Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ATONALITÉ

Articles

  • ATONALITÉ

    • Écrit par Juliette GARRIGUES, Michel PHILIPPOT
    • 4 382 mots
    • 9 médias

    C'est dans les premières années du xxe siècle, et surtout à partir de 1912 (année de la première audition du Pierrot lunaire d'Arnold Schönberg), que l'on commença à parler de musique « atonale » et, par extension, de ce qui devait être considéré, à tort, comme une technique...

  • BASSE, musique

    • Écrit par Henry BARRAUD
    • 3 508 mots
    • 1 média
    C'est avec les premières recherches de la musique atonale que cette fonction commence à lui être délibérément contestée, pour en arriver à perdre toute raison d'être, au sein du système dodécaphonique mis au point par Schönberg après la guerre de 1914-1918 et poussé jusqu'à ses dernières conséquences...
  • BRIDGE FRANK (1879-1941)

    • Écrit par Alain FÉRON
    • 940 mots

    Chambriste et chef d'orchestre remarquables, Frank Bridge est aussi le plus grand et le plus important compositeur britannique de musique de chambre.

    Frank Bridge naît le 26 février 1879 à Brighton (Sussex). Son père, professeur de violon, encourage ses dons précoces pour la musique. À partir...

  • CHROMATISME, musique

    • Écrit par Alain FÉRON
    • 929 mots

    En musique, le terme « chromatisme » recouvre deux acceptions. La plus simple indique l'altération d'un demi-ton – vers le grave ou vers l'aigu – d'un degré diatonique ; dans ce cas, le chromatisme implique l'adoption d'une échelle de référence, l'échelle heptatonique naturelle, dernier stade du diatonisme....

  • FOUILLAUD PATRICE (1949- )

    • Écrit par Alain FÉRON
    • 844 mots

    Prix des jeunes compositeurs de la S.A.C.E.M. en 1985, le Français Patrice Fouillaud, né le 28 mars 1949 à Limoges, étudie la flûte au Conservatoire de sa ville natale, puis se perfectionne en composition à l'Accademia musicale Chigiana de Sienne (1979), auprès de Franco Donatoni, puis...

  • FRAGMENT, littérature et musique

    • Écrit par Daniel CHARLES, Daniel OSTER
    • 9 372 mots
    • 2 médias
    ...effet sans cause » (Jean-François Lyotard). L'œuvre n'est plus ligaturée avec elle-même que par le « lien du sans-lien » (G. Deleuze et F. Guattari). Loin d'être intentionnellement composées de façon fragmentaires, les « formes minimales » de la libre atonalité et de Webern sont, en fait,...
  • HAUER JOSEF MATTHIAS (1883-1959)

    • Écrit par Alain FÉRON
    • 714 mots

    « Qui a le premier composé de la musique dodécaphonique, Schoenberg ou Hauer ? » Le titre de cet article de Bryan Simms publié en 1987 dans le Journal of the Arnold Schoenberg Institute donne la mesure de l'importance du compositeur et théoricien autrichien Josef Matthias Hauer.

    Né...

  • JOLIVET ANDRÉ (1905-1974)

    • Écrit par Alain PÂRIS
    • 1 607 mots
    ...(1938) et Cinq Danses rituelles pour piano (1939), orchestrées par la suite. Les bases de son langage sont alors jetées et c'est autour de cette «  atonalité naturelle » qu'il construit une « manifestation sonore en relation directe avec le système cosmique universel ». Il abandonne les procédés traditionnels...
  • MUSIQUE CONTEMPORAINE - La musique sérielle et le dodécaphonisme

    • Écrit par Pierre BARBAUD, Rémi LENGAGNE
    • 3 003 mots
    • 2 médias
    ...musical homogène. » Sa « gamme », car on ne peut plus placer ce mot qu'entre guillemets, ne se compose donc que de douze demi-tons tempérés. La mélodie atonale nouvelle éliminera donc avec une intransigeance égale l'émotion physique ou sensuelle au même titre que la vulgarité ou la sentimentalité. La...
  • PIERROT LUNAIRE (A. Schönberg)

    • Écrit par Juliette GARRIGUES
    • 277 mots

    Le 16 octobre 1912, Pierrot lunaire, d'Arnold Schönberg, est créé à Berlin. « Le Pierrot lunaire est l'œuvre la plus célèbre de Schönberg, point central autour duquel on a ordonné toutes les autres ; il est certain que, malgré l'importance de celles-ci, celle-là constitue un centre de...

  • SCHÖNBERG ARNOLD (1874-1951)

    • Écrit par Harry HALBREICH
    • 3 762 mots
    • 1 média
    C'est le Deuxième Quatuor de 1907-1908 qui constitue l'œuvre-charnière, le Janus bifrons de la musique moderne, l'équivalent sonore des Demoiselles d'Avignon que Picasso réalisa exactement au même moment. Il débute en fa dièse mineur, semble se désintégrer en un scherzo...
  • SÉRIALISME (musique)

    • Écrit par Juliette GARRIGUES
    • 1 445 mots

    Le dodécaphonisme sériel, nouvelle méthode de composition musicale, fut conçu par Arnold Schönberg, au début des années 1920, au terme d'une lente évolution.

    Dès le début du xxe siècle, la sensibilité inquiète et tourmentée de Schönberg le pousse vers une écriture de plus en plus ...

  • SESSIONS ROGER (1896-1985)

    • Écrit par Alain PÂRIS
    • 887 mots

    Le compositeur américain Roger Huntington Sessions voit le jour à Brooklyn (New York) le 28 décembre 1896. En 1910, il entre à Harvard University où il commence ses études musicales, obtenant le diplôme de Bachelor of Arts en 1915. Il travaille ensuite la composition à la Yale School of Music avec Horatio...

  • VIENNE ÉCOLE DE, musique

    • Écrit par Juliette GARRIGUES
    • 1 364 mots
    • 2 médias

    Une des principales caractéristiques de la musique moderne est son affranchissement du système des tonalités majeures et mineures, qui a assuré la structure et la cohérence de la musique occidentale du xvie au xixe siècle. En effet, dès la fin du xixe siècle, les principes qui dominent la musique...

  • WEBERN ANTON VON - (repères chronologiques)

    • Écrit par Alain PÂRIS
    • 664 mots

    3 décembre 1883 Anton Friedrich Wilhelm von Webern naît à Vienne.

    Automne de 1904 Webern commence à étudier avec Arnold Schönberg.

    4 novembre 1908 La Passacaille pour orchestre, opus 1 (Passacaglia für Orchester), est créée au Musikverein de Vienne sous la direction du compositeur ; il s'agit...

Médias

Schönberg - crédits : Encyclopædia Universalis France

Schönberg

Webern - crédits : Encyclopædia Universalis France

Webern