ROME TRAITÉS DE (1957)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 25 mars 1957, la France, la république fédérale d'Allemagne, l'Italie, la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg signent à Rome, au Capitole, deux traités qui marquent une étape essentielle dans le processus de construction européenne : le premier donne naissance à la Communauté économique européenne (C.E.E.) et prévoit que les États signataires réaliseront une union douanière en trois étapes de quatre ans mais n'évoque pas l'éventualité d'une union monétaire ; le second entérine la création d'une Communauté européenne de l'énergie atomique (Euratom) destinée à assurer l'indépendance de l'Europe en matière énergétique. Les traités de Rome concrétisent les efforts déployés, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, au service d'une Europe unie et solidaire face aux deux Grands. Dès avril 1951, la Communauté européenne du charbon et de l'acier (C.E.C.A.) avait jeté les bases d'un marché commun dont l'échec de la Communauté européenne de défense (C.E.D.), en 1954, avait freiné la mise en œuvre. À partir de 1957, l'intégration économique de l'Europe connaît des avancées spectaculaires, sans pour autant qu'en découle l'intégration politique dont avaient rêvé les pionniers de l'idée européenne.

La « construction européenne » (1945-2004)

vidéo : La « construction européenne » (1945-2004)

vidéo

Déjà très en vogue dans les milieux pacifistes de l'entre-deux-guerres, l'idée d'une Europe unie et solidaire resurgit avec force dans les années qui suivent la capitulation allemande de 1945.Dans le contexte de la reconstruction, les premières bases d'une union sont jetées en avril 1948... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

—  Olivier COMPAGNON

Écrit par :

  • : professeur d'histoire contemporaine à l'Institut des hautes études de l'Amérique latine, université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Autres références

«  ROME TRAITÉS DE (1957)  » est également traité dans :

A.E.L.E. (Association européenne de libre-échange)

  • Écrit par 
  • Jacqueline DEMALDENT
  •  • 619 mots
  •  • 2 médias

C'est avec une certaine appréhension que la Grande-Bretagne assiste à l'élaboration (1955-1956) et à la signature (1957) des traités de Rome . Comme vis-à-vis de la Communauté européenne du charbon et de l'acier, elle observe au départ une attitude réservée. Les « pères » de la Communauté économique européenne ne font pas mystère du but final : une union politique. Une fois les dangers politiques […] Lire la suite

CHANGE - L'intégration monétaire européenne

  • Écrit par 
  • Christian BORDES
  •  • 14 236 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le traité de Rome »  : […] Le 25 mars 1957 les Six (Belgique, France, Allemagne, Italie, Luxembourg, Pays-Bas) signent à Rome deux traités instituant la Communauté économique européenne (C.E.E.) et la Communauté européenne de l'énergie atomique (Euratom), lesquels sont depuis lors dénommés « traité de Rome ». Il ne prévoit pas explicitement l'institution d'une zone monétaire européenne, mais comprend quelques dispositions r […] Lire la suite

CONSTRUCTION EUROPÉENNE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christophe PÉRY
  •  • 993 mots

3   avril 1948 Entrée en vigueur du plan Marshall. L'aide financière à la reconstruction de l'Europe, proposée par le secrétaire d'État américain George Marshall à Harvard le 5 juin 1947, est gérée par l'Organisation européenne de coopération économique (OECE), créée le 16 avril 1948. 5   mai 1949 Traité de Londres créant le Conseil de l'Europe. 18   avril 1951 Signature, à Paris, par l'Allemag […] Lire la suite

DROIT - Économie du droit

  • Écrit par 
  • Bruno DEFFAINS
  •  • 3 736 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Les retombées de l'analyse économique du droit »  : […] Aux États-Unis, l'économie du droit a rapidement été reconnue comme l'une des innovations les plus significatives dans la pensée juridique au cours des dernières décennies. Elle n'est pas seulement reconnue dans des cercles universitaires, mais elle affecte aussi la pratique juridique, à commencer par le déroulement des procès. Si le démarrage a été plus lent en Europe, la discipline est désormais […] Lire la suite

EUROPÉEN DROIT

  • Écrit par 
  • Berthold GOLDMAN, 
  • Louis VOGEL
  •  • 4 258 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Fonctions législatives et réglementaires »  : […] Cette action trouve son fondement dans les traités institutifs de la Communauté : traité de Paris, du 18 avril 1951, pour la C.E.C.A. (ce traité est arrivé à expiration le 23 juillet 2002) ; traités de Rome, du 25 mars 1957, pour la C.E. et l'Euratom . Créant des marchés communs spécialisés, le premier et le dernier contiennent des dispositions concrètes et détaillées, qui ont pu recevoir immédiat […] Lire la suite

ITALIE - La vie politique depuis 1945

  • Écrit par 
  • Geneviève BIBES, 
  • Marc LAZAR
  • , Universalis
  •  • 31 392 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La lente évolution des partis »  : […] La détente internationale qui suit la fin de la guerre de Corée et la mort de Staline ouvre pour les partis politiques italiens des marges de manœuvre interdites durant l'ère la plus aiguë de la guerre froide. Sociaux-démocrates et républicains retrouvent leur vocation de centre gauche. Ils exercent des pressions de plus en plus fortes sur la D.C. en vue de l'élargissement de la majorité et de la […] Lire la suite

MÉDICAMENTS

  • Écrit par 
  • Paul-Étienne BARRAL, 
  • Hélène MOYSE, 
  • Jean-Yves NAU, 
  • Michel PARIS, 
  • René Raymond PARIS
  • , Universalis
  •  • 9 748 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Suppression des entraves non tarifaires à la libre circulation »  : […] L' autorisation de mise sur le marché est une autorisation nationale, et toute autorisation nationale constitue une entrave non tarifaire. L'article 30 du traité de Rome, qui interdit les entraves non tarifaires aux échanges, et l'arrêt Cassis de Dijon de la Cour de justice européenne, qui impose la reconnaissance mutuelle des autorisations nationales, ne s'appliquent pas aux médicaments parce qu […] Lire la suite

NATIONALITÉ

  • Écrit par 
  • Henri BATIFFOL, 
  • Patricia BUIRETTE, 
  • Jean-Éric MALABRE, 
  • Marthe SIMON-DEPITRE, 
  • Paul TAVERNIER
  • , Universalis
  •  • 10 358 mots

Dans le chapitre « Évolution historique »  : […] La rigueur du principe qui mettait l'étranger hors la loi a été très tôt tempérée de multiples manières, notamment par les traités, les institutions du patronage et de l'hospitalité. Mais l'ancien principe, disparu dans l'Empire avec l'octroi général du droit de cité par Caracalla (212), reparut quand des relations s'établirent avec les Barbares ; patronage et hospitalité se retrouvent alors. Et, […] Lire la suite

ROYAUME-UNI - Le système politique

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 11 103 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'intégration européenne »  : […] En entrant dans la Communauté, le Royaume-Uni avait souscrit à un traité – le traité de Rome –, très différent des traités internationaux traditionnels, puisqu'il créait un cadre institutionnel de droit écrit auquel chaque État membre doit s'intégrer. Le Parlement cessait d'être la source unique de la loi nationale puisque le Royaume-Uni s'engageait, comme les autres pays, à intégrer dans sa légi […] Lire la suite

SOCIÉTÉS DROIT DES

  • Écrit par 
  • Bernard FAU
  •  • 4 654 mots

Dans le chapitre «  L'évolution européenne contemporaine »  : […] L' influence du traité de Rome s'est particulièrement marquée sur le droit des sociétés, et un effort notable a été accompli pour harmoniser les législations des États membres de la Communauté européenne. […] Lire la suite

Les derniers événements

Vatican – Liban. Visite du pape Benoît XVI à Beyrouth. 14-16 septembre 2012

Du 14 au 16, le pape Benoît XVI se rend en visite à Beyrouth, où il entend apporter « un message de paix » dans un contexte marqué par la crise syrienne. Le souverain pontife transmet à cette occasion l'exhortation apostolique rédigée à la suite du synode sur le Moyen-Orient organisé à Rome […] Lire la suite

États-Unis – Russie. Signature d'un traité de désarmement et création du Conseil O.T.A.N.-Russie. 23-28 mai 2002

Le 23, le président George W. Bush entame par Berlin la tournée européenne qui doit le mener à Moscou, puis à Paris et à Rome. Devant le Bundestag, il dénonce la « nouvelle menace totalitaire ». « L'Amérique et l'Europe ont besoin l'une de l'autre pour livrer et gagner la guerre contre la terreur […] Lire la suite

C.E.E. Sommet de Rome sur l'union européenne. 6-15 décembre 1990

européen, de rappeler le rôle déterminant qu'entendent exercer de concert les deux pays dans le processus de construction européenne. Les 14 et 15, le Conseil européen se tient à Rome. Outre la décision d'accorder une aide alimentaire d'urgence à l'U.R.S.S., le Conseil met en place les deux conférences […] Lire la suite

Italie. Assassinat du général Dalla Chiesa. 3-7 septembre 1982

Conseil des ministres exceptionnel se réunit à Rome et nomme, pour lui succéder, Emanuele De Francesco, chef des services secrets. Celui-ci disposera d'un pouvoir de coordination qu'avait réclamé en vain le général. Le 7, la Chambre des députés adopte le projet de loi anti-Mafia qui va faire figurer […] Lire la suite

Pour citer l’article

Olivier COMPAGNON, « ROME TRAITÉS DE (1957) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/traites-de-rome/