THÉORIE, sciences

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chacun, ne serait-ce que par ouï-dire, connaît des théories scientifiques : théorie de la gravitation de Newton, théorie de la descendance avec modifications par la sélection naturelle de Darwin, théorie de la relativité restreinte d'Einstein, théorie quantique de Planck, théorie de l'information de Shannon, etc. Ces informations autorisent une première approche des caractéristiques d'une théorie scientifique, notamment d'une théorie physique.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  THÉORIE, sciences  » est également traité dans :

BOLZANO BERNARD (1781-1848)

  • Écrit par 
  • Jan SEBESTIK
  •  • 3 612 mots

Dans le chapitre « Théorie de la science »  : […] Le but de la théorie de la science est de décrire la constitution et la structure des systèmes scientifiques. Pour Bolzano, une science est un certain ensemble de vérités en soi, découpé dans la totalité des vérités selon des critères qui doivent répondre à la fois à une interrogation théorique, propre à cette science, et aux exigences de la pratique à laquelle elle se destine. L'ensemble des vér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-bolzano/#i_41531

DUHEM PIERRE (1861-1916)

  • Écrit par 
  • Michel PATY
  •  • 3 009 mots

Dans le chapitre « Le philosophe des sciences »  : […] Tout en poursuivant ses travaux en physique, Pierre Duhem s'est de plus en plus préoccupé de philosophie et d'histoire des sciences, surtout à partir de 1893 pour la première discipline et de 1904 pour la seconde. La Théorie physique rassemble dans un ouvrage riche et original, dont l'importance a également été récemment découverte – notamment dans le monde anglo-saxon –, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-duhem/#i_41531

ÉPISTÉMOLOGIE

  • Écrit par 
  • Gilles Gaston GRANGER
  •  • 13 082 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Sciences formelles, sciences empiriques »  : […] Le développement simultané, et parfois conjoint, d'une mathématique et d'une physique semble poser plus que jamais la question de leurs statuts respectifs et de leurs rapports instrumentaux. Les néo-positivistes du Cercle de Vienne, qui se sont explicitement posé le problème dans les années trente, l'ont généralement résolu d'une façon radicale en ramenant les sciences formelles aux règles – larg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epistemologie/#i_41531

ERREUR

  • Écrit par 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 4 867 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'erreur dans les théories physiques »  : […] Très schématiquement, on attribue deux objets aux théories physiques : expliquer la réalité ou représenter les phénomènes, c'est-à-dire des effets observables. Pour Pierre Duhem, au début du xx e siècle, « une théorie physique n'est pas une explication. C'est un système de propositions mathématiques, déduites d'un petit nombre de principes, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erreur/#i_41531

ÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS, 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 15 097 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Un système ouvert »  : […] À l'issue de cette revue, comment comprendre la situation de l'évolutionnisme d'aujourd'hui ? À notre sens, l'addition et l'intégration à la théorie synthétique orthodoxe des multiples découvertes et points de vue nouveaux intervenus depuis les années 1970-1980 ont eu pour effet de compléter et de moduler de façon décisive, au cours des dernières années du xx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evolution/#i_41531

EXPÉRIENCE

  • Écrit par 
  • Pascal ENGEL
  •  • 7 131 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Théorie et expérience »  : […] Le programme empiriste logique d'une réduction du langage de la science à des données observables rencontre des limites analogues. Alors que le positivisme classique (celui de Comte et de Mill) entendait réduire la science à l'énoncé de « lois des phénomènes », le positivisme viennois reformule le problème dans un cadre linguistique. Selon le célèbre « critère de signification » des Viennois, s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/experience/#i_41531

EXPÉRIENCE ET EXPÉRIMENTATION, sciences

  • Écrit par 
  • Jean-Paul THOMAS
  •  • 1 591 mots

Dans le chapitre « Naissance de la méthode expérimentale »  : […] C'est sous le signe du refus de tout argument d'autorité que les pionniers de la méthode expérimentale, au xvii e  siècle, ont placé leurs efforts pour connaître la nature. Au lieu de s'en remettre aux écrits de l'Antiquité, de lire Aristote ou la Bible, ils ont eu l'idée de consulter la nature elle-même, et de se fier à l'examen des faits et à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/experience-et-experimentation-sciences/#i_41531

HYPOTHÈSE (sciences)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul THOMAS
  •  • 1 284 mots

Dans le chapitre « Statut d'une hypothèse »  : […] Le statut de l'hypothèse varie selon les principes épistémologiques retenus. Il existe au moins deux grandes manières de concevoir les hypothèses. Une hypothèse peut être une simple généralisation, celle par laquelle on suppose que ce qui a fait l'objet de nombreuses observations concordantes a valeur de loi de la nature. L'hypothèse est alors un condensé des faits, et l'élargissement des connaiss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypothese/#i_41531

LOI, physique

  • Écrit par 
  • Jean-Marc LÉVY-LEBLOND
  •  • 1 179 mots

Dans le chapitre « Les limites de la loi »  : […] Aussi ne faut-il pas s'étonner que la formulation de lois ait constitué, du xvii e au xix e  siècle, la forme canonique d'énonciation des découvertes scientifiques, en tout cas en physique. Longtemps, les lois porteront le nom de leur premier énonciateur – lois de Kepler, de Snell-Descartes, de N […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loi-physique/#i_41531

MÉTHODE

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 9 011 mots

Dans le chapitre « Différentes méthodes pour différentes sciences ? »  : […] Peut-on classer les sciences d'après leurs méthodes ? Ou bien d'après leur manière d'utiliser leurs méthodes ? La méthode représente-t-elle la même chose pour toutes les sciences ? Généralement, « méthode » a un sens vague, et la méthodologie n'est pas préceptive : comment prescrirait-on aux scientifiques ce qu'ils devraient faire, quand on n'est pas d'accord sur ce qu'ils font ? On s'accorde à d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/methode/#i_41531

MÉTHODE SCIENTIFIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul THOMAS
  •  • 2 296 mots

Dans le chapitre « Du problème de l'induction au falsificationnisme de Karl Popper »  : […] Le problème de l'induction, déjà magistralement abordé au xviii e  siècle par David Hume, est à la source de la philosophie des sciences telle qu'elle s'est développée au xx e  siècle. Il a fait l'objet d'un traitement original dans l'œuvre de Karl Popper. Cette approche n'est pas la seule, et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/methode-scientifique/#i_41531

NOMINALISME, mathématique

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DELAHAYE
  •  • 926 mots

Le nominalisme dans son sens traditionnel est le refus de considérer qu'il existe des entités abstraites (les universaux). Très brièvement : les entités abstraites aident l'esprit à se repérer dans le monde et permettent la communication entre les hommes, mais fondamentalement elles sont illusoires. Depuis Guillaume d'Ockham (1290 env.-env. 1349), les nombreux objets considérés en mathématiques e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nominalisme-mathematique/#i_41531

PSYCHOLOGIE DE LA RELIGION

  • Écrit par 
  • Vassilis SAROGLOU
  •  • 4 079 mots

Dans le chapitre « Développements théoriques »  : […] Depuis lors, la psychologie de la religion s’est développée et diversifiée tout au long du xx e  siècle et au début du xxi e  siècle en suivant, outre des théories et des mesures propres au domaine, les développements théoriques et les approches méthodologiques des autres disciplines psychologiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-de-la-religion/#i_41531

RÉDUCTIONNISME, sciences

  • Écrit par 
  • Jean-Paul THOMAS
  •  • 1 040 mots

L'usage courant du mot « réductionnisme » est péjoratif. Il désigne des approches scientifiques réductrices, voire simplistes. Accusation assurément trop rapide, pour autant que la recherche de principes généraux et de théories fondamentales, qui anime le réductionnisme, s'inscrit dans la dynamique scientifique, celle du renoncement au chatoiement des apparences au profit des éléments qui les ren […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reductionnisme-sciences/#i_41531

SCIENCES - Sciences et discours rationnel

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 6 601 mots

Dans le chapitre « Les divers types de science et leurs modes de validation : le type formel pur »  : […] Il n'est guère possible de parler de « la » science en toute généralité, sauf à en rester à un discours extrêmement formel, car le domaine de la connaissance scientifique se fragmente en sous-domaines dont chacun a sa spécificité et ses présuppositions propres. En première approximation, on pourra distinguer trois grands types de science : le type formel pur, le type empirico-formel et le type her […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-sciences-et-discours-rationnel/#i_41531

SYSTÈME, épistémologie

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 4 154 mots

Dans le chapitre « Les systèmes philosophiques »  : […] Une théorie scientifique tend en général, lorsqu'elle atteint un certain degré de maturité, à prendre une forme déductive. On peut alors isoler en quelque sorte son aspect systématique en séparant la structure déductive de l 'interprétation. La structure déductive sera présentée comme un système formel pur. L'interprétation associe les propositions du système (ou tout au moins, dans le cas où ell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-epistemologie/#i_41531

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Paul THOMAS, « THÉORIE, sciences », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-sciences/