JEAN-LUC GODARD (exposition)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'exposition qui s'est tenue à Paris au Centre Georges-Pompidou, du 11 mai au 14 août 2006, – Voyage (s) en utopie, Jean-Luc Godard, 1946-2006, à la recherche d'un théorème perdu – affiche ses ambitions : mettre en espace, en quelque sorte, les Histoire(s) du cinéma, l'œuvre-somme de Godard achevée en 1998, à quoi s'ajoute une rétrospective quasi intégrale de ses films, courts et longs-métrages, publicités, essais divers. Le tout est remis en perspective par la publication d'un livre aux éditions du Centre Georges-Pompidou, Jean-Luc Godard Documents, coordonné par Nicole Brenez, David Faroult, Michael Temple, James Williams, Michael Witt, qui indique, souvent pour la première fois, les diverses sources où a puisé l'artiste. Voyage(s) en utopie porte bien son titre : du Musée imaginaire d'André Malraux au musée d'Art moderne en passant par le musée du Cinéma d'Henri Langlois, toutes les pistes qui mènent au vieux sage qui souhaite à tout prix conserver l'esprit du cinéma, sont bien là.

Adolescent à la Libération, Godard s'installe à Paris pour y achever ses études secondaires et découvre la salle de la Cinémathèque française. Il naît alors au monde et cherche, d'abord en tant que critique, notamment aux Cahiers du cinéma à partir des années 1950, à y inscrire sa trace. De 1954 à 1959, il réalise cinq courts-métrages, dont au moins deux (Tous les garçons s'appellent Patrick, 1957, et Charlotte et son Jules, 1958) anticipent sur le caractère spontané et semi-documentaire de ses premiers longs-métrages : À bout de souffle (1960), Une femme est une femme (1961) ou Bande à part (1964).

Ce qui saute aux yeux durant la rétrospective des films de Godard, c'est le partage qui s'opère dans l'œuvre avec l'apparition de la vidéo comme instrument de travail, et qui nous conduit à distinguer deux époques : le cinéaste (1954-1972) et l'artiste multimédia (de 1972 à aujourd'hui). Dans sa période d [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Raphaël BASSAN, « JEAN-LUC GODARD (exposition) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-luc-godard/