Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

UNION EUROPÉENNE Justice communautaire

La justice communautaire s'incarne en une juridiction permanente, obligatoire et souveraine disposant de compétences très étendues dans l'ensemble des matières couvertes par le droit communautaire. La Cour de justice des Communautés européennes (C.J.C.E.), autant par les moyens qui lui furent affectés que par l'idée qu'elle se fait de sa mission, a tenu et assume encore un rôle central dans l'une des grandes aventures juridiques et politiques de notre époque. Créée en 1951 dans le cadre de la Communauté européenne du charbon et de l'acier (C.E.C.A.), elle a pris son visage actuel en 1958, lorsque les traités de Rome instituant la Communauté économique européenne (C.E.E.) et la Communauté européenne de l'énergie atomique (Euratom) en firent le juge unique des affaires communautaires. Pour en mieux cerner les contours, il paraît utile d'en rappeler la nature, les fonctions et les modalités d'organisation.

Nature et fonctions du système juridictionnel communautaire

Une juridiction inédite

Soucieux de tenir compte des exigences propres de la construction communautaire, les pères fondateurs ont fait le choix d'innover. Rompant avec les solutions institutionnelles prévalant habituellement en droit international, la Cour de justice des Communautés européennes jouit d'une compétence permanente, exclusive et, en principe, obligatoire. Son prétoire est, en outre, largement accessible. En effet, alors que les individus (personnes physiques ou morales) sont en général tenus éloignés de la plupart des tribunaux internationaux, il leur est possible, en actionnant l'une des voies de droit mises à leur disposition par les traités, de saisir le Tribunal de première instance ou la Cour en vue de faire trancher un litige les opposant aux institutions. Par ailleurs, on ne saurait trop insister sur le fait que les décisions rendues par la juridiction communautaire sont douées non seulement d'une force obligatoire mais également d'une force exécutoire sur le territoire des États membres. Cet élément en souligne un peu plus encore l'originalité.

Comme le rappelait Guy Isaac, le système juridictionnel communautaire est valorisé par le traité au point d'apparaître comme un véritable pouvoir judiciaire. Institution au même titre que le Conseil, la Commission ou le Parlement européen, la Cour exerce son office en toute indépendance. Les décisions qu'elle adopte souverainement ne sont elles-mêmes soumises à aucun contrôle ni censure des autres institutions (dont aucune, à l'exception de l'Assemblée de Strasbourg, ne peut se targuer de jouir d'une légitimité démocratique supérieure à la sienne) ni a fortiori des États membres. La place éminente qu'elle occupe au cœur du dispositif institutionnel n'est pourtant pas menacée, car toute révision du traité reste enfermée dans de strictes limites formelles et matérielles. La Cour ne s'est d'ailleurs pas privée de rappeler que toute décision relative à la substance de la structure judiciaire devait préserver l'autonomie et l'existence des organes juridictionnels ainsi que l'autorité de leurs arrêts, sous peine de porter atteinte aux fondements mêmes de l'ordre juridique communautaire.

Chargée d'assurer le « respect du droit dans l'interprétation et l'application du traité » (art. 220 du Traité instituant la Communauté européenne, T.C.E.), la Cour (assistée du Tribunal de première instance) exerce sa mission avec une audace qui a parfois suscité de sérieuses résistances de la part notamment de certaines juridictions suprêmes nationales. On peut considérer, sans excès, qu'elle a, par ses arrêts Van Gend en Loos du 5 février 1963 et Costa du 15 juillet 1964, jeté les fondations de l'ordre juridique communautaire en 1963-1964, contribuant ainsi à dynamiser[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Rostane MEHDI. UNION EUROPÉENNE - Justice communautaire [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Autres références

  • CRISE DE L'UNION EUROPÉENNE

    • Écrit par
    • 312 mots

    Au printemps de 2005, l'Union européenne entre dans une crise politique grave, d'autant plus marquante que cette dernière vient contredire une dynamique apparemment irrésistible. Un an plus tôt, en effet, l'U.E. semblait être parvenue à mener de front les processus d'élargissement et d'approfondissement,...

  • UNION EUROPÉENNE (UE), chronologie contemporaine

    • Écrit par Universalis
  • BÂLE ACCORDS DE (1972)

    • Écrit par
    • 303 mots

    Le 24 avril 1972, les accords monétaires de Bâle sont signés. Ils mettent en place l'une des propositions du plan rédigé par l'équipe réunie autour de Pierre Werner, Premier ministre luxembourgeois de l'époque, proposant de parvenir par étapes à la création d'une Union économique et monétaire....

  • ACIER - Économie

    • Écrit par
    • 10 178 mots
    Au sein de l'O.C.D.E.,l'Union européenne des Quinze, traitée comme un bloc à la suite du plan Davignon et parce qu'il s'agit d'une entité réelle en termes de sidérurgie, est restée leader de la production d'acier jusqu'en 2000, mais avec une production toujours comprise entre 140 et 160 millions...
  • AGRICULTURE - Histoire des agricultures depuis le XXe siècle

    • Écrit par et
    • 9 998 mots
    • 2 médias
    Seule une minorité d'exploitations ont franchi toutes les étapes de ce développement, qui a été activement promu par des politiques publiques.Par exemple, dans les pays de la Communauté puis de l'Union européenne, jusqu'en 1992, la politique agricole commune a été protectionniste pour de nombreux...
  • AGRICULTURE - Politiques agricoles et négociations internationales

    • Écrit par
    • 10 574 mots
    • 6 médias
    ...premières agricoles, a entraîné une accumulation d’excédents agricoles et une forte baisse des prix internationaux. Ainsi, les années 1980 ont été marquées par la guerre commerciale entre les États-Unis et la Communauté européenne pour gagner des marchés agricoles à l’exportation, par l’augmentation considérable...
  • Afficher les 210 références