VERTÉBRÉS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Lignes directrices de l'évolution

La réussite évolutive des classes est fort variable. Celle des Agnathes est des plus modestes ; les Ostéichthyens, par contre, ont été, sont encore un ensemble florissant qui a su exploiter au maximum, semble-t-il, les nombreuses possibilités de vie offertes par les eaux. Sans concurrents tétrapodes à leurs débuts, les Amphibiens n'ont réalisé pourtant qu'une diversification évolutive monotone. Rapidement (géologiquement parlant), ils se sont fait dominer, non éliminer, par les Reptiles, et c'est seulement vers la fin du Trias (200 Ma), lors de ce qu'on appelle la « petite extinction », que les Labyrinthodontes disparaissent avec une grande partie de la faune reptilienne. Dès le Permien (environ 280 Ma), les Reptiles établissent leur domination, quasi absolue, sur le monde des Tétrapodes et la maintiennent durant tout le Secondaire. Au cours de cet interminable règne (près de 200 Ma), ils occupent une multitude de biotopes interdits aux Amphibiens, sur terre, dans les eaux (marines en particulier), dans les airs. Pour des raisons parfaitement mystérieuses, la « grande extinction » de la fin du Crétacé (autour de 70-65 Ma) fauche des groupes entiers parmi les plus florissants et ne laisse qu'un échantillonnage restreint ; malgré leurs 7 500 espèces, les Reptiles vivants ne sont qu'un pauvre reste de ce qu'ils furent.

Avec la base du Tertiaire, au Paléocène (65 Ma), les Mammifères, jusqu'alors effacés, partent à la conquête de tous les biotopes, ou presque tous, précédemment occupés par les Reptiles, et, avec les Oiseaux, étendent l'occupation tétrapode jusque dans les régions circumpolaires. La radiation adaptative des Oiseaux, importante elle aussi, reste, dans son organisation structurale au moins, contenue dans de plus étroites limites que celle des Mammifères, cela comme conséquence des très strictes sujétions de la locomotion aérienne.

Ces radiations adaptatives, médiocres ou magnifiques, ces cycles d'ascension-dominance-déclin, relèvent de causes qu'il faut maintenant découvrir. L'analyse [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 15 pages

Médias de l’article

Sélacien : organisation générale

Sélacien : organisation générale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Requin : encéphale

Requin : encéphale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Pikaia et Amphioxus

Pikaia et Amphioxus
Crédits : M. Parrish/ The Smithsonian Institution ; H. Hillewaert/ Worms World Register of Marine Species

photographie

Appareil respiratoire

Appareil respiratoire
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  VERTÉBRÉS  » est également traité dans :

ACANTHODIENS

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 816 mots
  •  • 4 médias

Les acanthodiens ( Acanthodii Owen, 1846 ; du gr. acantha , épine) sont un groupe de vertébrés à mâchoires, ou gnathostomes, éteints, connus par des fossiles de l'ère primaire, ou Paléozoïque. Ils sont les plus anciens gnathostomes certains à apparaître dans le registre fossile, à l'Ordovicien supérieur, il y a 445 millions d'années (Ma), mais disparaissent au Permien inférieur, il y a 290 Ma. […] Lire la suite

ACTINOPTÉRYGIENS

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 2 759 mots
  •  • 9 médias

Au sein des vertébrés à mâchoires, ou gnathostomes, les actinoptérygiens ( Actinopterygii Cope, 1887) sont, avec les sarcoptérygiens, l'un des deux groupes d'ostéichthyens. Ils comptent dans la nature actuelle 23 712 espèces de poissons, dont l'immense majorité sont des téléostéens. Comme tous les ostéichthyens, ils présentent de grandes plaques osseuses dermiques couvrant la tête et la ceintur […] Lire la suite

AMPHIBIENS ou BATRACIENS

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Philippe JANVIER, 
  • Jean-Claude RAGE
  •  • 6 161 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Colonne vertébrale »  : […] Comme chez les autres vertébrés, le squelette axial s'organise autour de la corde dorsale, par ossification. L'adaptation à la vie terrestre correspond à un renforcement de la colonne vertébrale. Dans le groupe de poissons ancêtres des Tétrapodes, chaque vertèbre était constituée de trois parties : deux d'entre elles forment le corps vertébral et la troisième l'arc neural. Chez les premiers Té […] Lire la suite

ANIMAUX MODES D'ALIMENTATION DES

  • Écrit par 
  • René LAFONT, 
  • Martine MAÏBECHE
  •  • 4 302 mots

Dans le chapitre « Les Vertébrés herbivores »  : […] Les Vertébrés herbivores sont généralement polyphages. Des exemples de vertébrés oligophages sont généralement trouvés dans des régions où un seul genre de plantes domine très largement. Il y a alors une association assez stricte entre le vertébré et le végétal consommé, et leur répartition est restreinte à des biotopes particuliers. C'est le cas pour l'association du koala et de l'eucalyptus en […] Lire la suite

BIOLOGIE - La contruction de l'organisme

  • Écrit par 
  • Françoise DIETERLEN
  •  • 2 476 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les gènes de développement »  : […] Ces gènes ont été découverts chez la drosophile grâce aux mutations du développement, apparues spontanément ou plus souvent induites par des mutagènes, qui ont été décrites chez cet Insecte. Le généticien américain Edward B. Lewis a posé les bases de ces recherches en analysant les mutations homéotiques qui entraînent la substitution de certaines parties du corps par d'autres. La mutation du gène […] Lire la suite

CARBONIFÈRE

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 1 167 mots

C'est dès le xviii e  siècle que Richard Kirwan a introduit le terme carbonifère pour désigner des roches productrices de charbon et le mot a désigné les dépôts houillers de Grande-Bretagne et d'Europe occidentale à partir du xix e  siècle. Aujourd'hui, le Carbonifère représente un système de l'ère paléozoïque (ère primaire) qui succède au Dévonien (système précédent). Il s'étale de — 359,2 m […] Lire la suite

CÉNOZOÏQUE

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre AUBRY
  •  • 7 573 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La vie durant le Cénozoïque »  : […] On doit reconnaître que toutes les grandes innovations biologiques qui ont engendré la biodiversité actuelle se sont produites soit durant le Paléozoïque (voire encore plus tôt) pour les animaux invertébrés et les plantes sans fleurs, soit durant le Mésozoïque pour les vertébrés et les plantes à fleurs. Le Cénozoïque est, quant à lui, une ère de spécialisations qui s'opèrent sur des groupes déjà […] Lire la suite

CÉPHALOCORDÉS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS
  •  • 3 664 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Céphalocordés et Vertébrés »  : […] L'étude de Branchiostoma (l'autre genre de Céphalocordés, Asymetron , n'en diffère guère que par une dissymétrie plus marquée) met donc en évidence de nombreuses ressemblances topographiques, structurales et physiologiques entre les organes de l'Amphioxus et ceux des Vertébrés : la baguette axiale que constitue la chorde dorsale de l'Amphioxus se retrouve, au moins comme organe embryonnaire, chez […] Lire la suite

CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) - Les systèmes circulatoires des animaux

  • Écrit par 
  • Jean-Paul TRUCHOT
  •  • 4 514 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Disposition des appareils circulatoires »  : […] En dehors d'arrangements segmentaires tels que ceux des annélides ou des insectes, la disposition des appareils circulatoires est largement subordonnée à la nature et à la situation des organes respiratoires. L'importance primordiale de la fonction de transport des gaz comme facteur d'organisation de la circulation est attestée par le fait que, dans la majorité des organismes, la quasi-totalité d […] Lire la suite

COMMUNICATION CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Yves COMBARNOUS
  •  • 6 579 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Contrôle de la reproduction chez les vertébrés »  : […] Au niveau central, les neurones de l’hypothalamus (sécréteurs de kisspeptine, à dopamine, de dopamine, etc.) forment un réseau fonctionnel contrôlant la sécrétion de la neurohormone GnRH, qui atteint l’hypophyse où elle stimule, via son récepteur à sept passages transmembranaires, la sécrétion dans le sang des gonadotropines LH et FSH. Ces dernières se lient à leurs récepteurs spécifiques, égale […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

États-Unis. Émeutes raciales à Baltimore. 19-28 avril 2015

Le 19, un jeune Noir, Freddie Gray, meurt des suites d’une fracture des vertèbres cervicales après avoir été interpellé par la police, le 12, à Baltimore (Maryland), ville dont la majorité de la population est noire. Six policiers sont suspendus. Les tensions raciales sont vives à travers le pays […] Lire la suite

Pour citer l’article

Charles DEVILLERS, Philippe JANVIER, « VERTÉBRÉS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/vertebres/