciale. Mais surtout dans la dilution de la censure qui disparaît pratiquement en 1974, et dans l'émergence d'un cinéma politique qui s'expose à trois niveaux : des films tournés et diffusés par des collectifs engagés sur tous les fronts de la lutte sociale ; des...
  • FREARS STEPHEN (1941- )

    • Écrit par Frédéric STRAUSS
    • 1 017 mots
    ...1975, d'après le roman de Jerome K. Jerome) à la fulgurante poésie urbaine de Bloody Kids (1979), qui propose une sorte de Guerre des boutons moderne. C'est sa rencontre avec l'écrivain Hanif Kureishi qui va momentanément entraîner Frears vers un cinéma d'intervention plus politique, faisant...
  • GODARD JEAN-LUC

    • Écrit par Jean-Louis LEUTRAT, Suzanne LIANDRAT-GUIGUES
    • 2 790 mots
    • 6 médias
    ...train de changer. De fait, en 1967, La Chinoise, film de la série documentaire, et W eek-End, film de la série fictionnelle, vont marquer tous deux l'avènement d'une question nouvelle : comment faire politiquement des films politiques. Ainsi, trois séries se déplacent et se modifient parallèlement...
  • ISRAËL

    • Écrit par Marcel BAZIN, Universalis, Claude KLEIN, François LAFON, Lily PERLEMUTER, Ariel SCHWEITZER
    • 23 536 mots
    • 38 médias
    ...d'auteur au centre du paysage cinématographique israélien dans les années 1980. C'est ainsi que voit le jour, au début de ces années-là, un courant de films politiques qui se montre très critique à l'égard de la politique israélienne dans les territoires occupés et au Liban. C'est Ram...
  • ITALIE - Le cinéma

    • Écrit par Jean A. GILI
    • 6 761 mots
    • 4 médias
    ...d'anciens talents (Ermanno Olmi, Marco Bellocchio) et par l'émergence de jeunes cinéastes qui n'hésitent pas à affronter les maux de la société italienne. Signe tangible de cette nouvelle vigueur, les prix du jury remportés au festival de Cannes en 2008 par Matteo Garrone (Gomorra, d'après le livre...
  • JANCSÓ MIKLÓS (1921-2014)

    • Écrit par Michel ESTÈVE
    • 779 mots
    • 1 média

    Deux cinéastes emblématiques incarnent la qualité et l'originalité du cinéma hongrois : aujourd'hui Béla Tarr ; hier Miklós Jancsó, lion d'or du festival de Venise 1990 pour l'ensemble de son œuvre.

    Né en 1921 à Vac, non loin de Budapest, Miklós Jancsó mène tout d'abord...

  • KRAMER ROBERT (1940-1999)

    • Écrit par Guy GAUTHIER
    • 558 mots

    Né à New York en 1940, Robert Kramer, est resté fidèle, tout au long d'une carrière internationale partagée entre les États-Unis et l'Europe, au titre de l'un de ses premiers films : The Edge (En marge, 1968). Entre l'Amérique et l'Europe, entre fiction et documentaire, loin...

  • LA PROMESSE (J.-P. et L. Dardenne)

    • Écrit par Joël MAGNY
    • 1 172 mots

    La Promesse est arrivée sur les écrans comme surgie de nulle part. Ses auteurs, Jean-Pierre et Luc Dardenne semblaient ne se référer à aucune école particulière, ne se réclamer d'aucun maître et atteindre du premier coup une totale maîtrise de leurs moyens et de leur propos. Venue de nulle part ?...

  • LOACH KEN (1936- )

    • Écrit par Joël MAGNY
    • 2 245 mots
    • 2 médias

    Figure du septième art britannique – que l'on a souvent qualifié de « colonisé » par les capitaux américains –, Ken Loach en est aussi un cas particulier, lui qui su maintenir vivante la tradition d’un cinéma social à base documentaire, après John Grierson, Paul Rotha, Basil...

  • MARKER CHRIS (1921-2012)

    • Écrit par Guy GAUTHIER
    • 1 896 mots
    ...du temps » (avec Sans soleil), il reste, de 1967 à 1977, un tiers-mondiste atypique, et un militant que rien, sauf le talent, ne semble distinguer du cinéma des révoltés de 1968, enthousiasmés par l'irruption de la vidéo légère, fille du cinéma direct. Aux côtés des ouvriers qu'il incite à faire eux-mêmes...
  • MOORE MICHAEL (1954- )

    • Écrit par Hugues JALLON
    • 853 mots

    Avec sa casquette vissée sur la tête et sa corpulence d'Américain moyen, on ne croit pas avoir affaire à un provocateur-né. Pourtant, Michael Moore, infatigable professionnel de la contestation, se plaît à perturber depuis maintenant près d'une vingtaine d'années le consensus idéologique...

  • MORETTI NANNI (1953- )

    • Écrit par Joël MAGNY
    • 2 126 mots
    • 1 média
    ...(mais la comparaison s'arrête là), Michele est un intellectuel et même un créateur frustré, en proie à des angoisses existentielles. Mais, comme Moretti, il s'insurge contre la disparition progressive de repères politiques et idéologiques et en accuse ceux qui l'entourent autant que le public. À la droite...
  • PINTILIE LUCIAN (1933-2018)

    • Écrit par Bujor Ion RÎPEANU
    • 690 mots
    • 1 média

    Metteur en scène de théâtre et réalisateur, producteur, figure de proue du cinéma roumain contemporain, l’œuvre de Lucian Pintilie est à l’origine de prises de position radicales en matière de politique cinématographique. Pour beaucoup de cinéastes, en effet, il fut un modèle autant qu’un...

  • TRINTIGNANT JEAN-LOUIS (1930-2022)

    • Écrit par Universalis, Joël MAGNY
    • 1 471 mots
    • 1 média
    ...Trans-Europe-Express (1966), L'Homme qui ment (1968), Glissements progressifs du plaisir (1974), Le Jeu avec le feu (1975). Lorsque, dans le sillage de Mai-68, le cinéma français se politise, Trintignant incarne, entre autres, le « petit juge » qui dévoile la trame d'un assassinat politique dans Z, de...
  • Z, film de Constantin Costa-Gavras

    • Écrit par Kristian FEIGELSON
    • 804 mots
    Film politique, Z emprunte sa construction au roman policier à suspense. Le récit de la recherche des coupables, rythmé par des dépêches qu'un grondement de téléscripteur délivre sur l'écran, allie une direction d'acteurs prestigieuse et un montage de précision. L'universalité de son propos le transforme...

Média

<it>Journal intime</it>, N. Moretti

Journal intime, N. Moretti

Journal intime, N. Moretti

Avec Journal intime (1994), Nanni Moretti évacue les éléments de fiction qui structuraient ses…