SYNDICATS AGRICOLES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le syndicalisme agricole français paraît singulier au profane. C'est un ensemble réputé puissant qui semble régner sur un véritable maquis d'organisations de toute nature. Son objet, ici comme ailleurs, est « l'étude et la défense des intérêts » professionnels. Cependant, il n'est assimilable ni au syndicalisme ouvrier, ni à celui des milieux patronaux ou des professions indépendantes, bien qu'il emprunte dans ses méthodes, ses discours et ses positions politiques à l'un et à l'autre. Au-delà des contingences de tout processus historique, cette singularité reflète la grande diversité et la forte spécificité de la condition économique et sociale des agriculteurs.

Si le salarié est généralement dans une situation de subordination économique et juridique à l'égard de l'employeur, l'agriculteur est formellement un travailleur indépendant, maître de ses moyens de production et, parfois, employeur de main-d'œuvre. Cependant, souvent, le second a été, ou paraît, en infériorité de rapport de force avec son environnement économique. Ainsi, la condition des petits métayers et fermiers face à la propriété bailleresse ou de certains paysans peu dotés et souscrivant un contrat d'intégration déséquilibré avec des entreprises de l'agroalimentaire s'apparente à une dépendance économique proche de celle des ouvriers. Les situations d'oligopole ou de monopole, voire de comportements frauduleux, auxquelles les agriculteurs sont parfois exposés, entraînent également une asymétrie de rapport de force à leur détriment. Néanmoins, elles n'engendrent pas une dépendance économique comparable aux cas précédents : les possibilités de choix alternatifs restent plus ouvertes.

En fait, le grand problème que les agriculteurs – et les consommateurs – ont dû affronter historiquement est l'instabilité, souvent chaotique, des marchés agricoles. La pénurie peut succéder à la pléthore, la flambée des prix à leur effondrement : une question majeure que le pouvoir politique s'est toujours échiné à résoudre. Cette insta [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages




Écrit par :

  • : ingénieur agronome, docteur en histoire contemporaine, ingénieur de la recherche à l'Institut national de la recherche agronomique

Classification


Autres références

«  SYNDICATS AGRICOLES  » est également traité dans :

A.M.A.P. (Association pour le Maintien de l'Agriculture Paysanne)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 2 981 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les A.M.A.P., un monde d’associations en évolution permanente »  : […] Depuis le début des années 2000, le nombre des A.M.A.P. en France a véritablement explosé et l’on constate désormais une diffusion sur l’ensemble du territoire national – alors qu’au départ les régions du sud de la France étaient principalement concernées. Pourtant, bien des A.M.A.P. ont également disparu, avant de renaître parfois. Compte tenu de ce renouvellement permanent, il est impossible de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/a-m-a-p/#i_19065

BOVÉ JOSÉ (1953- )

  • Écrit par 
  • Paul PAYAN
  •  • 1 362 mots

Né à Talence en juin 1953, de parents chercheurs à l'I.N.R.A., José Bové a passé sa vie à mettre en conformité ses pensées et ses actes. Opposant quand d'autres sont prétendants, son goût prononcé pour l'action subversive symbolique et pour l'action directe non violente l'amène naturellement à préférer ses activités antimilitaristes à la faculté de philosophie de Bordeaux. Le plateau du Larzac es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-bove/#i_19065

CHAVEZ CESAR (1927-1993)

  • Écrit par 
  • Marie-France TOINET
  •  • 537 mots

Quiconque a vécu aux États-Unis dans les années 1960 ne peut avoir oublié Cesar Chavez, ce petit homme trapu, ni très beau ni très séduisant, orateur médiocre, mais qui avait l'apparence d'un juste, à la fois bon et déterminé. Il dirigeait alors le boycottage des raisins de table de Californie afin d'obtenir des salaires décents pour les ouvriers agricoles qui en faisaient la cueillette. Il naît […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cesar-chavez/#i_19065

COOPÉRATIVES

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 10 053 mots

Dans le chapitre « Coopératives agricoles »  : […] Le problème des coopératives agricoles est un peu de même nature. Elles sont fort présentes dans le monde agro-alimentaire, avec environ 4 000 entreprises chargées de l'approvisionnement des exploitations agricoles, de l'écoulement ou de la transformation de leurs produits. On compte également 12 000 coopératives d'utilisation de matériel (agricole) en commun (Cuma). Au total, les coopératives a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cooperatives/#i_19065

GRANGERS

  • Écrit par 
  • André KASPI
  •  • 228 mots

Le mouvement coopératif des grangers , la Grange, est une société secrète agraire créée à Washington en 1867 par Oliver Hudson Kelley et par des employés du gouvernement en vue de lutter contre les injustices qui frappent les agriculteurs. À l'origine d'un fort mouvement agrarien, la Grange compte 800 000 adhérents en 1875 : agriculteurs et éleveurs de l'Ouest et du Sud cherc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grangers/#i_19065

LAMOUR PHILIPPE (1903-1992)

  • Écrit par 
  • Jacques PELISSIER
  •  • 899 mots

Philippe Lamour naît le 12 février 1903 à Landrecies, dans le Nord, d'un père agriculteur et artisan brasseur. Après de brillantes études de droit, à Paris, il participe très jeune aux mouvements d'idées qui foisonnent dans les domaines des lettres, de la musique, du cinéma, de l'architecture. En 1930, il fonde avec Jeanne Walter (dont il épousera la fille Geneviève) la revue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-lamour/#i_19065

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean VERCHERAND, « SYNDICATS AGRICOLES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndicats-agricoles/