PESTE BOVINE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La peste bovine a été une des maladies animales les plus importantes du fait des ravages qu'elle a pu entraîner dans les troupeaux de bovins. En mai et juin 2011, elle a été déclarée officiellement éliminée de la planète par, respectivement, l'Organisation mondiale de la santé animale (également connu sous son sigle O.I.E. : Office international des épizooties) et par l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (F.A.O. pour Food and Agriculture Organization). C'est la première maladie animale à être éradiquée au niveau mondial et la seconde, après la variole humaine (1980).

Qu'est-ce que la peste bovine ?

La peste bovine est une maladie virale contagieuse qui peut atteindre les ruminants et les suidés. Les animaux domestiques les plus sensibles sont les bovidés : bovin européen, zébu, buffle domestique (ou buffle d'Asie) et yak. D'autres espèces domestiques comme les petits ruminants (moutons et chèvres), les suidés (porcs) et les camélidés sont également réceptives au virus mais elles sont moins sensibles et jouent un rôle épidémiologique beaucoup moins important. De nombreuses espèces sauvages – comme le buffle d'Afrique, les koudous, l'élan du Cap, la girafe, le phacochère, le potamochère – peuvent être infectées et présenter des signes cliniques graves. Le rôle de la faune sauvage dans l'épidémiologie de la peste bovine a été longtemps débattu. Il est aujourd'hui admis que, en dehors du cas des buffles d'Afrique, le virus ne se maintient pas longtemps dans les populations sauvages, qui ne sont donc pas des réservoirs permanents de virus, mais qui sont, au contraire, le plus souvent infectées par les animaux domestiques.

La maladie se transmet essentiellement par contact direct entre les animaux infectés et les animaux non infectés. L'infection se fait par voie respiratoire principalement ou digestive. Les sources de virus sont les sécrétions ou excrétions buccales, nasales et oculaires, ainsi que l'urine, les fèces, le lait et le sperme. Ces matériels peuvent être rapidement virulents après l'infection de l'animal et avant l'apparition des premiers symptômes. L'animal est contagieux jusqu'à l'apparition des anticorps, c'est-à-dire pendant environ dix à quinze jours après l'infection, sauf si l'animal meurt avant.

Symptômes de la peste bovine

Photographie : Symptômes de la peste bovine

La nécrose des gencives (en haut à droite), les écoulements nasal (aussi appelé jetage) et oculaire (larmoiement), visibles sur la photographie de gauche, et la salivation (en bas à droite) sont des symptômes caractéristiques de la peste bovine. Ils permettent de diagnostiquer cette... 

Crédits : R. Heinonen/ GTZ; J. Ryder, W. P. Taylor/ IAH-Pirbright

Afficher

L'agent responsable de la peste bovine, dénommé Rinderpest virus, est un virus de la famille des Paramyxoviridae et du genre Morbillivirus (et non une bactérie comme pour la peste humaine). Trois lignées génétiques distinctes ont existé : les lignées 1 et 2 en Afrique et la lignée 3 en Asie, dans certains pays du Moyen-Orient et de la péninsule arabique. Toutes ces lignées étant du même type antigénique, les vaccins protègent contre l'ensemble des virus de la peste bovine. Le virus est peu résistant dans le milieu extérieur, ce qui explique que la transmission nécessite un contact étroit entre les animaux.

La peste bovine est caractérisée, dans sa forme aiguë classique, par des taux de mortalité très élevés chez les ruminants domestiques. Après une période d'incubation de une à deux semaines, les premiers symptômes apparaissent : fièvre, anorexie, abattement et congestion. Surviennent ensuite une nécrose des muqueuses des cavités buccale (gencives, joues, palais, langue) et oculaires – qui entraîne de la salivation accompagnée d'écoulements nasal (jetage) et oculaire (larmoiement) –, et une diarrhée hémorragique qui mène à la déshydratation puis à la mort en six à douze jours. On parle souvent, en anglais, des « 3Ds » (discharge + diarrhoea + death : jetage-salivation-larmoiement + diarrhée + mort) pour désigner l'association caractéristique des symptômes de cette maladie. Des formes suraiguës (mort en 3 à 4 jours) ou, au contraire, subaiguës existent également. Si le virus est introduit dans une population animale indemne, on peut observer jusqu'à 95 p. 100 de morbidité et 90 p. 100 de mortalité chez les animaux infectés.

Les symptômes chez les porcs et les petits ruminants sont beaucoup plus frustres, voire inapparents. Dans la faune sauvage sensible, les formes aiguës classiques existent et, pour certaines espèces, d'autres lésions particulières apparaissent (ké [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Symptômes de la peste bovine

Symptômes de la peste bovine
Crédits : R. Heinonen/ GTZ; J. Ryder, W. P. Taylor/ IAH-Pirbright

photographie

Peste bovine, Afrique du Sud

Peste bovine, Afrique du Sud
Crédits : Institut de recherches Vétérinaires d'Onderstepoort, Afrique du Sud

photographie

Troupeau de zébus, Kenya

Troupeau de zébus, Kenya
Crédits : S. Graeme/ Shutterstock

photographie

Peste bovine : derniers foyers

Peste bovine : derniers foyers
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

  • : docteur vétérinaire, chargé de mission auprès de l'Organisation mondiale de la santé animale

Classification

Autres références

«  PESTE BOVINE  » est également traité dans :

LANCISI GIOVANNI MARIA (1654-1720)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 694 mots

En 1717, le médecin Giovanni Maria Lancisi (1654-1720) publie chez l’éditeur romain Salvioni De noxiis paludum effluv i is eorumque remediis , qui constitue une des premières, sinon la première description scientifique du paludisme, de ses causes et des manières de s’en prémunir. Lancisi est à l’époque médecin du pape Clément XI et est à ce titre également en charge de la santé des personnes […] Lire la suite

PLOWRIGHT WALTER (1923-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 372 mots

Vétérinaire britannique, Walter Plowright mit au point un vaccin efficace et peu onéreux permettant d'entrevoir l'éradication de la peste bovine. Cette maladie virale très contagieuse, qui affecte les ruminants, a été redoutée durant des siècles, causant de lourdes pertes dans les troupeaux de bovins, de buffles (en Afrique et Asie) et autres espèces apparentées, et provoquant des désastres écono […] Lire la suite

VIROSES ANIMALES

  • Écrit par 
  • Jacqueline VIRAT
  •  • 2 576 mots

Dans le chapitre « Viroses bovines »  : […] Les viroses bovines ont été longtemps dominées par la fièvre aphteuse et la peste bovine. Un rotavirus, identique en sa structure immunologique à celui de l'homme, provoque chez le veau des affections diarrhéiques. La fièvre aphteuse est une maladie éruptive rarement mortelle, mais dont les conséquences économiques sont graves. Elle est provoquée par un rhinovirus. En France, la vaccination est […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Joseph DOMENECH, « PESTE BOVINE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/peste-bovine/