CLAVELÉE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Maladie infectieuse, virulente, inoculable, contagieuse, la clavelée ou sheep-pox (poxvirose ou variole du mouton) est spéciale aux ovins et non transmissible à l'homme.

Elle est due à un poxvirus spécifique (sous-genre C), ectodermotrope et de contagion directe (croûtes cutanées ou claveau), du groupe des virus vaccino-varioliques, mais différent du virus de la variole de la chèvre (goat-pox). Elle se caractérise cliniquement par un état fébrile initial, suivi d'une éruption vésicopustuleuse sur les parties glabres de la peau et sur les muqueuses. Épidémiologiquement, elle atteint un troupeau de façon rythmée par quarts, chaque phase s'accomplissant en vingt-cinq jours environ. Anatomiquement, elle réalise des lésions cutanéo-muqueuses et pulmonaires, avec des inclusions oxyphiles (corps de Borrel-Bosc) dans le cytoplasme des cellules infectées. Les termes de clavelée (clavus = clou), de variole (varius = tacheté), de picote (piqueté) évoquant les lésions indélébiles séquellaires, semblables à celles de la variole humaine.

La maladie est endémique dans la plus grande partie de l'Afrique, du Moyen-Orient et de l'Asie. Généralement assez bénigne, sauf chez les agneaux et les brebis gestantes, elle doit être distinguée de la gale sarcoptique, de la fièvre aphteuse et de l'ecthyma, autre poxvirus ovin (sous-genre C). La facilité de son diagnostic clinique rend exceptionnel le recours au laboratoire (séroneutralisation sur néphrocytes primaires ovins). Réputée contagieuse, la maladie est combattue par des mesures sanitaires, surtout défensives, portuaires, et, en pays d'enzootie, par des vaccins inactivés et adjuvés. La clavelée présente enfin un intérêt historique en raison de la découverte par Pourquier, en 1885, de l'allergie chez le mouton claveleux, confirmée, en 1903 par von Pirquet dans la variole-vaccine humaine.

—  Jean-Louis JOUBERT

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CLAVELÉE  » est également traité dans :

VIROSES ANIMALES

  • Écrit par 
  • Jacqueline VIRAT
  •  • 2 576 mots

Dans le chapitre « Viroses ovines et caprines »  : […] Bien que l'on retrouve chez les chèvres et les moutons nombre de virus pathogènes pour les bovins, certains sont cependant spécifiques. L' encéphalomyélite ovine, plus connue sous le nom de looping-ill , est due à un arbovirus. Elle sévit en Grande-Bretagne et en Irlande. On cite chez l'homme des transmissions de laboratoire. L'agent de la fièvre catarrhale du mouton (ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viroses-animales/#i_17871

Pour citer l’article

Jean-Louis JOUBERT, « CLAVELÉE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/clavelee/