THÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Récolte du thé

Récolte du thé
Crédits : D. J. Rao/ Shutterstock

photographie

Thé : production

Thé : production
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Thé : importations

Thé : importations
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Thé : exportations

Thé : exportations
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Tous les médias


Des échanges complexes compte tenu des qualités et des types de thés

Les principaux importateurs mondiaux de thé sont la Russie, le Royaume-Uni, les États-Unis, le Pakistan, le Kenya et l'Égypte. Notons toutefois que les statistiques établies en tonnages ne distinguent pas les différents types et qualités de thé et qu’elles portent aussi bien sur des thés vendus en vrac, en sacs, en paquets que sur des thés plus élaborés et davantage conditionnés. Cela explique que l’on retrouve parmi les plus importants exportateurs de thé de grands pays importateurs tels des pays européens – comme le Royaume-Uni et l’Allemagne – et un pays du golfe Persique comme les Émirats arabes unis.

Thé : importations

Thé : importations

Tableau

Principaux pays importateurs de thé en 2011. La France, qui ne figure pas dans ce tableau, importe 18 000 tonnes de thé par an (source : F.A.O.). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les principaux pays exportateurs de thé sont, en tonnages, la Chine, l'Inde, le Sri Lanka, le Kenya et un nouveau venu dans ce groupe des grands exportateurs « traditionnels » : le Vietnam. Ce dernier pays s'est hissé au rang de cinquième exportateur mondial grâce à la progression très rapide de sa production, liée à son ouverture à l’économie de marché.

Thé : exportations

Thé : exportations

Tableau

Principaux pays exportateurs de thé (chiffres de 2011). Le Kenya, qui a longtemps été le premier exportateur mondial, a vu ses exportations baisser fortement de 2010 à 2011 (passant de 418 000 tonnes à 307 000 tonnes et de 1 651 millions de dollars à 858 millions de dollars). Le total des... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les exportations calculées en valeurs (en dollars) donnent une image très sensiblement différente dans la mesure où l’on voit apparaître dans la liste des dix premiers exportateurs mondiaux des pays – tels que le Royaume-Uni, l’Allemagne et la Pologne –, dont le climat ne convient manifestement pas au théier. Elles correspondent, comme dans le cas des Émirats arabes unis, à des thés importés qui ont ensuite été élaborés et conditionnés selon des modes spécifiques leur conférant davantage de plus-value.

Compte tenu de la très grande diversité des qualités de thés qui sont commercialisés, il ne peut pas y avoir de cours mondial du thé. Trois places principales d’enchères servent toutefois de références : Mombassa au Kenya, Colombo au Sri Lanka et Calcutta en Inde. Les prix les plus élevés sont en général ceux de Colombo, ce qui reflète la qualité des thés « de Ceylan ».

Différents types de thé

Différents types de thé

Photographie

Quelques grands types de thé parmi les plus connus : à la diversité des traitements des feuilles et des conditionnements s'ajoutent celles des variétés cultivées et des origines géographiques (le thé Oolong est un thé vert).  

Crédits : Sasimoto/ Shutterstock

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense, correspondant national de l'Académie d'agriculture de France

Classification


Autres références

«  THÉ  » est également traité dans :

IMPORTATION DU THÉ EN ANGLETERRE

  • Écrit par 
  • Marc PÉNIN
  •  • 269 mots

Boisson traditionnelle en Chine, le thé fut importé de ce pays en Occident par les marchands portugais et hollandais, à partir du début du xviie siècle. Son succès fut d'abord plus précoce et plus important en Hollande et en France qu'en Angleterre, où il n'apparaît qu'après 1650 (première vente publique en 1657). F […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/importation-du-the-en-angleterre/#i_28994

ASSAM

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 713 mots
  •  • 1 média

État de l'Union indienne, situé dans l'extrême nord-est du pays, proche des frontières de l'Inde avec la Chine et avec la Birmanie. En grande partie montagneux, l'Assam ne compte que 26 655 500 habitants (recensement de 2001) malgré ses 78 438 kilomètres carrés. La région est marginale par rapport au reste de l'Inde dont elle est largement séparée par le Bangladesh. Elle a été conquise par les Bri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/assam/#i_28994

CHINE - Les régions chinoises

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 11 735 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les provinces côtières des Zhejiang et Fujian »  : […] Les Wuyishan et leurs prolongements septentrionaux séparent des plaines du Yangzi et des basses montagnes du Jiangnan les provinces côtières de Zhejiang et Fujian. La barrière a été suffisante pour que les populations locales restent longtemps indépendantes, et le Fujian a gardé ses dialectes très vivants (dont trois principaux). L'hiver devient rapidement plus chaud. La neige est inconnue. La m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-les-regions-chinoises/#i_28994

KENYA

  • Écrit par 
  • Bernard CALAS, 
  • Denis Constant MARTIN, 
  • Marie-Christine MARTIN, 
  • Hervé MAUPEU
  •  • 12 133 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Un État prédateur »  : […] Tout au long des années 1990, le président Moi et ses alliés ont mis en place une véritable kleptocratie. Comme dans tous les États postcoloniaux africains, l'exercice du pouvoir ouvre de nombreuses opportunités d'enrichissement personnel. Pour autant, l'utilisation privée des ressources étatiques a changé de nature dans les années 1990. Dès son arrivée au pouvoir, le président Moi a infléchi les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kenya/#i_28994

PARIÉTALES

  • Écrit par 
  • Marc-André THIÉBAUD
  •  • 2 866 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Intérêt économique »  : […] L'intérêt économique des Pariétales consiste globalement en la production de plantes ornementales et de produits comestibles. Le genre Viola , très polymorphe, est particulièrement apprécié en horticulture, où il fournit de nombreuses plantes d'ornement ( violettes, pensées ). Les pensées cultivées sont généralement soit des hybrides entre les Viola tricolor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parietales/#i_28994

RWANDA

  • Écrit par 
  • François BART, 
  • Jean-Pierre CHRÉTIEN, 
  • Marcel KABANDA
  •  • 11 934 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Une économie fragile reposant sur l'agriculture et l'aide internationale »  : […] L' économie rwandaise reste principalement une économie rurale, avec 87 p. 100 de la population active dans l'agriculture (recensement de 2002), qui représente environ 40 p. 100 du P.I.B. (B.A.D./O.C.D.E., 2005). Au sein de ce secteur, très dépendant des aléas climatiques, la production de café et de thé a fourni, en 2005, la moitié de la valeur des exportations totales ; en dehors du cas particu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rwanda/#i_28994

SRI LANKA

  • Écrit par 
  • Osmund BOPEARACHCHI, 
  • Delon MADAVAN, 
  • Éric MEYER, 
  • Édith PARLIER-RENAULT
  •  • 21 638 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Les activités économiques »  : […] Les puissances coloniales ont exploité les richesses agricoles de l'île et organisé ses échanges avec l'extérieur. Les colons ont ainsi développé des cultures spéculatives successives destinées à l'exportation : l'exploitation de la cannelle a laissé la place vers 1840 à celle du café, à son tour remplacée par celle du thé et du cocotier vers 1880, complétée ensuite par la production de caoutchou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sri-lanka/#i_28994

XANTHINES

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 893 mots
  •  • 1 média

On groupe sous cette terminologie l'ensemble des trois bases puriques : caféine, théophylline et théobromine. La xanthine est un composé dérivé de la purine, dont Fischer a déterminé la structure. Elle comporte deux cycles accolés, l'un étant un cycle hexagonal, la pyridine, l'autre un cycle pentagonal, la glyoxaline ; elle renferme en plus deux atomes d'oxygène : c'est une dioxy-2, 6 purine. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xanthines/#i_28994

Pour citer l’article

Jean-Paul CHARVET, « THÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/the/