SÉRIALISME (musique)

Le dodécaphonisme sériel, nouvelle méthode de composition musicale, fut conçu par Arnold Schönberg, au début des années 1920, au terme d'une lente évolution.

Dès le début du xxe siècle, la sensibilité inquiète et tourmentée de Schönberg le pousse vers une écriture de plus en plus chromatique ; l'usage constant d'accords altérés, les modulations incessantes aux tons éloignés le conduisent bientôt à des figures sonores, harmoniques et mélodiques débordant le système tonal. Comprenant que seule la référence à l'ensemble des gammes chromatiques (successions de douze demi-tons diatoniques et chromatiques à l'octave) pouvait désormais donner une cohérence à son langage, il franchit le pas dans le dernier mouvement de son Deuxième Quatuor à cordes, opus 10 (1908), où il est absolument impossible de percevoir le moindre lien avec les fonctions tonales. Les œuvres qui suivront bientôt, notamment les Trois Pièces pour piano, opus 11 (1909), les Cinq Pièces pour orchestre, opus 16 (1909), et le célèbre Pierrot lunaire, opus 21 (1912), continuent d'exploiter la voie de l'abolition de la tonalité. Cependant, Schönberg est confronté à un langage dont aucune technique d'écriture ne peut assurer la gestion ; comme il le dit lui-même, « ce sont de très fortes impulsions qui m'ont guidé ». Pour prévenir l'anarchie menaçante, due à la fois à l'absence de relations tonales, à l'émancipation de la dissonance et à l'inexistence d'une technique d'écriture précise, Schönberg élabore entre 1917 et 1921 un système d'organisation des douze (en grec, dôdeka) sons, proposant une mise en ordre de cet univers anarchique et une méthode de composition.

Le sérialisme dodécaphonique

La technique du sérialisme dodécaphonique est inaugurée par Schönberg dans la dernière des Cinq Pièces pour piano, opus 23 (1920-1923). Le principe en est le suivant. A [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Juliette GARRIGUES, « SÉRIALISME (musique) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/serialisme/