Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

VIROSES ANIMALES

On trouve, dans l'étiologie des viroses animales, des groupes de virus identiques à ceux que l'on rencontre dans les affections humaines ; certains sont les agents de zoonoses, telles la rage, la vaccine, les encéphalomyélites américaines. Ces maladies sont d'autant plus dangereuses que les animaux atteints vivent plus près de l'homme ou que les vecteurs sont communs à toutes les espèces sensibles. Chez les animaux, les affections virales ont presque toujours des incidences graves, soit par la mortalité, soit par une baisse pondérale ou une baisse de la production laitière. On assiste, dans certains cas, à l'apparition d'épizooties extrêmement meurtrières.

Quelques affections, qui furent largement répandues à travers le monde, sont très localisées grâce à une prophylaxie stricte. D'autres ne touchent que certains continents ou certains pays. La peste équine est une maladie de l'Afrique et du Moyen-Orient ; la fièvre aphteuse ne sévit plus en Amérique du Nord, en Australie et à Madagascar ; ce dernier pays est, par contre, affecté par la maladie de Teschen, laquelle, en Europe, reste très localisée. C'est dire la nécessité de la surveillance et de mesures appropriées pour éviter la diffusion virale par l'homme, les vecteurs animés et les réservoirs de virus qui ne sont pas toujours identifiés. La prophylaxie sanitaire avec abattage a été longtemps maintenue. La prophylaxie médicale tend de plus en plus à la remplacer, chaque fois qu'un vaccin efficace a été mis au point.

Viroses bovines

Les viroses bovines ont été longtemps dominées par la fièvre aphteuse et la peste bovine.

Un rotavirus, identique en sa structure immunologique à celui de l'homme, provoque chez le veau des affections diarrhéiques.

La fièvre aphteuse est une maladie éruptive rarement mortelle, mais dont les conséquences économiques sont graves. Elle est provoquée par un rhinovirus. En France, la vaccination est obligatoire.

La peste bovine, due à un paramyxovirus, est une affection à allure septicémique, meurtrière. Après avoir subsisté dans quelques foyers africains et asiatiques, elle a officiellement été éliminée de la planète en 2011. L'utilisation de la vaccination par un virus inactivé ou modifié ainsi que les actions menées par des organisations internationales sous forme de programmes régionaux et internationaux d'éradication ont permis de faire disparaître cette maladie. C'est la première maladie animale à être éradiquée au niveau mondial. Un autre virus du même groupe, para influenzae type III, est l'agent de la maladie des transports.

La stomatite vésiculeuse, cliniquement proche de la fièvre aphteuse, est due à un rhabdovirus. Elle n'existe qu'aux États-Unis, et elle est également pathogène pour le cheval.

La maladie des muqueuses, dont l'agent est un virus à ARN, non classé, se manifeste par une diarrhée hémorragique. Elle s'apparente cliniquement à la peste bovine.

La rage bovine existe encore dans l'est de la France. Les animaux sont contaminés au pâturage par les morsures de renards malades. Des vaccinations associées, rage-fièvre aphteuse, sont entreprises dans les régions d'enzootie.

Les herpesvirus provoquent plusieurs affections chez les bovins : le coryza gangreneux, mondialement répandu, à mortalité élevé ; le complexe rhinotrachéite infectieuse-vaginite pustuleuse-exanthème coïtal, très fréquemment rencontré mais rarement mortel ; la maladie d'Aujesky (encéphalomyélite avec prurit intense et mort rapide).

Les poxvirus sont responsables de plusieurs affections bovines ; ce sont la vaccine, ou cow-pox, la stomatite papuleuse dont les lésions sont localisées au mufle et à l'œsophage et certaines pseudo-varioles immunologiquement éloignées du cow-pox.

La fièvre de trois jours, la dermatose modulaire et la fièvre[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteur vétérinaire, chef de laboratoire honoraire de l'Institut Pasteur

Classification

Pour citer cet article

Jacqueline VIRAT. VIROSES ANIMALES [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Autres références

  • AUJESKY MALADIE D'

    • Écrit par
    • 406 mots

    Maladie contagieuse, inoculable, la maladie d'Aujesky est due à un virus spécifique qui affecte la plupart des animaux domestiques et quelques animaux sauvages. Sa transmission à l'homme est exceptionnelle.

    Elle a été décrite par Aujesky en 1902. On la trouve en Europe et en Amérique,...

  • CLAVELÉE

    • Écrit par
    • 337 mots

    Maladie infectieuse, virulente, inoculable, contagieuse, la clavelée ou sheep-pox (poxvirose ou variole du mouton) est spéciale aux ovins et non transmissible à l'homme.

    Elle est due à un poxvirus spécifique (sous-genre C), ectodermotrope et de contagion directe (croûtes cutanées ou claveau),...

  • ÉPIZOOTIES

    • Écrit par
    • 4 188 mots
    • 5 médias
    L'exemple de choix de l'excrétion massive d'un agent pathogène dans le milieu extérieur est celui de la fièvre aphteuse : ainsi, un porc atteint de fièvre aphteuse peut éliminer dans l'air, pendant la phase d'état, suffisamment de virus en une minute pour contaminer 70 000 bovins.
  • FIÈVRE APHTEUSE

    • Écrit par et
    • 2 169 mots

    La fièvre aphteuse tire son nom du mot grec aphthê (aphte) qui signifie brûlure et rappelle ainsi la vésicule caractéristique de la maladie. Elle est contagieuse, inoculable, due à un virus. Elle affecte les ongulés artiodactyles ou animaux à doigts pairs, qu'ils soient domestiques (bovins,...

  • Afficher les 14 références